3 septembre 2013

Série : Scrubs... c'est fini!

Aujourd'hui je vais parler d'une série old school, qui date un peu, qui n'a jamais vraiment eu de grand succès à la télé, toujours reléguée aux chaînes de seconde zone, j'ai nommé Scrubs! Je suis devenue accro à cette série pendant mon Erasmus aux Pays-Bas où ça passait en VO (difficile de regarder en français après ça) et je voulais absolument la voir, je m'étais carrément offert le coffret de l'intégrale (9 saisons). Et voilà, j'en suis venue à bout.

JD est cute. Il y a TOUJOURS au moins un médecin cute dans les séries d'hôpital.

De quoi ça parle? Ça se passe dans un hôpital (tu sais mon amour pour les séries de médecins, peut-être un fantasme caché, après Urgences, Dr House, Grey's Anatomy, bah Scrubs quoi!), mais cette fois pas de catastrophes naturelles à chaque saison, pas de drames (enfin, si peu), pas de premier degré, il s'agit encore d'une série comique dans le genre troisième degré, complètement barrée, avec un humour à ras le tarmac et des gags complètement neuneus. Bref, j'adore, tout à fait mon truc!

Ah oui, l'histoire donc... JD et Turk, des amis de longue date (les flashbacks sur leurs jeunes années chevelues sont délicieux), entrent en internat de médecine. JD et Turk sont des amis fusionnels qui partagent un humour douteux et des gags bien personnels. JD a régulièrement des moments d'absence où il s'imagine des scénarios complètement déjantés. Il s'entiche d'un mentor qui prétend ne pas le supporter alors qu'au fond il l'aime bien mais il est trop fier pour le montrer, ce mentor étant la terreur de l'hôpital. C'est le méchant qu'on adore détester : Dr Cox, dont les tirades ironiques rythment les épisodes. JD tombe amoureux de toutes les belles femmes qui entrent dans l'hôpital mais a peur de l'engagement. Il joue à je veux-je veux pas avec son amie de promo Elliot. Ah oui, et de temps en temps, ils soignent des gens.




Parmi les personnages principaux, il y a encore Carla, la chef des infirmières qui va sortir avec Turk, Kelso le tyrannique chef de l'hôpital et toujours suivi par son fidèle avocat Ted, vieux garçon qui manque cruellement de confiance en lui, le concierge qui prend un malin plaisir à torturer JD, Jordan la terrible femme/ex-femme/nouvelle petite amie de Cox, Todd l'obsédé sexuel et homosexuel refoulé...


Un gag qui me revient en tête, au hasard...



Flashbacks de la jeunesse de JD et Turc :



Un de mes fantasmes commence comme ça :



La série garde une certaine constance qui fait que si on aime, on ne s'en lasse pas (à part un passage vers la saison 3 ou 4 qui devient dramatique, comme dans toutes les séries comiques) jusqu'à la saison 8 où tout commence à changer, pour terminer par la saison 9, véritable catastrophe, si bien que je n'ai pas pu l'achever!!
 
Et oui, regarder quasiment tout une série sans aller jusqu'au bout et connaître la fin, c'est bête, mais la dernière saison était tellement inintéressante que je m'en suis complètement lassée après quelques épisodes. Nouveau cadre, nouveaux personnages, JD n'y est que pendant quelques épisodes alors que c'est le pilier de l'histoire, rien de bon là dedans. Même la nouvelle interne Denise, que j'adorais dans la fin de la saison 8, devient chi*nte à mourir dans la saison 9. Trop petit poney et bisounours, dommage. Comme d'habitude, ça ne finit pas de la meilleure façon. J'ai l'impression d'être déçue par toutes les séries que je regarde jusqu'au bout en fait...








Cette parodie de MadTV est vraiment très proche de la réalité! Je les adore, paix à leur âme



Photos : Google Images

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire