5 juillet 2012

Vacances en Crète

Me voilà donc de retour de vacances après une petite quinzaine de jours en Crète. Ce petit break m'a fait le plus grand bien et je me sens d'attaque pour tout ce qui m'attend, pourvu que ça dure :) Évidemment je vous ai rapporté quelques photos et des bons plans si vous comptez partir en Crète prochainement. Ma première impression de retour de vacances, c'est une petite déception. La Crète est une île hyper touristique qui a beaucoup perdu de son charme et de sa spontanéité, j'en ai pris beaucoup plus dans les yeux l'an passé lors de mes vacances dans l'Algarve au Portugal. D'un autre côté, la Crète, c'est la destination bon marché pour se payer du soleil, de la mer, de la farniente, à coup sûr!


Généralités, tout ce qu'il faut savoir sur la Crète avant de partir ou de choisir sa destination... :

- Comme je viens de le dire, la Crète, c'est hyper touristique et ça n'a plus rien d'authentique. Honnêtement, pas beaucoup de belles choses à visiter, et ce n'est pas non plus la destination idéale pour les amoureux de belles photos, les jolies vues sont limitées.

- La Crète, c'est pas cher. A titre indicatif, comptez environ 1000 € pour un voyage tout compris avec Neckermann, 15 nuits à la mi-juin dans un hôtel **** (voir plus bas) avec piscine, en bord de mer, all inclusive...

- C'est tellement touristique qu'il vaut mieux louer sa voiture sur place, il y a énormément de compagnies qui se font concurrence donc des prix intéressants. Idem pour les excursions, elles sont 2 à 3 fois moins chères achetées auprès des agences locales qu'auprès de votre tour opérateur ou de votre conseillère de voyage sur place.

- Comme dans beaucoup de pays du sud, il faut être bien accroché pour oser s'aventurer dans le trafic. Dans les villes, les voitures déboulent de partout (regardez l'état des voitures que vous croiserez!), il vaut donc mieux contourner le centre ville, se garer en dehors de la ville et se balader à pied. Les villes sont petites et bien centrées, ce n'est donc pas une tare. Je vous donne quelques noms à de parkings intéressants plus bas.

- Par contre, la côte nord est longée par une voie rapide toute neuve, la E75, et conduire sur ce genre de route est très reposant. Il faut juste savoir que, comme il s'agit d'une 2 bandes, les Crétois ont pris l'habitude de se rabattre en partie sur la voie d'arrêt d'urgence pour laisser les plus pressés les dépasser. Les Crétois ont réussi à faire de cette 2 bandes une 4 bandes donc! Cette route est pavée de radars. Il faut aussi savoir que la vitesse maximum est de 90 km/h, pas question de monter à du 120 comme sur nos autoroutes.


- Pour se diriger en Crète, mieux vaut vous armer de quelques cartes routières, un guide touristique et un GPS, en sachant que vous réussirez quand même à vous tromper avec tout ça. Entre parenthèse, on a acheté un Tom Tom avec la carte de l'Europe entière expressément en vue de ce voyage, mais ça ne valait vraiment pas le coup, il n'a pas arrêté de nous envoyer sur les mauvaises routes... Ah oui, beaucoup de panneaux ne sont écrits qu'en alphabet "grec", et les lieux à voir sont rarement bien indiqués, courage donc!

- Quand on compare un même nom de ville en alphabet grec et en alphabet latin... ça ne se ressemble pas du tout! Et en alphabet latin, vous allez voir la même ville écrite avec différentes orthographes. Mais le meilleur, c'est que le même nom de ville apparaît jusqu'à 5-6 fois sur la carte, mais dans des coins complètement différents. Quelle imagination les gars!
- La TVA s'élève à 23 % (oui, il y a pire qu'en Belgique), et la vie n'est pas moins chère. L'essence coûte horriblement cher.

- Le bus et le taxi coûtent assez cher aussi apparemment.

- Si vous êtes fans de musique, pensez à emmener votre musique, car en Crète, c'est difficile d'intercepter un tube anglophone à la radio. Maintenant, si vous aimez la lyra...

- En Crète, les gens sont loin d'être aussi chaleureux que le sont les gens en Espagne, au Portugal... La population est très introvertie. Quand on entre dans un magasin, pas un sourire, mais par contre on se fait suivre dans toute la boutique comme si on allait voler quelque chose. Sensation étrange au début.

- On trouve énormément de produits labellisés bio en Crète, je vous prépare un haul pour très bientôt d'ailleurs! On vend ces cosmétiques, souvent à l'olive ou à l'aloe vera, dans toutes les boutiques. Ça vaut vraiment le coup de comparer les prix entre plusieurs boutiques, elles vendent quasiment toutes les mêmes produits, mais avec parfois plusieurs € de différence!

- La période idéale pour partir, c'est mai-juin. On est parti dans la 2e quinzaine de juin et il faisait déjà trop chaud (toujours au dessus des 30° et presque jamais de nuages ni de brise)!

- Fans de shopping, abstenez-vous. Tous les magasins se ressemblent : ce qu'ils appellent des "Super Market" ne sont tous que des magasins pour touristes où on vend les vivres essentiels (pain, alcool, eau, chips, crèmes glacées), des souvenirs, des produits cosmétiques crétois, des produits pour le soleil, des produits d'hygiène, des bateaux gonflables... On n'a vu que deux Lidl et un Carrefour et on ne sait toujours pas comment les Crétois s'habillent...

- La chaleur est assez sèche, peu de vent, climat aride. Niveau mer, les vagues sont assez violentes et les plages souvent petites, l'idéal étant d'aller s'étaler dans une crique bien au vent.

- Très peu de commerces (aucun je dirais) utilisent Maestro, pensez à sortir du liquide quand vous croisez un distributeur automatique!

- Emportez de la citronnelle, je me suis fait littéralement manger par les moustiques! Pensez à prendre des imodium le temps de vous habituer au régime crétois (l'huile d'olive!), et de bonnes protections solaires car le soleil crétois ne pardonne pas...

- Quand vous rencontrerez des boutiques de vêtements, sachez que le style des Crétoises est très bling-bling : à vous les créolles et les faux sacs Dior (la contrefaçon est partout, même à la boutique de l'hôtel, vrai retour dans les années 2000).

- Par contre, la Crète est le paradis du cuir à prix sympa. Mais attention, du cuir de qualité. Vous y trouverez certainement un sac en cuir qui vous plaît...

- En Crète, dans les grandes villes, on peu se payer une fish pedicure pour pas trop cher, mais toujours dans des boutiques tout ouvertes, à la vue de tous.


A visiter : 

Chania

Pour visiter Chania, on se gare gratuitement soit à Talo square, soit près de la forteresse (cherchez la rue Pireos, vous rencontrerez de grand panneaux bleus "Free parking", suivre leur direction). On contourne ainsi le centre ville et son trafic et on se retrouve directement dans la vieille ville.
C'est certainement la ville la plus agréable pour faire du shopping. Pour le cuir (chaussures, sacs et vestes), on se dirige vers la rue Skridlof, sur laquelle vous tomberez certainement dans tous les cas. Il existe quelques rues où les commerces sont ainsi regroupés.
Visitez aussi le marché couvert, ouvert tous les jours, où tous les produits sont beaucoup moins chers que dans les boutiques de souvenirs. Ce petit marché m'a fait penser au Grand Bazar en Istanbul (en beaucoup plus petit et sans les vendeurs de costumes orientaux).



 

Bali

Ce petit village, certes touristique, est très agréable à visiter et légèrement en hauteur. Les plages y sont belles, l'eau y est calme et transparente et les routes sont bordées de petites boutiques de souvenirs. 
 

Agios Georgios

Coup de cœur! Une très belle plage très calme, fréquentée par les indigènes.

Agios Pavlos

La côte sud est vraiment magnifique, mais attention aux routes scabreuses, on est dans les montagnes! Agios Pavlos est une succession de baies peu fréquentées, une longue plage de sable gris épais. En descendant vers la baie rocailleuse, on rencontre un très belle taverne avec vue directe sur la baie et un accès à la plage. Le choix sur la carte n'est pas énorme mais les portions sont très copieuses et la vue en vaut la peine. Je vous conseille de consommer d'abord votre entrée avant de commander un plat, ou de ne choisir qu'un plat, voire de partager une entrée. On se voit offrir un pichet d'eau gratuit avec notre repas.
Juste à côté de Agios Pavlos, si vous vous sentez à l'aise sur ces petites routes en bord de mer, vous pouvez vous rendre aux magnifiques plages de Triopetra ou Ligres, avec leur parking facile, du gros sable, une brise qui fait du bien et une eau calme et claire qui invite à la baignade.


Rethymnon


 

Pour visiter Rethymnon, parkez-vous en dehors de la ville à Tameio à deux pas de l'artère commerciale. Le parking est payant au-delà de 30 minutes, mais à 1,70 € la première heure et 30 cents les heures suivantes, c'est pas la ruine! De là, vous pouvez facilement parcourir la ville à pied et vous n'avez pas besoin de traverser le trafic du centre ville. Pas mal de jolies boutiques aussi ici, magasins de décoration faite main, cosmétiques... à côté de la fontaine Rimondi, un glacier vend des glaces maison vraiment pas chères, le choix y est énorme et les parfums originaux.


Ça ne vaut pas le déplacement : le lac Kourna(s) dans lequel on ne peut faire que du pédalo, pas de baignade, et la Baie Saudia vers laquelle on organise des voyages mais qui ne casse pas trois pattes à un canard.

L'hôtel Creta Star **** à Skaleta, à 12 km de Rethymnon

Comme dans beaucoup de pays méditerranéen, ne vous fiez pas trop au nombre d'étoiles... L'hôtel a été une autre déception. Tout d'abord, on avait payé un supplément pour avoir une vue sur mer, et je vous laisse voir notre petite vue sur un coin de mer. On avait choisi cette option car l'an passé, on était côté rue, en pleine ville, avec beaucoup d'animation la nuit et juste en face d'une caserne de pompiers (moi, pas de chance? oui!) Mais vu la façon dont ils nous ont entubé avec leur vue sur mer qui n'était même pas une vue en front de mer, on s'est retrouvé juste au dessus de l'entrée principale de l'hôtel et on assistait au ballet des cars qui arrivent et qui repartent. Et il y en a un paquet chaque jour! A bien préciser si vous choisissez cet hôtel donc. Ah oui, c'était aussi pile poil en face de la salle de spectacle, on connaît le CD de la discothèque pour enfants par cœur.


Autre "détail" effrayant : l'épaisseur des murs qui ne laissait aucune place à l'imagination. On pouvait parfois entendre le voisin faire pipi, l'autre voisin se racler la gorge (bonne appétit bien sûr), les voisins d'en face dont le bébé dormait environ 4 heures par jour (ça lui laissait donc une vingtaine d'heures pour hurler), et bien sûr les voisins du dessus qui faisaient tomber quelque chose par terre environ 47 fois par jour. On n'a pas super bien dormi.

L'hôtel est très familial, beaucoup de familles avec enfants même en juin.
La bonne blague : les femmes de ménagent qui entrent dans la chambre malgré le panneau Do not disturb. J'ai passé mon séjour à me demander que dicte l'étiquette si jamais on se fait surprendre en train de faire la bête à deux dos quand les cleaning ladies entrent : on fait semblant de ne pas les avoir vues ou on se jette honteusement sous les draps?

Les gens de la réception n'étaient vraiment pas sympa ni souriants, l’ascenseur est tombé en panne deux fois avec nous dedans, le all-in est très limité (pas de lunch box quand on part une journée, je n'ai jamais vu ça...) et le pantalon long (au moins longueur genoux) est obligatoire pour le repas du soir. En gros, c'est un hôtel qui essaie de se faire passer pour un lieu chic et sélect...

Si ces anecdotes ne vous ont pas découragées, je vous conseille d'essayer d'avoir une chambre à l'étage 3, 4 ou 5, car les balcons sont super intimistes et isolés, c'est génial. Aux autres étages, avec la vue sur toutes les chambres voisines, oubliez vos sorties au grand air nue comme un ver!
Malgré tout, j'avoue qu'on y mange assez bien (c'est rare en all-in), les plats sont frais (il y a beaucoup de roulement donc les plats n'ont pas le temps de se flétrir). Niveau en-cas pendant la journée, encore un fois, la formule all-in montre des faiblesses, c'est pas génial.


Bon à savoir : sur la E75 entre Skaleta et Georgioupoli, vous trouverez une grande plage de sable dans les dunes et gardée, mais relativement calme. Attention, les vagues y sont assez violentes quand même.

2 commentaires:

  1. On avait hésité entre la Crète (le Creta Star également en +!) et la Chypre. Je vois que les petits magasins ressemblent fortement à la Chypre! En gros, y a beaucoup de points de ressemblance : le tourisme très (trop) présent, les petits magasins attrape-touristes avec des prix très différents d'un magasin à un autre, les trucs à l'huile d'olive et à l'aloe vera, le même climat sec et aride (mais moi, j'adore) et les contrefaçons! Purée, je me suis demandée quoi!

    Par contre, on a payé plus cher l'hôtel (même prix pour une semaine) mais il était nickel! On dormait bien, pas de bruits de voisins et on avait payé comme vous, une vue sur mer qui n'était qu'une vue partiellement sur la mer et du coup, on a demandé à changer et quelques jours plus tard on a eu une vue face à la mer au 3ème étage. J'ai trouvé les gens sympas en général (mais parfois, on avait l'impression d'être plus en Angleterre qu'à Chypre!).

    Les bus n'étaient pas cher (1€ par trajet et par personne ou 3€ pour un ticket libre toute la journée) et on savait se déplacer facilement pour visiter, c'était clair. Mieux qu'en Belgique je trouve!On n'a pas eu le temps de vraiment bien visiter tout ce qu'il y avait à voir mais, en bus, on pouvait faire pas mal de trucs.

    Par contre, si je devais y retourner, je prends un appart un peu plus retiré ou dans une ville moins touristique. Je pense que c'est la meilleure façon de découvrir le pays. Un hôtel all-in face à la mer c'est super mais tu n'as pas l'impression d'être dans un lieu précis si tu ne bouges pas un minimum.

    Bon, je t'ai fait un roman et j'ai mal à l'oeil, je ne sais même pas me relire lol

    RépondreSupprimer
  2. Alors je reviens de Crète,j'étais du coté d'Héraklion,je vois que toi tu étais à l'opposé...
    Je suis partie avec Neckermann aussi,et on est tombé sur un très bon hotel 5 étoiles (mais je précise que ce n'est pas comparable à 5 étoiles en Turquie ou en Tunisie quoi),nous étions ds un petit village (Agia Pelagia),et on était super satisfaits!!

    Juste dommage qu'ils ne font pas un peu plus attention à l'environnement (les boissons à la piscine étaient ds des gobelets en plastique),et pareil pour la femme de ménage,elle se pointait souvent à l'heure de la sieste et ne se souciait pas du panneau "ne pas déranger",bizzar ^^

    On a visité Héraklion,y avait quelques petites chapelles,églises et fontaines à voir,certaines ruelles étaient magnifiques mais ds l'ensemble,j'étais assez déçue du niveau de propreté dans la ville,dommage d'avoir des tags sur des beaux batiments...
    Et pareil pour la fish pédicure,il y en avait partout ^^
    Et on a aussi fait une excurssion sur une ile non-habitée,c'était le paradis...

    Je pense que notre coté est beaucoup moins touristique comparé à Herossnissos(? doute pour l'ortho...) où on est passé en bus (on se serait cru à Ibiza je trouvais...)

    Donc voilà,pour nous c'était assez positif ;)

    RépondreSupprimer