29 août 2013

5 huiles AZ à l'essai : Amande douce, Avocat, Chaulmoogra, Buruti, Noix de coco

Je pourrais passer des heures à lire et relire le catalogue Aroma Zone et la description de chaque huile végétale (d'ailleurs, je le fais) tellement elles me font toutes envie. Dès que j'aurais fait de la place dans mes réserves de produits de beauté (= jamais sûrement), je voudrais me faire une cave à huiles comme on organise une cave à vin. C'est vrai, elles ont toutes des propriétés tellement spécifiques, j'ai envie de les collectionner. Mais pour l'instant c'est plutôt j'entame et je vide au plus vite pour éviter qu'il en traine partout.
 
L'avantage des huiles, c'est leur temps de conservation bien supérieur à celui de hydrolats par exemple. Donc pas de souci si on veut en utiliser plusieurs en même temps, elles ne rancissent normalement pas si on les conserve bien fermées à l'abri de la chaleur et de la lumière et qu'on ne met pas de saletés dans les flacons. D'ailleurs ces flacons en aluminium AZ sont idéaux pour optimiser la conversation des huiles!
 
Comme il y a des tonnes d'huiles et que vous ne savez peut-être pas par où commencer, j'ai décidé de publier régulièrement une revue de 5 huiles végétales déjà achetées chez AZ (si vous comptez passer votre première commande bientôt, je peux vous donner mon adresse mail pour que vous la remplissiez dans le champ "parrain")(merci bisous)
 
Je vais essayer de mixer dans chaque article des huiles assez connues avec des moins connues...
 
L'huile doudou par excellence, elle peut être utilisé sur les peaux gercées, très sèches. Attention toutefois, elle pourrait se révéler comédogène car elle est très riche, à éviter sur le visage (sauf en application localisée autour de la bouche par exemple). Sans odeur particulière, pas trop grasse au toucher. Je l'ai utilisée surtout pour confectionner des crèmes pour les mains et des sticks pour les lèvres.
Prix aux 100 ml : 8,50 €
 
Cette huile-là, je l'ai achetée en grand format, car c'est devenu mon contour des yeux favoris! Elle est assez grassouillette et colorée, du coup je la mets le soir, mais c'est un remède connu pour garder la peau du contour des yeux jeune plus longtemps! Je l'utilise aussi de temps en temps sur le buste. Les peaux matures peuvent en abuser à la place d'un sérum ou comme masque de nuit!
Prix aux 100 ml : 5,50 €
 
Cette huile-là, heureusement, je l'avais achetée en berlingot de 10 ml. C'est une huile qui est censée protéger du soleil (je n'ai pas mis à l'épreuve cette propriété!) et aussi prolonger le bronzage. C'est aussi une huile "bonne mine" qui colore donc la peau instanténement. Sauf que. Si pour cet usage, le macerât huileux de carotte est merveilleux, l'huile de buruti par contre est beaucoup trop foncée! Vous visualisez la couleur de l'iso-betadine sur votre peau? C'est exactement le résultat obtenu avec cette huile. Du coup, même pour l'utiliser comme filtre uv, il faut déjà avoir la peau bien basanée!
Prix aux 100 ml : 16,50 €
 
Keskecèdonc? Le (la?) chaulmoorgra est une noix qui donne une huile bourrée d'acides gras bons pour les peaux à problèmes (atopiques, desquamées, souffrant d'eczéma ou de psoriasis...) C'est aussi une huile "mange grais" (qu'on peut utiliser sur la peau ou les cheveux pour absorber l'excédent de sébum), on peut donc l'utiliser sur une peau victime d'acné. Elle serait également anti-pelliculaire et favoriserait la repousse des cheveux. C'est surtout pour ses propriétés pour la peau que je l'ai choisie. C'est une huile qui ne laisse pas un film gras sur la peau, elle est bien absorbée. Par contre elle pue! Mais elle pue! Ca sent la bête! Je ne suis pas difficile en matière d'odeurs mais là, c'est assez rebutant pour que je ne l'achète plus.
Remarque importante : c'est une huile semi-solide*
Prix aux 100 ml : 7,50 €
 
Un classique, l'huile de coco, c'est évidemment l'amie des cheveux. Une des seules huiles qui serait capable de pénétrer la fibre capillaire, d'où son intérêt pour les masques pour cheveux. C'est aussi une excellente huile émolliente pour la peau, et puis son odeur est addictive, rien que pour ça je ne pourrais plus m'en passer! Sa texture solide* la rend idéale pour formuler des baumes bien compacts.
Prix aux 100 ml : 5,50 €
 
* Et non, toutes les huiles ne sont pas liquides! Plusieurs huiles végétales sont solides à température ambiante. C'est le cas de certaines huiles extraites de noix, du macérât huileux de monoï...
Pas de panique, c'est facile de les rendre liquides le temps de les manipuler. Pour éviter de gaspiller de l'énergie et réduire le nombre de changements de températures, je préfère transvaser directement mes huiles solides dans un pot en une seule fois (on vend des pots à quelques cents sur AZ, sinon pots récupérés et bien nettoyés), c'est plus facile à prélever ensuite.
Les huiles, mêmes solides, sont vendues dans les mythiques flacons en alu chez AZ, ce qui empêche de les passer au micro-ondes (enfin, si vous voulez tenter l'expérience... faites-nous une vidéo!), du coup il faut faire fondre l'huile autrement. Si c'est l'hiver, il suffit de laisser votre flacon quelques minutes sur un radiateur en marche. Si c'est l'été, un petit séjour au soleil devant une fenêtre, ou un passage dans de l'eau bien chaude (avec le flacon bien fermé!) fera l'affaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire