9 juillet 2016

Comprendre les soldes pour ne pas craquer

On est dans la période dangereuse des soldes, moment de tentations extrêmes et d'achats regrettables. Pour ne pas craquer inutilement pendant les soldes et ne pas avoir de remords dans quelques semaines, il suffit de réfléchir à ce que représentent les soldes.

Il faut tout d'abord te dire que si un magasin liquide ses articles à -70%, ça veut dire qu'avec son prix diminué d'autant, le magasin tire encore un bénéfice. Déjà ça devrait te rendre furieux d'acheter dans ce magasin en tant normal parce qu'ils se sucrent bien sur ton dos (et donc adopter le circuit de seconde main ou d'autres processus d'achats "slow"). Alors oui, on peut se dire que c'est mieux d'attendre les soldes, en espérant trouver l'article qu'on voulait soldé et ainsi mettre moins d'argent dans les poches des magasins, mais on sait que dans les faits ça ne se passe pas comme ça.




Pendant les soldes, on ne trouve généralement que les choses que les magasins n'arrivent pas à vendre en temps normal, et il y a une raison à ça : quand on paie le prix plein, on a une peu plus de jugement. Ok, les tous premiers jours, avec de la chance et peu de réduction, on peut trouver les toutes dernières jolies pièces, qui n'existent plus que dans une ou deux tailles, en un ou deux exemplaires, mais le gros des soldes, ce sont quand même des vêtements qui ne se sont pas vendus avant.

Tu vas me dire "oui, mais ça ne se vend pas parce que c'est trop cher, mais à ce prix-là...." Non! C'est justement le piège. Quand on aime vraiment un vêtement, ce genre de vêtements qu'on sait qu'on va porter régulièrement et garder longtemps, qu'on a un coup de coeur, généralement son prix ne nous semble jamais "trop" élevé (à condition de visiter des magasins dans son budget habituelle évidemment...), si le prix te fait tant hésiter, peut-être que tu ne le veux pas vraiment?

Donc pendant les soldes, on se retrouve à penser des choses illogiques comme "à ce prix là... (ça vaut la peine/c'est pas si cher/si je le porte pas beaucoup ou qu'il s'abîme vite c'est pas grave/biffez la mention inutile)", et c'est comme ça qu'on sort avec de grands sacs de vêtements qu'on ne portera presque jamais.

Sans parler des vêtements qu'on n'achète pas à notre taille juste parce qu'ils ne sont pas chers.

Comme d'habitude, mon conseil pour les soldes, c'est de se poser la même question que quand on achète de seconde main : "Est-ce que je l'aurais acheté au prix plein?"

Puis toutes les autres questions de la slow fashion : est-ce mon style, est-ce que je l'aime vraiment, est-ce que j'en ai besoin, est-ce que j'ai quelque chose pour l'assortir, est-ce que je pourrais le porter régulièrement, est-ce que ça ne fera pas double emploi...?

Naviguer par catégories :     
MODE BEAUTÉ CULTURE FOOD MAISON
BeautéModeVoyages, musique, films, séries, livres, sorties...MaisonNourriture, alimentation, thésHTML Map   Florence

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

1 commentaire:

  1. Salut.
    Je voulais faire juste une petite précision. Les soldes sont des démarques et par conséquent une démarque est une perte de produits ou d'argent. Déjà qu'il est de plus en plus rare de voir des magasins descendre à -70%, un article vendu à ce prix doit générer qu'une infime partie voir pas du tout de chiffres. Les soldes sont le seul moment où les magasins peuvent vendre à perte c'est-à-dire vendre moins cher que le prix d'achat.

    Le vrai piège ce sont les magasins qui avant les soldes gonflent les prix. Finalement avec la remise le client paye le prix normal. Mais cette pratique est formellement interdite. À nous consommateurs de nous tenir en éveil.

    De nos jours le problème des soldes est exactement ce que tu exposes. On n'achète pas par utilité ou besoin mais on achète parce que ce n'est pas cher. L'utilité première d'un objet est relégué au second plan.

    Pour moi les soldes riment avec "J'attends ce que je veux passe en soldes" comme ça je ne prends pas de vêtements qui font dormir dans mon dressing ^.^

    RépondreSupprimer