30 mars 2016

Slow mag #4 - DIY, optimiser sa garde-robe, slow life et girl power

Les articles sur le mode de vie slow, le minimalisme, le bio, l'écologie, le less/zero waste, tout ça tout ça, qui m'ont marquée récemment, c'est par ici!


Annika Victoria 


Tout d'abord je voulais vous présenter la chaîne de Annika Victoria (en anglais) qui propose des DIY pour customiser ses vêtements ou les arranger quand ils ne nous vont plus, des custos d'articles achetés de seconde main, etc., bref une chaîne très slow fashion





Comment acheter moins et créer la meilleure garde-robe que vous ayez jamais eue? (anglais)

27 mars 2016

Envie d'apporter ta contribution au blog? Tu peux devenir tipeur

Hello hello, petit chamboulement dans le programme habituel, exceptionnellement il n'y aura pas d'article "J'ai rien à me mettre/Projet 333" cette semaine, de cette manière je reprends une semaine d'aisance pour pouvoir préparer mes articles à mon aise au lieu de devoir me dépêcher le samedi soir parce que j'ai oublié et que je viens de prendre ma dernière photo, mais aussi parce que je voulais parler de Tipeee.





25 mars 2016

J'ai enfin trouvé LE déodorant naturel (fait maison)

J'en ai parlé plein de fois, depuis mon passage au bio une de mes quêtes perpétuelles était de mettre la main sur un déodorant naturel, sans aluminium ou perturbateurs endocriniens. J'ai testé une flopée de déo certifiés bio, de recettes trouvées sur Internet, de méthodes slow, mais ce n'était jamais assez efficace pour moi.




Je tournais en fait pas loin de la solution, puisque j'ai essayé plusieurs fois des déodorants fait maison à base d'huile de coco et d'huiles essentielles, le problème c'est qu'il s'agissait de déodorants préparés à l'avance. Je les trouvais efficaces au début, puis ça ne fonctionnait plus, ce n'était pas logique.

23 mars 2016

Projet 333 : expérience et 10 conseils pour une garde-robe capsule

Mi-janvier, je décidais de me lancer dans le challenge Projet 333 après des mois de préparation (au moins 6 mois où je n'ai pas acheté de vêtements, plus de nombreux mois avant où je n'avais acheté que des vêtements de seconde main pour amorcer la transition). Si tu viens d'arriver, voici en quoi consiste le projet 333. En résumé, c'est une technique pour compose capsule ou minimaliste. Et puis pour ceux qui me suivent depuis le temps dans cette aventure, voici mes premiers retours d'expériences, conseils et observations pour vous aider à vous lancer!




1. Pour se lancer, il faut évidemment commencer par un gros tri, tout ce qu'il y a de plus classique : on vide tout, on fait des piles de choses à donner, à vendre, à garder... et on le fait directement sans attendre. Il faut arrêter de s'attacher aux vêtements, d'avoir peur d'en manquer, et jeter un regard objectif sur ses possessions, se défaire ce qu'on n'a pas porté depuis très longtemps, ce qui ne nous va pas, ne s'accorde avec rien...
Est-ce que posséder plein de vêtements te rend plus heureux? Très certainement pas.


 
2. Il faudra viser intemporels et "passe-partout", dans le sens qui s'accorde avec un maximum de choses, surtout pour les grosses pièces (je pense particulièrement aux manteaux et aux chaussures).

3. On apprend à concevoir chaque pièce dans plein de situations, à accorder nos vêtements d'une manière différente entre eux. Finalement chaque pièce donne plein de possibilités.

4. Mixer des basiques et des pièces originales permet de composer facilement des tenues sans pour autant avoir l'impression d'être habillé de la même manière tous les jours.

5. Pour composer la garde-robe capsule, on met tous ses vêtements de saison sur son lit, on réfléchit s'il n'y a pas de pièces qui font double-emploi, si on couvre toutes les situations (une pièce, selon la façon de l'associer, peut se prêter à plein de situations) : travail, sorties, casual, vie quotidienne, occasions... Le but, c'est de composer une garde-robe où chaque vêtement peut s'associer à plusieurs autres.

6. Les premières saisons, on se cherche, il faut se donner de la marge de manoeuvre. Au début j'ai échangé quelques vêtements que j'avais choisi car finalement je me suis rendu compte que j'avais vraiment du mal à les porter, ou tout simplement parce qu'ils ne collaient pas bien à la saison. Le but n'est pas d'échanger des pièces toutes les semaines car c'est de la triche, le challenge n'a plus aucun sens, mais de se laisser une petite réserve de quelques pièces sur lesquelles on a des hesitations, qu'on peut remplacer par d'autres. Pour éviter les dérives on peut par exemple se limiter dans le temps (les x premières semaines de la saison) ou dans le nombre de pièce qu'on peut échanger.

7. A la fin de la saison, si des pièces n'ont pas été portées, il faut s'en débarrasser.

8. La sélection de la saison passée se range directement dans un carton pour l'année d'après, au fil des années elle sera de mieux en mieux préparée (avec entre temps le remplacement des vêtements qui s'abîment au fil des années évidemment, ouf, tu n'es pas privé de shopping à vie, ça va aller).

9. On construit à chaque nouvelle saison sa garde-robe en tirant les leçons de la saison passée, je vous encourage à noter vos ressentis, vos impressions, pour pouvoir vous relire au moment de passer à la saison suivante.

10. Ca doit rester un jeu, ça peut paraître extrême, mais par mes articles J'ai rien à me mettre je vous ai prouvé qu'avec 33 pièces en 3 mois je n'ai quasiment jamais porté 2x la même tenue, je trouve que mes tenues sont très variées.
 
Moi qui achetais des tonnes de vêtements avant, je ne me sens pas frustrée, je n'ai pas de manque, je ne m'ennuie pas de mes tenues, par contre je prends plaisir à constater tout le temps que je gagne à ne pas rester devant ma garde-robe pendant 30 minutes pour mes choisir finalement une tenue basique par dépit parce que je ne trouve pas ce que je veux porter.
 
Piocher à tous les coups des vêtements qui nous vont et qu'on va pouvoir à coup sûr assortir, c'est génial! Et je vous assure, sans mensonge ni exagération, que c'est hyper facile à gérer dès qu'on s'y lance et que la transition s'est faite sans problème.


Plus de Projet 333 :



Ma première garde-robe capsule hiver 2015-2016 (avant échanges)




Toutes les tenues du Projet 333

Abonnez-vous au tableau Project 333 - Winter 2015/16 de The Flonicles sur Pinterest.


Tous les articles sur le Projet 333


Un nouvel article les mercredis et vendredis matin

Rendez-vous hebdomadaire le dimanche : J'ai rien à me mettre, vraiment?


Vous avez aimé? Abonnez-vous!
INSTAGRAM GOOGLE+BLOGLOVIN'  INSPILIA NEWSLETTER VINE

Naviguer par catégories :     

MODE BEAUTÉ CULTURE FOOD MAISON
BeautéModeVoyages, musique, films, séries, livres, sorties...MaisonNourriture, alimentation, thésHTML Map   Florence
Suivez-moi sur Dokuji

20 mars 2016

J'ai rien à me mettre, vraiment? n°36 - Projet 333 semaine 10

On arrive bientôt à la fin des 3 mois de cette première garde-robe capsule. Si le temps reste comme il est maintenant, tout comme j'ai pris rendez-vous pour retirer mes pneus hiver, je vais pouvoir passer à ma garde-robe capsule de printemps. Bien que pour l'instant je n'ai aucune idée des vêtements que je vais mettre au placard pour les mois à venir, de ceux que je vais garder, de ceux que je vais aller rechercher dans mes cartons... Je me demande complètement comment je vais faire, puisque ce sera le premier changement de saison depuis que j'ai commencé le projet.

Pour l'instant j'ai plutôt envie de porter des jupes, donc beh... je n'ai porté que des jupes quasiment cette semaine. J'ai juste triché le weekend, pour une sortie, j'ai porté mon legging qui est normalement un vêtement pour rester à la maison ou pour le sport (vêtements qui n'entrent pas dans la liste de 33 vêtements selon les règles du Projet 333), je n'avais pas envie de mettre une jupe, pas envie non plus de porter un jean.



J'ai porté plusieurs fois cette jupe, j'avoue qu'il n'y a pas une différence énorme d'une tenue à l'autre, mais je n'ai pas nécessairement porté ces tenues des jours consécutifs (les photos ne sont pas dans l'ordre chronologique).









Naviguer par catégories :     
MODE BEAUTÉ CULTURE FOOD MAISON
BeautéModeVoyages, musique, films, séries, livres, sorties...MaisonNourriture, alimentation, thésHTML Map   Florence



18 mars 2016

Slow mag #3 - Réduire et trier ses déchets, nettoyer sa garde-robe, l'égalité des sexes et le 8 mars

Les articles sur la slow attitude, le minimalisme, le zéro déchet, la consommation intelligente... que j'ai trouvé intéressants ces derniers temps, c'est par ici :


Source

Ecologie Le tri de A à Z

Parce qu'en Belgique rien n'est jamais simple ni clair, nous sommes nombreux à hésiter devant nos sacs poubelles. Les pots de yaourt, ça se recycle ou pas? Et le papier alu? Ce site officiel vous dit quoi jeter dans quel sac.

Slow fashion / Minimalisme / Désencombrement 10 vêtements dont vous n'avez pas besoin

Tout à fait d'accord avec cet article, des "règles" que je suis dans mon tri de garde-robe qui accompagne mon projet 333

16 mars 2016

Stop au rasoir, stop à l'épilation, sans la forêt amazonienne


Il y a quelques mois maintenant, j'ai décidé d'abandonner l'épilation et le rasage (sauf au niveau des aisselles que j'épile toujours à l'épilateur électrique parce que je ne trouve pas ça trop contraignant) pour une autre méthode de retrait des poils, en particulier au niveau du maillot, et aussi de mes jambes.

Pourquoi j'ai arrêté l'épilation et le rasage?


D'abord parce que c'est contraignant, j'en avais marre. Ca prend du temps, c'est pas facile, surtout pour s'épiler ou se raser la foufoune. Le rasage comme l'épilation me filaient des poils incarnés, et à cet endroit c'est particulièrement désagréable, surtout que si on se dépoile pour l'esthétique, ce n'est pas pour se retrouver avec de gros boutons dégueulasses. J'ai tout essayé pour me débarrasser des poils incarnés, mais il n'y a pas de secret, en parlant de ça autour de moi j'ai conclu qu'on en souffrait quasiment toutes, même en suivant tous les bons conseils sur le sujet.
A part ça, il y a les risques de coupure (surtout près d'un organe aussi vital et sensible huhum!), les irritations, les frottements avec les sous-vêtements ensuite.

Et puis surtout, je me suis demandée pourquoi je le faisais. Pas pour moi a priori, mais par convention sociale et pour répondre aux exigences de certaines personnes. Et j'ai dis merde.
Puisque mon activité professionnelle ne consiste pas à me faire filmer le sexe en plan rapproché, et puisque l'épilation au poil près ne me procure aucune satisfaction personnelle, pourquoi je devrais autant m'en soucier?

13 mars 2016

J'ai rien à me mettre, vraiment? n°35 - Projet 333 semaine 9

Il fait particulièrement beau ces derniers jours, je pense qu'en avril je vais pouvoir renouveler ma garde-robe capsule. Le problème se pose particulièrement pour les vestes/manteaux, comme je n'ai jamais réussi à avoir une seule veste pour chaque saison, je ne sais pas ce que je vais prendre pour la saison prochaine, j'ai l'impression que LA veste de printemps ne se trouve pas dans ma collection de vêtements.

J'ai revendu ma tunique marinière sur eBay, elle s'était élargie avec le temps, elle ne m'allait que moyennement, je me suis dit qu'il valait mieux la vendre tant qu'elle était encore en état de l'être. J'ai donc été chercher un autre vêtement pour la remplacer, qui est donc cette robe rouge. 

Pour le reste, rien de neuf, j'hésite à garder mon chemisier blanc et bleu, si vous avez un avis sur la question je vous écoute...




11 mars 2016

Slow mag #2 - DIY, tirage à l'huile, slow life, achats sur Internet, Leonardo Di Caprio et anti-obsolescence

Les articles qui m'ont plu ces derniers temps sur la slow attitude, c'est par ici



Source
C'est une méthode ayurvédique que j'expérimente sporadiquement, je ne sais pas si tous les bienfaits qu'on lui prête sont bien réels mais en tout cas combiné à un brossage de dent ça me donne l'impression d'avoir la bouche extra propre.

Ca faisait partie de mes objectifs, mais je me rends compte que j'ai vraiment du mal à réussir à me bloquer des jours sans rien de programmé, et quand j'en vois dans mon agenda, je ne sais pas pourquoi, je ressens le besoin irrépressible de remplir le calendrier, en plus beaucoup trop à l'avance, du coup ça ne me laisse plus de marge de manoeuvre, plus de place pour la spontanéité, des événements qui s'enchaînent, et je n'ai plus le temps ou la motivation pour les petites choses du quotidien. Du coup je ressens un énorme besoin de mettre sur pause qui se bat avec mon besoin de bouger.

Au fil de mes désencombrements, je me rends compte que souvent, l'achat sur Internet représente la cause du problème. On commande, ça va "bof" mais c'est trop contraignant de renvoyer... Ou alors l'achat compulsif parce qu'on a Internet sous la main 24h/24.




.






Rejoignez le groupe How slow can you go


Un nouvel article les mercredis et vendredis matin
Rendez-vous hebdomadaire le dimanche : J'ai rien à me mettre, vraiment?


Naviguer par catégories :     
MODE BEAUTÉ CULTURE FOOD MAISON
BeautéModeVoyages, musique, films, séries, livres, sorties...MaisonNourriture, alimentation, thésHTML Map   Florence

9 mars 2016

Série : You, Me & the Apocalypse

J'ai déjà beaucoup trop de séries en cours, je dois suivre mon avancement sur le site TVShowtime sinon je perds le fil, j'accumule le retard, mais ça ne m'empêche pas de commencer de nouvelles séries, ou plutôt je n'arrive pas à m'en empêcher. Donc j'ai commencé la série You, Me & the Apocalypse après avoir bouclé la dernière saison complète de The Walking Dead et avoir vu le dernier épisode disponible de The Big Bang Theory, et alors que je suis en train de traîner en plein milieu de saison de Pretty Little Liars et Once Upon a Time.




You, Me & the Apocalypse est une série humoristique américano-britannique (avec quand même un côté humour anglais prédominant). Une comète est sur le point d'entrer en collision avec la terre, exterminant l'humanité dans 33 jours. Chaque épisode commence par Jamie dans un bunker en train de conter ses dernières minutes avant l'impact, entouré de personnages dont il pense "est-ce vraiment ça le futur de l'humanité?" (autant dire, pas les personnes les plus normales ni les plus saines d'esprit). Ensuite l'épisode repart dans le passé pour nous faire découvrir les événements à partir de l'annonce de la catastrophe, du point de vue de différents personnages qui finiront donc à la fin ensemble dans le bunker.

J'adore ce genre de séries avec des flashbacks et des histoires croisées. Plus l'humour anglais, les conspirations et la dimension sci-fi, c'est juste magique. La série me fait un peu penser à My name is Earl mais en moins loufoque et en plus anglais.

On découvre ainsi l'histoire de Jamie, dont la vie trop bien rangée va être bouleversée lorsqu'il se fait arrêter par le FBI et apprend ainsi qu'il a un frère jumeau, que sa femme disparue est toujours en vie et qu'il a été adopté, et de son colocataire Dave, en Angleterre, du hacker qui se fait appeler White Horse, de Rhonda aux USA qui s'est faite arrêter à la place de son fils et se retrouve attachée malgré elle à une skinhead complètement détraquée, de Scotty et du général Arnold à la Maison Blanche, ou encore de Soeur Céline qui quitte pour la première fois son couvent pour travailler avec le père Jude au Vatican, entre autres.

La série se compose pour l'instant d'une saison de 10 épisodes (44 minutes).




Un nouvel article les mercredis et vendredis matin
Rendez-vous hebdomadaire le dimanche : J'ai rien à me mettre, vraiment?



Naviguer par catégories :     
MODE BEAUTÉ CULTURE FOOD MAISON
BeautéModeVoyages, musique, films, séries, livres, sorties...MaisonNourriture, alimentation, thésHTML Map   Florence

6 mars 2016

J'ai rien à me mettre, vraiment? n°34 - Projet 333 semaine 8

Rien de neuf sous le soleil à part mon manteau d'hiver qui commence à être un peu chaud (quoique le temps change tellement en Belgique d'un jour à l'autre que parfois je suis bien heureuse de l'avoir), mais rien de catastrophique au point de devoir en changer.

J'ai encore joué sur les multiples facettes qu'un vêtement peut avoir, j'ai porté la même chemise 3x cette semaine mais de différentes façons dans des styles tout aussi différents.


J'ai porté ma marinière et je me suis dit qu'il était temps que je m'en défasse car elle est tellement détendue qu'elle est devenue trop grande pour moi, donc tant qu'elle est encore portable je veux essayer de la vendre sur eBay, même si ce n'est que pour 2€. J'avais sorti mes collants chats que j'ai retrouvé complètement par hasard dans mon énorme collection de collants (en écrivant ces lignes je me dis qu'elle mériterait un tri également).



Un nouvel article les mercredis et vendredis matin
Rendez-vous hebdomadaire le dimanche : J'ai rien à me mettre, vraiment?


Naviguer par catégories :     


MODE BEAUTÉ CULTURE FOOD MAISON
BeautéModeVoyages, musique, films, séries, livres, sorties...MaisonNourriture, alimentation, thésHTML Map   Florence

4 mars 2016

Slow Mag #1 - L'impact de la consommation domestique, l'attachement aux choses, la consommation intelligente et la réduction des déchets papier

Un tour d'horizon des articles et autres parus sur le web sur les thèmes slow, minimalisme, zéro déchet, bio, écologie...


La consommation domestique, moteur importer des impacts sur le climat et l'environnement

Household consumption significant driver of climate, other environmental impacts

Extraits (traduction)
"Si vous considérez que quasiment tout ce que la Chine produit est exporté (...) l'empreinte écologique due à la consommation par personne de la Chine est vraiment très faible. Ils produisent énormément mais exportent presque tout. (...) Si l'on reporte la responsabilité sur le consommateur et non sur le producteur, ça change la donne.
(...)


Image Stockvault



Les consommateurs sont responsables de 60% des émissions de gaz sur Terre, et jusqu'à 80% des eaux polluées.
Nous rejetons tous la faute sur quelqu'un d'autre, le gouvernement, ou les entreprises, alors que 60 à 80% de l'impact sur l'environnement vient de la consommation domestique.
(...)
Vous pensez à réduire votre consommation d'eau en utilisant votre lave-vaisselle de la manière la plus optimisée (...) mais si vous creusez plus loin, vous découvrirez que la plupart de l'eau utilisée sur la planète sert à la production de produits que vous consommez. (Exemple : la production de viande, environ 15k litres d'eau pour produit 1kg de viande de boeuf pour la consommation.)
(...)
Plus un pays est riche, plus ses habitants consomment, plus l'impact environnemental par personne est élevé.
(...)
La prévalence de l'énergie nucléaire ou l'hydro-électrique dans les pays tels que la Suède, la France, le Japon ou la Norvège en font de pays avec une emprunte carbone plus basse que les pays similaires qui utilisent plus d'énergies fossiles. Une part importante de l'impact domestique de la Suède et de la France vient de l'import (65% et 51% respectivement), car les produits importés sont eux produits avec des énergies fossiles pour la plupart."


Comment les choses inutilisées nous bloquent émotionnellement 

How our unused stuff keeps us emotionally stuck

Extraits (traduction)
"Au fil des années, j'ai découvert que les objets qui ont la plus puissante emprise sur nous ne sont pas nécessairement ceux qui nous utilisons régulièrement et aisément, mais les objets que nous espèrerions utiliser plus.

Ces hauts talons laqués que nous ne faisons jamais sortir du placard, parce qu'ils sont trop impraticables pour être vraiment portés. Ce vélo qui rouille dans la cave. Ou dans mon cas, l'appareil photo de pointe que je viens de vendre sur eBay.
(...)
L'idée de capturer le monde à travers une lentille et d'exprimer ma créativité m'enthousiasmais. J'aimais la vision de moi-même que j'imaginais : quelqu'un avec un oeil pour le détail, original, de l'art fait main sur les murs. Cette personne semblait vraiment intelligente et intéressante.

Mais j'ai vite réalisé que le processus même de prendre des photos, ne parlons même pas de l'édition, était moins excitante.
(...)
A chaque fois que je regardais mon appareil photo, la culpabilité me rongeait. Pour l'argent et le potentiel gaspillés.

Finalement cet hiver, j'ai accepté la vérité, je ne suis pas un photographe. Et ce n'est pas grave.

J'ai revendu l'appareil et je me suis senti mieux instantanément."


10 façons de redéfinir votre processus d'achat

10 ways to redefine your purchase process

Extraits (traduction)

"Cultive une mentalité de "musée". Quand tu désires, admire, n'acquiers pas.
Attends 30 jours avant chaque achat
Dépense-le sur papier
Fais en sorte que ton achat ait un impact
Redéfinis les règles en matière de cadeaux
Fais un "no buy"
Débarrasse-toi de tes attentes guidées par les émotions
Désinscris-toi
Mets-toi au défi
Trouve des compagnons"


Comment vivre une vie avec moins de papier


How to live the Paperless life


















 


Naviguer par catégories :     
MODE BEAUTÉ CULTURE FOOD MAISON
BeautéModeVoyages, musique, films, séries, livres, sorties...MaisonNourriture, alimentation, thésHTML Map   Florence