30 octobre 2016

Changer le disque dur de son Mac soi-même

L'article d'aujourd'hui change un peu des thèmes habituels (quoique dans une certaine logique, écologie, durabilité, réparation... c'est plutôt slow) mais pour ceux que ça intéresse, je vais vous parler d'une manière d'upgrader son Mac, pour faire des économies, que ce soit pour réparer une machine, pour éviter d'en acheter une nouvelle ou pour économiser un peu à l'achat.



Mi-2012, j'achetais un Mac book air, j'avais opté pour ce modèle parce qu'il est léger, mais aussi parce qu'il est moins cher que les autres. A l'époque je n'ai regardé que le prix, sinon je pense que si on veut investir dans du bon matériel il vaut mieux choisir une machine complète. Quelques années plus tard, je me suis rendue compte que sans prise réseau, sans prise écran, etc., il lui manque beaucoup de choses en fait (on peut acheter des câbles pour raccorder toutes ces prises qu'on ne peut pas brancher directement, mais au final le prix devient équivalent à un modèle supérieur...)

Aujourd'hui j'ai besoin de plus de mémoire. J'ai été souvent bloquée dans mes activités de loisir (principalement en faisant du traitement vidéo ou photo) par la mémoire un peu limite, maintenant ce sont mes cours d'informatique qui ont vraiment accentué le problème. J'ai donc commencé à penser à racheter une machine, mais de un je lutte contre l'obsolescence programmée, spécialité d'Apple, ce n'est pas pour me laisser avoir par le système, et surtout ces saloperies machines ça coûte un pont, pire qu'un PC.

J'ai donc eu l'idée d'acheter un disque dur plus gros pour passer de 128 Go de stockage à 256 Go de stockage. Cette idée m'a été inspirée en même temps par d'autres étudiants en informatique qui ont déjà fait ce genre d'upgrade sur leur PC, et par un reportage que j'ai vu sur les kits et sites qui apprennent comment réparer ou upgrader ses appareils Apple.

J'ai choisi un kit complet, le meilleur prix que j'ai trouvé était de 166€ (je n'ai pas cherché des lustres non plus, j'aurais peut-être pu trouver moins cher), sachant que sur les modèles de Mac book air actuels on paie 250€ pour passer de 128 à 256 Go, ça vaut donc le coup de réfléchir, surtout qu'avec le kit que j'ai choisi, un boîtier est fourni pour pouvoir garder son ancien disque dur et en faire un périphérique de stockage externe.
Je l'ai acheté sur Amazon, je l'avais vu sur un site spécialisé en matériel pour Mac que je ne nommerai pas, qui le vendait 100€ plus cher.

Le lien article sur Amazon ici



Attention que les formats de disques sont différents selon le modèle du Mac que vous possédez, et il existe des capacités encore plus grandes pour faire de votre machine une machine de guerre!



Trêve de blabla, le guide pas à pas

Tout d'abord avant de passer à l'opération, il faut cloner son disque dur actuel. On utilise le boîtier fourni dans le kit pour brancher le nouveau disque dur via USB sur la Mac. Dans le kit que j'ai choisi, les instructions sont vraiment très claires. J'ai utilisé la méthode Time Machine car la méthode de restauration directe ne fonctionnait pas dans mon cas. Time Machine c'est une sauvegarde régulière de votre système, je ne m'étale pas sur le sujet vous trouverez les infos sur le net.

Pour cela, il faut allumer le Mac et appuyer sur cmd + r, une fois que le symbole pomme apparaît vous pouvez lâcher.
Vous arrivez dans les utilitaires, pour faire une copie directement depuis Time Machine sélectionnez cette option (assurez-vous d'avoir fait une sauvegarde juste avant pour avoir une copie parfaite de votre DD à l'instant T) et suivez le guide.

Vous pouvez éteindre le Mac et passer aux manipulations physiques. On retire le nouveau DD du boîtier, on ouvre la coque arrière du Mac grâce aux tourne-vis fournis dans le kit (qui sont aimantés pour ne pas perdre les minuscules vis, c'est génial!), on change de disque, on referme.

On installe l'ancien DD dans le boîtier, on le ferme avec les vis fournies, et voilà le Mac prêt à fonctionner et un nouveau DD portable. C'est tout.
Je vous conseille de garder l'ancien DD tel quel pendant un moment, pour pouvoir récupérer des données si nécessaire.

28 octobre 2016

City trip à Copenhague

Un voyage, ça faisait longtemps! J'ai fait l'impasse sur mon dernier voyage en date, à Chypre, j'avais pris des notes, je me suis mise plusieurs fois devant mon écran mais je n'ai jamais réussi à me lancer dans sa rédaction, je n'étais pas inspirée voilà... Un jour peut-être, mais en attendant je te parle de mon city trip tout récent à Copenhague.

On avait quelques jours de congé à prendre encore, j'ai donc cherché le bon plan comme d'habitude, première étape, un vol pas cher. J'ai trouvé des billets aller-retour chez Ryanair à 27€ pour Copenhague dans la période qui nous arrangeait, et comme c'est une ville (parmi tant d'autres) que je voulais découvrir, le choix était fait. Pour le logement, sachant que Copenhague est réputée pour son niveau de vie élevé, j'ai directement porté mon choix sur AirBnB, j'ai trouvé un studio à 217€ pour 3 nuits pour 2 personnes.

On y a été fin octobre, il y fait beaucoup plus frais qu'en Belgique, même si la différence en températures n'est pas énorme, l'air est très frais. On a par contre eu un temps sec pendant tout notre séjour mais ça relève un peu du coup de bol en cette saison.

Les gens parlent très bien anglais.

La réputation de la ville est bien justifiée, le niveau de vie est effectivement assez élevé.

Transports, déplacements

En venant de l'aéroport, il existe une liaison de trains vers la gare centrale, dans le centre, des connexions de bus, etc. Encore une fois, sans avoir les bonnes informations en main, on a pris un billet simple pour le centre (environ 5€) alors qu'il existe une option beaucoup plus intéressante, il y a des cartes 24h tous transports en commun pour environ 11€, et il en existe aussi pour 72h. Refroidis par le prix du billet et sans chercher plus loin, on décidera de faire tous nos trajets à pied mais si on avait eu connaissance des cartes illimitées on aurait opté pour les transports en commun, surtout qu'on avait une trotte avant d'atteindre le centre (mais sachez que c'est faisable si vous avez une bonne paire de baskets et de la motivation). La meilleure option pour se déplacer est certainement le vélo, Copenhague est hyper équipée avec une piste cyclable très large partout, la location de vélo est donc une option à envisager. Par contre en tant que piéton, il faudra être attentif car on traverse deux fois plus de bandes du coup.

L'argent

Le Danemark a pour monnaie la couronne, il est beaucoup plus intéressant de payer par carte quand c'est possible, plutôt que de prendre du liquide, car les frais sur les retraits sont très élevés par rapport aux frais sur les paiements par carte (compter environ 3€ de frais par retrait!)

Les différents quartiers

Pour le choix du quartier où loger, j'ai trouvé très peu d'informations intéressantes donc on n'a pas fait le meilleur choix, maintenant je peux vous dire que le bon plan c'est de loger dans le quartier de Vesterbro, plus populaire, moins cher (même sur AirBnB ce sont les meilleurs prix) et de là on est tout près de la gare centrale et on peut accéder à tous les points d'intérêts à pied.

Nous avons pris un studio dans le quartier de Norrebro, qui est un quartier "populaire" comme Vesterbro, un peu excentré. Comme nous sommes restés 4 jours sur place nous avons quand même visité ces deux quartiers, mais après coup nous n'y avons pas trouvé d'intérêt, à part si on est sur place  et qu'on veut visiter un peu les quartiers près de son appart'. Le seul intérêt de ces quartiers peut résider dans le fait qu'on y trouve des kebabs et autres snacks parfois plus abordables qu'en ville, mais ça ne vaut pas le déplacement juste pour ça...







Finalement pour visiter le centre et tous ses points d'intérêt, on pourra facilement se limiter à deux jours sur place. On a aimé visiter le centre ainsi que Christianhavn, facilement accessible à pied une fois qu'on est dans le centre.

Les choses à voir

On peut se balader entre tous ces lieux à pied car le centre est relativement compact. Je vais essayer de ne pas écorcher les noms :)

Le Danemark est bien connu pour le design et l'architecture, ça vaut la peine de lever la tête et de se balader en admirant les bâtiments, les bâtiments célèbres ne sont pas les seuls à être admirables. Se balader le long de l'eau où qu'on soit ou dans les parcs, assez nombreux, est toujours agréable également.

Torvehallerne (à la gare de métro Norreport) - Un marché couvert (deux halles) où on peut manger sur le pouce différents plats, mais attention rien de très typique ici, c'est plutôt touristique et on peut y manger asiatique, français, espagnol... Quelques étales de poissons ou autres y sont présentes.

Spécialité culinaire, le Smorrebrod... est simplement une tranche de pain brun garni 

26 octobre 2016

Pan project : Ingrédients cosmétiques maison (Aroma Zone et co)

Il y a quelques années les pan projects étaient super à la mode, j'ai l'impression qu'on n'en voit plus trop malgré la mode actuelle du désencombrement, finalement les deux vont bien ensemble puisque le pan project est une méthode de désencombrement en soi. Pour ceux qui sont passés à côté, il s'agit d'arrêter d'acheter et de mettre en utilisation un certain nombre de produits "dormants" (ouverts ou non) et de ne plus acheter ou entamer de similaires tant que ceux-ci ne sont pas finis. En gros, c'est juste du bon sens, mais ce mouvement était devenu une mode auprès des beautystas qui achetaient toutes les nouveautés et se retrouvaient avec 7 fonds de teint entamés, 4 palettes, 17 ombres à paupières...

Je ne vais pas vous parler de maquillage ni de produits beauté, j'ai déjà fait plusieurs fois le pan project par le passé, aujourd'hui mes stocks s'écoulent d'eux-mêmes, surtout que je n'achète plus rien. Aujourd'hui le rayon auquel je m'attaque, ce sont les ingrédients pour fabriquer ses cosmétiques soi-même.

Avant, j'étais une acheteuse compulsive, une collectionneuse, et c'était cyclique. J'ai eu ma période culottes, ma période jeans, ma période rouge à lèvres... et je suis passée par la période cosmétique maison, c'est à dire que j'ai acheté plein d'ingrédients, pendant plusieurs mois. Je flânais principalement sur Aroma Zone, avec ses petits prix et ses nouveautés hebdomadaires, et je commandais régulièrement et beaucoup.

Aujourd'hui j'ai une grande caisse d'ingrédients dans le garage de mes parents, entre mes caisses de vaisselle et mes caisses de vêtements.

Le problème, c'est que ça périme, ça se revend très mal, etc. En plus, autant j'étais motivée pendant tout un temps par la réalisation de cosmétiques maison, autant aujourd'hui j'ai simplifié cet aspect-là de ma vie aussi et je me contente d'utiliser la plupart des produits bruts, ou des mélanges très basiques.

PROBLEME SOULEVE : Quand on fait du stock, on a tendance à oublier qu'on change avec les années et que ce qu'on aime/utiliser aujourd'hui ne nous intéressera peut-être plus dans quelques temps.

J'ai donc décidé de faire un pan project avec les ingrédients dans ces caisses, je vous présente la première fournée de produits à utiliser.


Huile de ricin sulfatée
Pourquoi je l'ai achetée? Je pense que c'était pour faire de l'eau micellaire, mais je n'en suis même plus certaine
Ce que je vais en faire : On peut la mélanger à des huiles (c'est un dispersant pour les HE et un agent de texture), j'en mets donc dans mon huile corporelle. On peut également en mettre dans les gels douche, et comme avec ce produit j'en suis au point où je ne sais même pas pourquoi je l'avais achetée, toutes les occasions seront bonnes pour en utiliser.

Caprylis
Pourquoi je l'avais acheté? Pour réaliser des textures non-grasses d'huiles
Ce que je vais en faire : Elle peut être utilisée seule ou mélangée à d'autres huiles, j'ai vidé ma bouteille dans l'huile corporelle que je me fais. Il donne une texture "sèche" à l'huile mais il s'agit d'un produit transformé sans valeur ajoutée pour la peau.

Douceur coco, mousse de babassu, mousse de sucre et base consistance
Pourquoi je les ai achetées? Principalement pour réaliser mes gels douche et shampoings, certains peuvent aussi servir à faire son démaquillant à base d'huile.
Ce que je vais en faire : Je vais les utiliser pour leur usage prévu, me laver avec! Mon problème étant que parmi elle, il y a plusieurs textures consistantes et que mes gels douche seront donc relativement épais, dans le futur j'achèterais une base seulement qui peut s'utiliser telle quelle pour se laver. Mais entre temps j'en ai pour un moment pour vider tout ça!

Allantoine
Pourquoi je l'ai achetée? Il s'agit d'une poudre qui adoucit la peau, c'est une substance qui est très efficace contre mes problèmes de sécheresse extrême en hiver. Elle est difficile à utiliser car elle ne se dissout pas, elle se disperse.
Ce que je vais en faire : N'étant malheureusement pas soluble dans l'huile, l'usage le plus facile sera de l'ajouter à mon gel douche maison.

Urée
Pourquoi je l'ai achetée? Egalement un ingrédient très efficace quand j'ai la peau crocodile qui tiraille sur les mains.
Ce que je vais en faire : Et encore une fois un ingrédient qui n'est pas soluble dans l'huile, je serai donc obligée de suivre des recettes de gels douche contenue une partie aqueuse pour utiliser cet ingrédient.

Huile de concombre
Pas besoin de beaucoup de blabla, je l'avais achetée pour nourrir la peau de mon visage, et c'est exactement comme ça que je vais l'utiliser, je l'ai mélangée à mon huile d'abricot (au passage l'association des deux est géniale).

Extrait de lierre grimpant
Pourquoi je l'ai acheté? Cet actif est censé agir sur la circulation et est donc efficace dans les produits minceur.
Ce que je vais en faire : Vu que rien n'est précisé sur le flacon j'en avais mis quelques gouttes dans mon huile corporelle jusqu'à ce que je voie sur Aroma Zone que ce n'est pas soluble dans l'eau, donc bon... ça finira encore dans le gel douche.

Vitamine E
Pourquoi je l'ai achetée? C'est un conservateur qui évite aux huiles de rancir. J'ai remarqué que les huiles ne rancissent pas même si on dépasse la date conseillée, c'est peut-être utile quand on fait des mélange huile-eau mais sinon dans mon cas ce n'est pas nécessaire. Elle est quand même censée avoir des propriétés intéressantes pour la peau en plus (anti-âge car antioxydant).
Ce que je vais en faire : La mettre dans mes huiles tout simplement, le pire étant que j'en ai 2 ou 3 flacons.

J'ai également sorti de leur caisse deux HE (carotte et pamplemousse) que je vais utiliser dans mon huile corporelle, et deux ingrédients avec lesquels je vais fabriquer mon dentifrice quand le mien sera terminé : du charbon et du savon de Marseille en copeaux.

23 octobre 2016

Un weekend bien rentabilisé, organisation et minimalisme dans mon planning!

J'en avais parlé un peu sur Youtube et j'avais commencé une série de vidéos, mais j'ai un peu laissé tomber la suite, non pas parce que j'ai changé d'avis sur mes bonnes résolutions, mais juste parce que pour cette même raison, je pense arrêter ma chaîne...

J'ai donc décidé de reprendre l'organisation de ma vie en main, agir pour moins subir, faire table rase de tout ce qui m'empêche d'avancer, de profiter du temps, de faire ce que j'aime et ce qui m'épanouis, etc. Bref, je m'organise, aussi par nécessité vu que j'enchaîne un temps plein et des études en soirée. Il est important de consacrer son énergie et son temps aux choses qui comptent, qui nous font du bien, qui nous servent, les choses qui apportent satisfaction personnelle, fierté, accomplissement, c'est aussi un aspect du minimalisme finalement, écarter tout le superflu, garder le nécessaire.



Fini donc de traîner sur le net quand je n'ai rien de particulier à y faire, le temps passe super vite à regarder des trucs pas intéressants, autant essayer d'avancer sur mon roman ou même lire un livre, ce pour quoi je ne trouve plus de temps depuis des mois, parce que c'est enrichissant et ça me procure du bien.

Ainsi j'ai dégagé quelques objectifs: écrire mon roman donc, travailler mieux sur le blog (mais à mon rythme, sans essayer de tenir des délais irréalisables, parce que c'est un loisir, pas une question de vie), être en ordre dans mes cours, recommencer à lire, ne pas laisser traîner des articles à lire pendant des mois, garder mon espace de vie relativement en ordre, arrêter de procrastiner, ne faire que des choses qui me motivent vraiment/me plaisent, faire du sport de manière régulière...

mais aussi des activités parasites: l'errance sur Internet sans but ni raison ni motivation, les sorties qui ne me motivent ou ne m'intéressent pas réellement, voire auxquelles je me sens forcée d'aller...

Et faire des vidéos Youtube. Je t'explique, pour moi YT allait un peu de paire avec le blog, c'était même devenu the place to be, les blogs ont perdu pas mal de vues à cause des vidéos je pense, format plus court et plus vendeur. Puis je me suis dit que je faisais des vidéos parce que c'était le truc à faire, c'était la tendance, mais quand on suit les tendances on n'est pas en phase avec soi. Je ne suis pas vidéaste dans l'âme, j'aime faire des vidéos mais mes montages sont cochons, simples, bricolés, imparfaits, brefs ils sont mon reflet, mais ce n'est pas ce que les gens sur Youtube cherchent, ils veulent du lustré, du superficiel, du parfait, de l'esthétique, ils ont la critique facile voire agressive, on y retrouve tous les kikoulols, la moyenne d'âge est encore plus basse que sur la blogo, c'est très catégorisé... bref, je pense que je n'y aurai jamais ma place. Or c'est quelque chose qui me demande énormément de temps, pour un résultat qui n'attire pas beaucoup de monde. Donc des déceptions. Alors qu'écrire me fait un bien fou, je me "défoule" (gentiment) en écrivant, et pouvoir écrire régulièrement sur le blog ça fait partie des choses qui sont naturelles pour moi et qui me font du bien, si je suis lue j'en tire évidemment plus de satisfaction, mais l'écriture en soi m'apporte quelque chose, pas le montage vidéo qui a lui plutôt l'art de m'énerver, me stresser, alors que je le fais uniquement pour répondre aux attentes des autres.

Cet exemple ne va pas parler à tout le monde mais c'est le plus frappant dans mon cas, ça va me libérer du temps et de pas mal de pression.
Mais bon pour te donner des exemples, ça peut être des trucs du genre: collectionner les recettes alors que tu es nul en cuisine et que ça ne te botte pas, aller voir tous les blockbusters avec tes potes alors que tu te sens vide de tout sentiment quand tu en sors, te forcer à suivre un cours de sport pour faire plaisir à une copine alors que ça ne te satisfait pas (niveau, intensité, genre, résultats...), suivre ta bande au shopping alors que tu n'aimes pas acheter pour acheter, se farcir les mondanités au boulot alors que tu as juste envie d'aller écouter de la musique dans ton coin, participer à un événement récurrent juste par habitude, regarder bêtement la télé dans le vide juste pour combler tes soirées...

Je voulais juste faire passer ce message: on a toujours le temps, il suffit de prioriser et se débarrasser des activités chronophages inutiles.

20 octobre 2016

INCROYABLE, elle écrit un article de blog et voici ce qui se passe...

Vous n'en avez pas marre des putaclics? Apparemment non puisque qu'ils ont toujours autant de succès. Les putaclics, vous savez, ce sont ces articles avec des titres accrocheurs qui incitent au clic tant le suspens est grand ("Blablablablabla et regardez ce qui arrive ensuite / mais quand vous comprendrez pourquoi / mais ce qu'il en fait est incroyable / mais sa réaction va vous surprendre...), ces trucs qui ont un succès fou sur Facebook. 

Ce sont aussi ces articles sur Demotivateur, Buzzfeed... qui vous promettent de vous étonner, sur tout et n'importe quoi, mais toujours avec des titres racoleurs. On se retrouve sur une page où il faut cliquer sur une flèche pour passer à l'image suivante ou au micro morceau d'article suivant. Vous savez pourquoi? Tout simplement parce que ça gonfle leurs stats, ça leur fait du clic! Et qui dit clics dit plus de visibilité et donc plus d'argent (vous voyez quand même toutes ces pubs qui clignotent partout non?) Au final, vous avez survolé un article totalement inintéressant, perdu 5 minutes de votre temps et enrichit un site qui ne fournit aucun effort en visitant 12 pages pour voir 12 images ou lire 12 micro-paragraphes. J'espère que si vous êtes clients de ce genre de sites, vous n'avez pas le culot en parallèle de râler sur le blogs et les chaînes Youtube qui affichent de la publicité, surtout quand en contre partie il y a du contenu de qualité. 

Youtube, parlons-en. C'est devenu un territoire hautement producteur de titres et aperçus putaclics. "ENCEINTE, fiançailles, la drogue" (avec une photo affichant une expression faciale frappante, et mots géants en couleurs criardes), ce genre de titres font la Une de la sélection quotidienne et des vidéos suggérées (parce qu'elles font beaucoup de clic donc), finalement quel que soit le terme d'accroche, on visionne une vidéo qui n'a rien à voir avec la promesse faite dans le titre, généralement cela cache ue FAQ, un TAG ou un vlog sans intérêt. Mais ça fait des sous pour le créateur de contenu. Malheureusement de ma propre expérience, l'intérêt de la vidéo est souvent inversément proportionnel à l'intérêt que le titre suscite.
Je me suis désabonnée de plein de chaînes que j'aimais avant et qui ne pratiquent plus que ça. 

Ça fait un moment que je cogite là-dessus. J'ai l'impression d'être un peu seule à m'en rendre compte et à boycotter donc j'avais envie d'échanger sur le sujet et de recueillir vos réactions. 
Aussi vous sensibiliser, si c'est quelque chose qui vous énerve aussi, au fait que quelque chose existe toujours parce qu'il y a une clientèle, donc en continuant de cliquer et de consommer (gratuitement car c'est nous le produit, on se fait du fric sur notre dos pour le dire sans détour...) on donne une légitimité à l'existence des putaclics, ils continuent donc tandis que les autres s'en inspirent, puisque ça marche... tout ça au détriment du contenu. 

Voilà, à vos réactions sur le sujet!

19 octobre 2016

Les dernières semaines en images

Des tenues

Une photo publiée par The Flonicles (@ouchiligram) le

Une photo publiée par The Flonicles (@ouchiligram) le

Une photo publiée par The Flonicles (@ouchiligram) le

Une photo publiée par The Flonicles (@ouchiligram) le






Du miam

J'ai découvert le kiwai



15 octobre 2016

Comment j'ai soulagé naturellement ma varicelle

En vrai cet article résulte de notes que j'avais prises il y a quelques mois quand j'ai fait la varicelle (oui, j'ai fait la varicelle à 28 ans en n'ayant pas touché d'enfant depuis des mois). Il s'agit de petits remèdes naturels et slow que j'ai utilisés pour soulager les symptômes (puisque une fois qu'on chope la varicelle, y'a plus qu'à attendre que ça passe), épargner ma peau, empêcher les infections cutanées et éviter au maximum les vilaines cicatrices. Ces remèdes peuvent certainement soulager d'autres problèmes de peau. Cependant, la varicelle étant une maladie infantile (en théorie), je rappelle que la plupart des huiles essentielles ne conviennent pas à l'utilisation sur les enfants et les femmes enceintes.





Laver en douceur

12 octobre 2016

Garde-robe capsule de l'automne/hiver 2016-2017

Après des mois à supporter les minimum 26° et la chaleur pesante de la Belgique (ceci n'est pas une blague, autant on a un temps de merde la plupart du temps, autant dès qu'il fait chaud il fait dégueulassement chaud), on a perdu 10 à 15° du jour au lendemain, du coup il était vraiment temps de concevoir la garde-robe capsule de l'automne/hiver.



Si tu débarques et que tu n'as pas tout compris :
Projet 333 : vers une garde-robe épurée
Pourquoi je me suis lancée dans le Projet 333 (garde-robe capsule/minimaliste)
Projet 333 : conseils et astuces pour une garde-robe capsule
4 nuances de mode éthique
Slow fashion, mode éthique, minimalisme, consommer la mode de manière responsable
Les obstacles au Projet 333
Garde-robe capsule du printemps 2016
Ôde aux vêtements qu'on aime trop pour les porter
La série "J'ai rien à me mettre"


Si tu me suis régulièrement, tu sais que j'ai abandonné le Projet 333 strictement parlant, justement parce que les variations climatiques étaient vraiment un frein au système saisonnier du 333, de plus ce système correspond mieux aux personnes qui ont un style plus classique (ce matin encore je regardais une vidéo sur le sujet, la fille ne porte que des pantalon et des hauts assez passe-partout...)

Mais je garde le concept de la garde-robe capsule, sans compter (je dirais que j'ai environ 50 pièces à la louche, ça peut te paraître beaucoup mais si tu comptes tes vêtements et chaussures tu verras qu'on arrive vite à des chiffres assez élevés sans s'en rendre compte), par nécessité mais aussi par minimalisme et par sens pratique. 

Je mets de côté

J'ai donc d'abord vidé toute ma garde-robe et fait le tri de ce que j'avais envie de garder ou non pour les mois à venir, j'ai sorti lors du premier tri :

3 jupes, 5 robes, 2 boléros, 2 shorts, 2 pantalons, 7 t-shirts, 6 tops ainsi que mes pyjamas d'été, mes bikinis (j'en garde un pour les occasions piscine/spa...) et les chaussettes basses.



Niveau chaussures je mets au placard 2 paires de sandales, une paire d'escarpins et une paire de ballerines en tissu.


Après un second tour, je retire encore un t-shirt, un pull ajouré, une tunique, un top, deux robes et un chemisier.



Après le tri, je fais le constat que j'ai pas mal de trucs que je n'ai jamais ou presque jamais mis, et que j'ai des choses nouvelles (de seconde main mais nouvelles dans ma garde-robe) que je n'ai pas portées non plus. Conclusion : j'arrête d'acheter tant que je n'ai pas l'occasion de faire LE grand tri de toute ma garde-robe, ce n'est pas inutile de continuer à faire des garde-robe capsules, et j'ai toujours des vêtements qui n'ont rien à faire dans mon dressing.

Je garde

A ce stade, voici les vêtements qui étaient déjà dans ma garde-robe et que je garde pour l'automne/hiver. Tu vas peut-être te dire qu'il y a pas mal de trucs légers mais au boulot, il fait souvent chaud (enfin, c'est plutôt qu'il y a des connasses qui viennent en hiver avec une robe d'été sur le dos et qui du coup veulent mettre le chauffage donc j'ai pas intérêt à venir en pull), je garde aussi des vêtements pour les sorties, etc. et je me dis que ça permet d'alterner avec différents gilets, blazers...

10 octobre 2016

Nouvelle bannière pour le blog

Petit article pour parler de la nouvelle bannière du blog. Si vous traînez souvent pas ici vous aurez peut-être aussi remarqué que j'ai changé de design sur le blog, j'étais insatisfaite du précédent qui donnait parfois un résultat un peu aléatoire au niveau de l'affichage et qui n'était pas tout à fait customisable, dans trois ans maximum je serai capable de faire un joli design tout propre tout fonctionnel moi-même mais en attendant j'avais envie de changement... Bref.

La nouvelle bannière a été créée par la graphiste illustratrice Manon Godard, que j'ai découverte sur le blog de Chibi, où j'ai gagné un agenda illustré par Manon Godard justement... J'avais envie de changer ma bannière depuis un moment car mon univers a changé depuis le temps, les thèmes du blog, moi... A la base j'avais prévu de juste rafraîchir l'ancienne bannière mais finalement c'est un projet qui est resté en stand-by longtemps... jusqu'au jour où j'ai découvert le personnages de Manon.


Le style est complètement différent de la bannière précédente qui était un peu plus "graphique", plus carrée, mais finalement est-ce que mon nouvel avatar ne colle pas mieux au blog justement?

J'espère que vous aimez, n'hésitez pas à découvrir le travail de Manon, par curiosité ou pour faire appel à elle.



Les anciennes bannières 


2014 - L'atelier sous les toits




2012 - Carogribouillis








7 octobre 2016

J'ai testé le massage shiatsu

Ces dernières semaines, je crève de mal au dos, il n'y a pas d'autre expression pour mieux représenter la situation. Même si j'ai régulièrement des inconforts au niveau du dos à cause de mon boulot, cette fois-ci mes cervicales et mes épaules me font souffrir au point de me faire passer de mauvaises nuits. 

C'est un peu au bon moment que j'ai vu une annonce d'un praticien shiatsu qui commence son activité dans ma région et que j'ai donc rapidement décidé de prendre rendez-vous. 

Définition du Shiatsu (source)*

Concrètement, comment ça se passe?


Lors massage shiatsu le "patient" reste habillé, il faut donc prévoir des vêtements souples et confortables (un peu comme pour un cours de yoga par exemple) et le massage se pratique sur un futon, un matelas au sol donc. 

Le praticien prend d'abord connaissance du corps dans sa globalité en observant la position debout, assisse... et en effectuant une série de gestes, de manipulations pour voir comment le corps bouge et réagit. Ensuite les manipulations se font pour la plupart en étant couché.

Il s'agit finalement d'un type de massage assez intime vu la proximité avec le praticien  d'où l'important de trouver quelqu'un avec qui le courant passe bien. 

Le praticien va effectuer une série de pressions et d'étirements, certains parfois inconfortables voire exceptionnellement douloureux, pour décoincer, aérer, décontracter, assouplir... les zones qui en ont besoin.

5 octobre 2016

Rééquilibrage alimentaire et jeûne intermittent

Ça fait longtemps qu'on a parlé de forme non? Après quelques mois à me rembourrer calmement pour l'hiver (au seul détail près qu'on était en route vers l'été), je me suis dit stop, je mange trop, je mange mal. 

Comme d'habitude, pas question de faire un régime, qui dit privation dit frustrations dit craquage. Mais il fallait l'avouer, je mangeais trop, en trop grandes quantités, du coup la moindre gourmandise se faisait payer au prix fort évidemment. Et puisque je ne suis pas prête à faire une croix sur les petits plaisirs de la vie, j'ai préféré réguler mon alimentation en général. 

Source


On est foutu on mange trop


Mon but, c'était de diminuer les portions, de réapprendre à manger par faim et pas par ennuie, envie ou habitude. J'ai donc revu les portions et drastiquement allégé mes repas du soir (j'en étais au point où je prenais deux repas complets par jour).