29 juillet 2013

Vacances à Madère

Ca fait un mois que je dois écrire cet article! Comme je suis partie fin juin, je me suis dit que je pourrais publier mon article dès le début des vacances pour en faire profiter celles qui partent en juillet/août, mais j'ai repoussé, repoussé... Mais voici mon petit compte rendu des deux semaines de vacances passées à Madère.

Une des curiosités de l'île : l'aéroport juste à flan de route (et l'une des pistes les plus courtes du monde)

On a choisi cette destination parce qu'on voulait du calme, et on l'a eu, notre calme! Je n'ai jamais aussi bien dormi en vacances. En fait, en temps normal, je ne dors pas en vacances, je passe mes nuits à être réveillée par les voisins qui claquent les portes, les gens qui parlent trop fort trop tard devant ma porte, les voisins du dessus qui font tomber 4898459859791 choses sur le plancher en une journée, ceux qui trainent des meubles dans leur chambre (non mais vu la taille d'une chambre d'hôtel, comment et pourquoi?) Oui, je suis un peu bobonne, mais je tiens à mes nuits de sommeil, quand on ne passe pas ses soirées en boîte de nuit jusqu'au petit matin, c'est soulant d'entendre chaque personne du couloir et de l'étage du dessus rentrer et faire du bruit pendant la nuit. Je ne parle même pas des enfants qui squattent la piscine, des gens qui réservent leurs transats à la piscine avec leur serviette et ne viennent que 4h plus tard s'y installer (oui, je parle comme une bobonne puissance 1000).

L'hôtel vu de la piscine. Et oui, il y a un fameux dénivelé (à monter à pied!)

Je ne sais pas si c'est partout aussi rose, mais l'hôtel qu'on a choisi était vraiment génial. Je pense sincèrement que c'est le meilleur hôtel de Funchal : on a séjourné à l'Hotel Orca Praia. La situation était parfaite, en contre-bas de la route (pas de bruit de voitures), toutes les chambres sont côté mer, la piscine est juste devant la plage. Le seul souci, c'est qu'il y avait une descente très raide pour se rendre à la piscine/bar (où ils servent les repas du midi) (et donc une montée très raide pour revenir à la chambre... mais sache que à Madère, toutes les routes montent, tu as intérêt à être musclé des mollets!) C'est aussi l'hôtel le plus propre que j'ai connu jusqu'à maintenant. Si je devais retourner à Madère, je n'irais pas ailleurs. L'hôtel est aussi très bien situé si vous louez une voiture, on peut facilement accéder à toutes les routes rapides. Une navette gratuite vers le centre de la ville est à disposition des résidents de l'hôtel, mais elle ne fait que 6 allers-retours par jour et il faut réserver à l'avance. Il y a un arrêt pour le bus de la ville juste devant l'hôtel.
Au départ, je regrettais que l'hôtel manque un peu d'animations quand même, car à distance de marche il n'y a pas beaucoup d'endroits où se rendre autour de l'hôtel (mais les bus roulent jusqu'à minuit passé), mais les animations commencent réellement à la toute fin du mois de juin. On était en All In, on a trouvé qu'il manquait de variété dans les plats certains jours, comme c'est un petit hôtel et peu de personnes en All In il n'y a pas des quantités énormes de nourriture comme dans les grands hôtels familiaux, mais pour une fois on a réussi à manger plus équilibré donc le bilan : un "mal" (relatif) pour un bien! Par contre, je ne conseillerais pas d'y aller avec des enfants difficiles parce qu'il n'y a pas de junk food à volonté! L'hôtel dispose aussi d'un centre spa dont les prix sont vraiment très abordables.


Que dire de plus? J'ai adoré Madère, c'est vraiment très beau, très nature, très zen. Il y en a pour tous les goûts : plage, montagne, campagne. L'île est quand même très montagneuse et il faut souvent monter en altitude, tellement que les oreilles se bouchent comme quand on descend en altitude en avion! A Madère, on a le plaisir de ne pas se faire marcher dessus par des hordes de touristes, c'est authentique, c'est tout le charme de l'île. Le mois de juin est la période idéale pour partir, les fleurs sont encore belles, il fait beau mais supportable (en moyenne 25°), mais attention, quand on s'enfonce dans le centre de l'île, les températures peuvent plonger à 10° à cause de l'altitude! Pas d'inquiétude, une fois au-dessus des nuages, il fait beaucoup plus chaud. 

La tête dans les nuages, littéralement!
Quelques informations pratiques... Le bus ne coûte pas cher du tout et la région de Funchal est vraiment bien desservie. Il faut s'accrocher parce que les conducteurs ont le pied lourd et les virages en épingle se succèdent. Dans les hôtels, on peut acheter des cartes rechargeables à 3,10 € pour 2 trajets. Dans le bus, on paie 1,90 € par trajet. Aux kiosques (humains ou automatiques), on peut acheter une carte d'une journée à 4,50 € (+ 50 cents si on n'a pas encore de carte rechargeable). Il existe aussi des cartes pour plusieurs jours à prix dégressifs. Et les fameux Hop-on Hop-off double étage à 12 € pour deux jours. Attention, il faut bien suivre le trajet car il n'y a pas d'écran à l'intérieur du bus pour signaler les noms des arrêts. Au pire, la distance entre deux arrêts est très courte.

Manger ne coûte pas cher, le plat typique qu'on retrouve dans tous les restos (poisson épée aux bananes) coûte en général 9,50 €. Les boissons sont vraiment bon marché contrairement à Lisbonne où ils se rattrapaient bien là-dessus. Par contre, attention ici aussi à toutes les choses qu'on vous sert à table mais que vous n'avez pas commandées (surtout les apéros), c'est payant et on ne prévient pas! On a eu le cas dans un resto aussi où certains plats étaient accompagnement compris, d'autres non! Du coup le serveur demande innocemment si vous voulez des patates et de la salade avec votre brochette, et quand vous recevez l'addition ça vous revient 2x plus cher que prévu!

Si vous passez par là au centre ville de Funchal, allez manger au petit snack du centre commercial Olimpo : on y a mangé deux hamburgers dans un bolo de caco (pain à la patate douce) avec frites et boissons pour 10 €. Pour deux! Et c'était trop bon.

Il y a plein de centres commerciaux à Funchal et alentours (Forum Madeira, Madeira Shopping, Marina Shopping...) où on trouve les grandes chaînes ibériques (Zara, Pull & Bear, Stradivarius, Berschka), Douglas, The Body Shop, Calzedonia... et d'autres (beaucoup de magasins de chaussures!) Ils sont ouverts jusqu'à 22/23h et 23/24h le vendredi :)
D'ailleurs, Funchal compte son quota de hipsters, c'est affolant! On se croirait sur LookBook!


Chapitre shopping toujours, il faut absolument aller voir le marché Lavradores, le grand marché de Funchal, dans une halle en plein centre ville. On y va pour faire des photos magnifiques et goûter les différentes variétés de fruits de la passion (LE fruit de l'île, vous serez étonnés de voir toutes les variétés qui existent) mais surtout n'y achetez rien : là, on pratique les prix touristiques, 2 à 3x plus chers qu'en supermarchés!

Sur l'île, tout le monde parle anglais et souvent français, quasiment partout.

Si vous louez une voiture, n'hésitez pas à choisir une catégorie assez élevée, pas une grosse mais bien une voiture puissante (moteur diesel) parce que les montées sont raides si vous voulez vous aventurer dans le centre de l'île, vous rendre à un lieu de randonnée, etc.

Sur place, on a fait un Jeep Safari d'une journée. C'est la première fois qu'on le faisait et c'était vraiment sympa, on a vu plusieurs coins de l'île en quelques heures et c'est reposant de ne pas être au volant. Puis on voit des coins typiques, on fait du hors piste, on a des explications d'un local... une chouette expérience!


En bref, on a vraiment apprécié notre séjour, donc si vous voulez voir de beaux paysages, éviter la masse de touristes envahissants, voir de la nature, prendre le soleil sans fondre... balayez les préjugés véhiculés sur l'île de Madère (pas de plages, pour les vieux, pas de magasins, bla bla bla) et foncez!








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire