14 décembre 2013

City trip à Budapest : où loger, où manger, où faire son shopping, que voir...

Cet article, je dois le faire depuis un bon moment puisque mon city trip à Budapest date de la mi-septembre! Au départ je t'avais préparé une super série d'articles à thème, mais finalement je repousse ça depuis longtemps, c'est plus tout frais dans ma mémoire, j'ai des notes en vrac dans mon carnet de voyage, donc je vais vous faire un article géant en vrac avec 848594589772 photos.

Par où commencer? On a passé 6 jours à Budapest et franchement on aurait encore pu voir des choses, la ville est vraiment grande, il y a de quoi faire. On y a été en septembre, et on a eu un temps mitigé : un jour 25/30°, le lendemain 10/15° et drache; un jour en petite robe, le lendemain avec un bonnet, un gilet en nounou et une doudoune, bon à savoir pour faire votre valise! 

Quand on est arrivés à l'aéroport, après de longues minutes à essayer de comprendre je ne sais pas quoi d'ailleurs, on finit par acheter une Budacard qui permet de prendre les bus, les métros, d'avoir des réducs dans certains musées et attractions... Elle nous sert aussi à prendre le bus pour rejoindre le centre-ville, c'est pas compliqué, c'est le seul bus qui passe là, il dépose au terminus du metro M3 bleu (justement la ligne qui passe près de notre hôtel).


Truc bizarre à savoir : dans le bus, on ne regarde jamais ton billet, tu peux rentrer par le milieu du bus. Quand tu entres dans le metro, il y a des hommes à l'entrée qui regardent ton billet (il y a des composteurs pour décorer). Ça surprend quand on arrive au terminus du M3 parce que c'est un peu glauque, dans escaliers en métal, on dirait presque un bidonville, et il y a ces 2-3 types en doudoune bleu foncé qui te parlent en hongrois et t'arrêtent, tu penses que tu vas te faire raquetter, mais ils contrôlent juste ton billet. Mais toi au moins tu as lu cet article donc tu sais!


On est partis sans argent, on a tout retiré sur place aux distributeurs avec Bancontact. Il y a parfois d'énormes différences de taux de change entre deux distributeurs de billets. Il faut bien réfléchir car 1€ = 300 Forint environ, il faut du temps pour calculer, c'est perturbant d'avoir une si grande différence entre les deux monnaies.



Notre hôtel était le Central 21, situé dans un district très central (ah tiens, c'est pour ça le nom?), à mi-chemin entre deux stations de metro de deux lignes différentes, donc plutôt bien situé. Enfin, honnêtement, la nuit, c'était juste horrible, hyper bruyant, les Hongrois aiment faire du bruit la nuit, tels des chauves-souris qui dorment la journée et vivent dès que le soir tombe. J'ai suuuper mal dormi, sans compter qu'il faisait hyper chaud dans l'hôtel. Du coup on laisse la fenêtre ouverte pour s'endormir, on est réveillé par les petits comiques hongrois, on ferme la fenêtre, on meurt. Mais si vous avez un sommeil de plomb c'est génial comme hôtel hein!
On est arrivé à 10h30 et la chambre était déjà libre. Elle était très petite mais vraiment cosy et la propreté nickelle. L'hôtel ne dispose pas d'ascenseurs, du coup il faut se taper les escaliers, toujours plaisant après une journée à crapahuter partout dans la ville.. On avait une seule serviette par personne au lieu de 2 comme habituellement dans les hôtels, si j'avais su j'en aurais pris une pour mes cheveux :)
Les réceptionnistes parlent parfaitement anglais, l'Internet est gratuit, on peut boire gratuitement un café ou un thé au bar. Il n'y a pas de gel douche mais seulement des petits savons solides. Mais on peut emprunter un parapluie à la réception en cas de pluie (le sens des priorités). Et il y a un grand miroir dans l'entrée pour faire des selfies, détail très important.




Niveau shopping, on y trouve la plupart des chaînes européennes (Zara, H&M, Pull&Bear, The New Yorker...) et des chaînes allemandes et anglo-saxonnes (Tesco, DM, Müller...), j'ai fait une razzia de cosmétiques bio et naturels allemands et j'ai aussi acheté quelques fringues, les prix sont légèrement plus bas que chez nous dans les chaînes européennes. Budapest c'est aussi le paradis des fripes, on est même tombé sur un vide dressing géant hyper trendy. Voici quelques adresses de magasins de vêtements vintage, de seconde main, etc que j'ai visités : 
Retrock - LA boutique à aller voir, il y en a même deux dans la ville, la Retrock et la Retrock deluxe (pour les vêtements de luxe donc). On y trouve du vrai vintage, je ne savais plus où poser mes yeux (heureusement que tout est généralement trop petit pour moi sinon je me ruinerais dans ce genre de boutique), mais aussi des pièces de designers locaux en éditions très limitées. J'y ai acheté cette blouse à chats et cette chemise avec un renard. Ensuite il y a Renovalas, une fripe où tout est vraiment très bon marché, peu connue car pas présentée dans les guides touristiques mais une vraie malle aux trésors. Ce genre de friperies, on en croise partout dans tous les quartiers. J'y ai acheté cette robe pour 3€!




Un autre truc qui est bien en Hongrie, c'est la bouffe. On mange super bien, et encore une fois pour presque rien! Quelques restos en vrac : Montenegroi Gurman, un snack monténégrin où on mange des plats très gourmands pour presque rien (la "petite" portion est largement suffisante et bourrative), par contre les personnel n'est pas très nerveux, il faut prendre son temps.






Epitesy Pince, un resto très prisé où il vaut mieux réserver si on y va le weekend, malgré qu'il soit bien caché. Les plats sont un peu plus chics mais bon marché encore puisqu'on a payé 20 € pour 2 plats, 2 desserts et 2 sodas. La déco est cosy mais il y a des musiciens certains soirs et perso ça me soule quand c'est trop bruyant. Ils servent des plats typiques et le service est rapide.

Pâtes hongroises

La croquette de camembert, plat typique hongrois (sans rire!)
Café Europa, l'endroit où manger des dessert du tonnerre : gâteaux joliment décorés, mignardises... énorme choix de cafés, thés, jus, pâtisseries sucrées et salées. Ce salon de thé est à quelques pas du Lush de Budapest.




The Drunken Taylor, où on a mangé un goulash qui était selon moi à la sauce "touristique" (sans le côté gras, plutôt léger), la déco branchouille est très chouette, on peut choisir des petites portions pour certains plats (qui sont encore une fois suffisant), on a un pichet d'eau à table et le serveur parler français.

Dans les gares, il y a des vendeurs de "friands", des feuilletés salés avec différentes farces, qui coûtent 50 cents, 1€... idéal si vous voulez économiser un peu sur les repas!


On en trouve aussi dans les marchés où on peut manger plein de snacks sur le pouce. Le marché à faire absolument est le Lehel, un marché couvert, le moins touristique et donc le moins cher, pourtant il est très joli, en ville et dans un bâtiment deisgn. J'adore ces marchés couverts qu'on voit partout quand on voyage, certainement parce qu'on n'a pas ça en Belgique (bon, peut-être à Bruxelles?) Au rez-de-chaussée on y trouve la nourriture, des épices, des fruits secs, des fruits et légumes, des saucissons, des viandes, des fromages... L'étage est plutôt un bazar où on trouve des magasins de vêtements, accessoires, gadgets et même des produits ménagers vendus par des chinois pour presque rien. Il faut comparer les prix car ils vendent quasiment tous la même chose. Les vendeurs ne sont pas franchement du genre sympas mais ils ont la qualité de ne pas être collants.







Sugar, un magasin de cadeaux originaux et cute, et des pâtisseries (macarons, gâteaux dignes d'oeuvres d'art...), avec un étage où on peut déguster directement. Les macarons sont déments, aux parfums originaux.


Kaja, un resto où on commande avec une tablette électronique qui est sur la table. Il y a des plats internationaux et locaux, beaucoup trop de choix, j'ai eu du mal à décider quoi prendre. La nourriture est plutôt snack : works, pizzas, burgers, dips, tex-mex, pâtes mais aussi plats light, etc. Les hamburgers sont 100% boeuf hongrois bio.






Fecske Presszo, un bar style squat d'étudiants où on s'affale dans des divans cosy, lumière tamisée, musique lounge, déco style pub, jeux de société à dispo, nourriture snack.

Darshan Etterem, un resto indien et hongrois pas terrible niveau nourriture mais la déco est très belle.

Rab RabySzezendre), où il faut manger un goulash. Il y a une petite cour intérieure avec plein d'objets de récup pour décorer, des plaids sur les chaises pour se couvrir si on a froid... très cosy, on y a bien mangé pour pas trop cher.



Hunyadi Kisvendeglo, un resto conseillé par un guide touristique qui nous a vraiment déçu! Un petit garçon de 13 ans fait le service, avec son anglais approximatif il est un peu pénible et les clients se foutent de lui (oui, ambiance vraiment bizarre), c'est vraiment le resto familial à la bonne franquette, mais le service était vraiment long. C'était bon marché mais on a pris le fameux poulet-paprika et on avait 50 gr de viande à tout casser dans l'assiette... Il faut aussi savoir qu'il n'y a pas de féculents compris donc au final c'est plus si bon marché quand on compare avec les autres restos.

Ikon Bisztro, à fuir sauf si vous aimez vous faire entuber, on a bien mangé, et à la fin du repas on se rend compte qu'il y a un pourboire imposé! qu'on a évidemment refusé de payer, du coup on s'est fait poursuivre dans la rue. Surtout que sur la carte c'était pas indiqué que le pourboire n'était pas compris, par principe, on n'est pas des pigeons! Mêrt' quoi! Mais bon le gars qui nous a menacé et est parti en disant "This is a huge problem" m'a quand même foutu en l'air mon dernier jour, j'étais furax et j'ai passé la journée à me retourner pour voir s'il n'avait pas envoyé un de ses cousins de la mafia nous zigouiller (je regarde trop la télé). Je précise que c'est le seul endroit où on a essayé de nous extorquer un pourboire imposé

Une remarque récurrente qu'on s'est faite : il manque souvent de sauce avec certains plats dans les restos.
Les plats typiques : le goulash bien sûr, une soupe épaisse avec de la viande, des légumes et des pommes de terre; les pâtes hongroises, hybrides entre pâte grecques et gnocchis; le poulet-paprika; le camembert ou les champignons géants panés...











Que faire, que voir? Une croisière sur le Danube avec la compagnie Legenda (4500 € avec l'arrêt sur l'île Marguerite) y compris 2 boissons et des bons de réduction dans certains restos et à la location de vélos. On a loué un kwistax pour faire le tour de l'île, on s'est amusé comme des enfants, il faut y aller un jour de bon temps pour profiter de la promenade. On a mangé au restaurant Grand Hotel, un plat très gastro délicieux à prix abordable.

Aller à Szezendre, petit village pittoresque à 40 minutes de tram (tram vert, il faut acheter un billet à 310 ft même si on a la Budacard) -anecdote pas drôle : mon copain a payé avec un gros billet (20 000 ft) et la dame du guichet lui a rendu 9 380 fr au lieu de 19 380, c'est le problème des gros billets, et comme on était à la hâte on s'en est rendu compte plus tard.

Aller aux bains d'eau thermale, notre préféré a été le Kiraly : cabines privées, propre, pas trop touristique (c'est quelque chose de tout à fait typique, dans les bains rien n'est écrit en anglais mais certains sont très fréquentés par les touristes malgré tout), pas bondé, pas cher (et même gratuit avec la Budacard. Les autres bains étaient plus touristiques et plus fréquentés, et moins propres et plus chers.


Impressions générales sur Budapest :

Même si on croise parfois des gens qui n'ont pas l'air d'avoir toutes leurs frites dans le même panier, on se sent vraiment en sécurité dans cette ville, c'est très zen, très chouette pour se balader. Les gens sont plutôt introvertis, mais le soir ils sont de sortie et font la fête, des bons vivants pas encombrants en somme.

Il y a de fameuses distances entre les différents points à voir, il ne faut pas avoir peur de marcher un peu (beaucoup, à la folie :))

L'aéroport est très moderne, hyper propre, très agréable, avec un énorme espace pour manger. Et le Wifi gratuit. On pourrait manger sur la planche du WC! Franchement notre aéroport de Bruxelles avec ses toilettes pleines de m*rde partout et les 15 tables pour 500 personnes, il fait honte, partout ailleurs les aéroports sont 1000x plus accueillants.









 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire