20 octobre 2011

5 astuces pour recycler ses cosmétiques mal choisis

Inauguration d'une rubrique récurrente pour donner un certaine rythme au blog, le jeudi ce sera article "astuces", des conseils adressés aux filles en matière de fringues, maquillage, régime, budget ou que sais-je, tout ce qui peut vous intéresser un minimum! Si vous avez des idées, balancez surtout! Ça peut vraiment traiter de tout et n'importe quoi tant que ça concerne quand même une bonne partie des gens (pas d'article très fermé du style "que faire si mon serpent a le teint vert" mais ça pourrait traiter de tatouage et piercings, de voiture... j'attends vos idées!) Malgré tout, pour garder une certaine cohérence, j'essaierais de parler au moins une semaine sur deux de vêtements. Ça commence bien, aujourd'hui on ne cause pas sapes ;)




Mon penchant légèrement "vert" (pas complètement hippie mais concernée par l'environnement, tout ça...) me pousse à vous parler aujourd'hui de recyclage. Pas de recyclage de bouteilles en plastique ni de cirage de chaussures avec des peaux de bananes (ça se fait, conseil pour nourrir votre cuir au passage!) mais de recyclage de cosmétiques, ou plutôt "que faire des produits que j'ai achetés mais qui ne me conviennent pas?"

Ça arrive souvent, non? Un magazine (payé pour vous vendre des choses, quand même, méfiez-vous toujours) qui donne de mauvais conseils, une amie qui vous recommande un produit qui finalement n'est pas fait pour vous, un produit reçu gratuitement mais que vous ne voulez pas gaspiller (j'ai le cas à chaque fois sur l'e-shop Yves Rocher où on reçoit souvent une crème hydratante pour une commande passée, mais leurs soins visage sont trop gras pour moi)... on fait toutes, plus ou moins souvent, de mauvais choix. Surtout si, comme moi, vous avez envie de tester toutes les nouveautés du marché cosméto et maquillage. Voici donc quelques conseils pour ne pas jeter ces pommades, crèmes, maquillages... avant de leur avoir donné une dernière chance!

1/ Ma crème visage est trop grasse pour moi

Le problème peut aussi se poser quand on achète une pommade riche pour l'hiver mais qu'une fois l'été arrivé, on doit se résoudre à utiliser une crème matifiante à cause de l'excès de sebum résultant de la chaleur et de la transpiration, sachant que les cosmétiques ont une durée de vie limitée (indiquée en mois sur l'emballage) pour une utilisation optimale.

Là, plusieurs solutions s'offrent à vous: la crème peut servir de pommade pour les mains (à mettre le soir si elle est vraiment trop grasse); dans le même esprit, offrez vous une fois par semaine une feet-therapy maison en enduisant vos pieds de crème et en mettant une bonne paire de chaussettes par dessus avant de dormir... le lendemain, vos pieds abîmés par les talons et chaussures serrantes sont comme neufs! Toute crème hydratante peut servir de baume à lèvres de dépannage, donc s'il s'agit d'un petit tube emportez-le dans votre sac pour un soin express des lèvres ou des mains partout où vous allez. Si ce n'est pas encore l'hiver, gardez-là (si le délai de conservation indiqué le permet) pour affronter le froid, pour soigner votre nez douloureux quand vous avez un rhume... ou utilisez-là comme crème de nuit!

La seule différence est qu'une crème de nuit est plus grasse (ici c'est le cas de votre soin) et qu'elle ne contient pas de filtre UV mais ça ne change rien dans le fond. Finalement, si vous lissez ou bouclez souvent vos cheveux avec un fer, si vous faites beaucoup de brushings, que vos cheveux sont abîmés, vous pouvez vous en servir comme soin sans rinçage à mettre sur les pointes de vos cheveux à la place de votre soin habituel.

2/ Je n'ai pas vidé mon flacon de protection solaire 

On en parle assez bien dans les magazines, pourtant je remarque que beaucoup de gens ne respectent pas cette consigne: un produit solaire perd de son efficacité d'année en année. On considère donc que la protection de cet été... ne vous protègera plus du tout l'année prochaine! Mythe, coup marketing pour vendre plus, vérité? Honnêtement je n'ai jamais pensé à poser la question à ma dermatologue, mais si comme moi vous faites partie de celles qui prennent soin de leur capital peau et veulent éviter les mélanomes (et les rides!), ne jouez pas à la radine avec vos produits solaires. Pas question de jeter tout ça, non non, car les solaires feront de très bons laits hydratants pour le corps! Avec toutes ces nouvelles formules non-grasses qui sortent sur le marché, ne me dites pas que vos produits sont trop gras, je ne vous crois pas! En plus, après les vacances, on passe à l'automne-hiver, et qui dit hiver dit peau de crocodile qui pèle, sécheresse et irritations, donc on se badigeonne gaiement! Ceci ne s'applique pas aux après-soleils qui ne contiennent pas de filtres UV et peuvent donc être réutilisés (à condition de les mettre au frigo entre-temps, sinon les actifs perdent en efficacité).

3/ J'ai mal choisi mon rouge à lèvre ou mon gloss 

En maquillage, avec un bon coup de main et un peu d'imagination, on peut facilement tricher. Vous avez acheté la mauvaise teinte, vous avez changé de couleur de cheveux (ça change beaucoup niveau maquillage!), vous avez reçu des échantillons qu'il vous ferait mal au cœur de jeter? Si la couleur choisie est trop foncée, on peut essayer de balancer soit en utilisant un pinceau à lèvres qui donne un résultat plus tempéré, soit en tapotant sur les lèvres pour les colorer légèrement, soit en mélangeant son rouge à lèvre avec un peu de baume hydratant pour les lèvres, de la crème visage, un autre rouge à lèvre plus clair... Vous pouvez également l'utiliser comme contour des lèvres et passer un ràl adapté à votre carnation par dessus. Si la couleur choisie est trop claire, vous pouvez également tenter des mélanges avec d'autres produits, étaler plus légèrement (contrairement à ce qu'on serait tenté de faire), ou si la couleur est claire dans le sens "discrète", vous en servir comme baume pour les lèvres (sauf pour les cosmétiques bas de gamme qui dessèchent plutôt). Si malgré ces petites expérimentations vous n'arrivez pas à obtenir la bonne couleur et que votre gloss ou rouge à lèvres est rosé ou abricoté, tentez de l'utiliser en toute petites touches comme illuminateur de teint (si la couleur convient à votre peau bien sûr) en tapotant doucement du doigt sur les pommettes, après avoir appliqué votre base de teint.

4/ Rien à faire, je fais encore des taches d'autobronzant 

L'autobronzant, on a le truc... ou on l'a pas! Difficile d'apprendre, moi-même j'ai fini par abandonner. Si comme moi vous désespérez de pouvoir un jour appliquer votre soin bronzant comme une pro, n'ouvrez pas le couvercle de la poubelle tout de suite, j'ai un truc! Le problème, c'est qu'on a toujours tendance à essayer une teinte foncée pour paraître hâlée vite, on veut que ça se voie... alors que l'intérêt, c'est d'avoir bonne mine sans passer pour une tricheuse! Je vous conseille d'abord de choisir un autobronzant adapté (pour les endives comme moi au teint très pâle je vous conseille l'autobronzant Avène à l'eau thermale). Le truc, c'est d'y aller progressivement: aussi bien pour le visage que pour le corps, on mélange une dose de soin bronzant avec une dose de crème hydratante (avec le Avène vous pouvez franchement faire moitié-moitié) et on étale bien uniformément le mélange. On le fait deux jours d'affilé, on laisse passer 2-3 jours sans l'autobrozant, un petit gommage et on recommence (si vous avez le teint un peu plus mat déjà, adaptez le rythme).

5/ Mon fond de teint est trop foncé, trop épais, trop orange... 

De prime abord j'aurais envie de vous conseiller de toujours acheter votre fond de teint après l'avoir testé, soit en parfumerie soit à la maison avec des échantillons, de le regarder à la lumière du jour avant de retourner l'acheter surtout, etc. Mais je ne le fais pas moi-même, et je ne suis sûrement pas la seule! Parce que, honnêtement, le test sur l'intérieur du poignet, à l'intérieur d'un magasin à la lumière bien dosée pour que tout ait l'air joli, ça ne vaut rien! Alors oui, vous avez déjà acheté, et achèterez encore dans le futur, un fond du teint qui n'est pas adapté à votre couleur de peau. C'est toujours délicat, surtout si le fond de teint est orangé sur vous (très difficile à rattraper!), mais encore une fois, on n'a pas envie de jeter un produit qui coûte minimum 15 €.

Alors on peut essayer de tricher en mélangeant son fond de teint à une crème hydratante adaptée à notre peau (pas trop grasse de préférence), le tout étant de trouver la juste balance. On peut équilibrer ensuite en passant un coton de ouate ou un mouchoir doux sur la peau en légers cercles sur tout le visage, en essayant d'obtenir un résultat uniforme sans "léchages", et appliquer un peu de poudre matifiante de la bonne couleur (votre teint voire une teinte en-dessous). Enfin, si le fond de teint est trop gras ou trop foncé, pensez à respecter scrupuleusement la dose conseillée, mettez un peu de fond de teint (un appui simple sur les flacons-pompe pour vous donner une idée), et posez-le sur le dos de votre main ou malaxez-le pour qu'il soit plus facile à étaler. Et biens sûr, étalez au maximum (sans faire de traces encore une fois), à l'éponge ou au pinceau si vous maîtriser la technique, et toujours en partant du centre du visage.


Enfin, en vrac, pour conserver vos cosmétiques plus longtemps, surtout si vous ne les utilisez pas pendant un moment, pensez à les mettre au frigo. Si vous avez tendance à acheter plusieurs produits qui ont la même fonction en même temps, n'en ouvrez qu'un à la fois pour ne pas gâter les produits une fois le récipient ouvert. N'hésitez pas à chercher d'autres conseils récup' sur les blogs et forums "beauté".

Vous avez d'autres astuces pour récupérer un produit et le détourner?

2 commentaires: