25 octobre 2017

Devinette : combien faut-il d'élastiques pour attacher une seule chevelure?

Je continue de désencombrer en attendant mon futur déménagement. Cette fois j'ai décidé de jeter quelques souvenirs, des choses récupérées à des soirées et autres sorties que je gardais dans une boîte. Qu'allais-je en faire? Rien. Jamais. J'ai commencé à me défaire de ma collection de canettes Coca-Cola. Puis j'ai mis la main sur cette boîte d'accessoires pour cheveux.

Chez moi à l'appartement, j'ai ça :


Avant j'avais au moins un tiroir rempli d'accessoires pour cheveux, plus tous mes produits pour les cheveux, des pseudo soins...
Maintenant j'ai cette petite boîte (et un shampoing solide dans la douche). 

J'ai 
  • une laque que j'utilise quelques fois par an, 
  • idem pour le shampoing sec que j'utilise très rarement (j'ai un stock de shampoings en bombe, mais je passerai aux poudres dès que je les ai terminés), 
  • l'Oleo-Silk de Denovo, 
  • un petit flacon d'huile de brocoli, vestige de ma collection de produits Aroma Zone (c'est un excellent gainant effet "silicone" pour les cheveux),
  • quelques pinces plates dans une boîte à Tic Tac,
  • un bandeau en tissu pour protéger mes cheveux quand je fais un soin ou que je nettoie mon visage,
  • quelques élastiques et pinces crocodile dans une petite pochette,
  • des mini-élastiques en caoutchouc pour les petites tresses,
  • deux grosses pinces crocodile (la deuxième me sert quand je perds la première),
  • un bun réalisé avec une chaussette orpheline,
  • deux peignes (ouais je sais pas, j'ai du mal à me défaire des mes peignes supplémentaires...)
J'ai aussi un fer à lisser de voyage pour les rares fois où je me lisse les cheveux (généralement une mèche rebelle, ou juste celles qui encadrent le visage).
C'est largement suffisant, je peux même me passer de certaines choses.

A côté de ça, j'ai toujours des trucs stockés dans le garage de mes parents (résumé très rapide pour les gens qui me découvrent: j'ai stocké mes affaires dans le garage de mes parents entre deux déménagement, sauf que cette période d'entre-deux a duré plusieurs années au lieu de quelques mois comme prévu), que je trie petit à petit quand je vais chez eux. J'ai donc trié cette fois entre autres ma réserve d'accessoires pour cheveux. Cette boîte à compartiments était pleine, finalement j'ai gardé ce qu'il y a à gauche sur cette photo, qui finalement n'est que de la réserve (sachant que les élastiques se détendent, et que les pinces cassent). Au milieu, des pinces cassées et élastiques détendus (et une attache de jarretière que j'ai retrouvé là... don't ask), et dans la boîte, tout ce dont je vais me défaire, des choses que j'ai achetées sans en avoir besoin, ou en trop grande quantité, des pinces récupérées à droite à gauche, des trucs que je traîne depuis l'adolescence...

Petit à petit, ce désencombrement suit son chemin... dans le but d'emménager minimaliste dès que les travaux seront terminés dans mon futur chez moi.

A toi! Tu fais aussi le tri dans tes accessoires pour cheveux cette semaine? =)






EnregistrerEnregistrer

22 octobre 2017

Teinture pour sourcils à la maison

L'article d'aujourd'hui dénote un peu car je vais parler d'un produit qui n'est pas du tout naturel, et je vais parler maquillage (ça fait longtemps hein!) Je ne me maquille plus au quotidien, je cours après les minutes de sommeil le matin et je n'ai pas la motivation de me maquiller dans la vie de tous les jours, j'y prends uniquement plaisir quand je me prépare pour un événement, une sortie... C'est devenu rare.

J'avais testé les extensions de cils pour réveiller mon regard, finalement après quelques poses j'ai décidé d'arrêter parce que c'était contraignant, et cher. Une de mes copines se faisait ses "extensions" toute seule, elle achetait de la colle qui dure 2-3 semaines et posait des faux-cils, si j'arrivais à le faire moi-même je le ferais peut-être, mais j'ai toujours détesté devoir prendre rendez-vous et aller en salon.

Avant cela, j'avais acheté une coloration pour cils et sourcils Swiss-O-Par sur Amazon. A vrai dire, j'avais acheté une coloration noire pour mes cils, et une coloration brune pour mes sourcils. Je n'ai jamais réussi à foncer mes cils, trop fins, trop courts, ou alors c'était imperceptible, par contre j'ai continué à colorer mes sourcils. Quand j'y pense.

Je trouve que mes sourcils sont trop clairs, du coup en photo mon visage manque de définition. Donc toutes les deux semaines environ quand j'y pense je me fais cette teinture, ça ne prend que quelques minutes. Sur la boîte ils disent que c'est jusqu'à 10 utilisations mais j'en ai déjà fait beaucoup plus que ça et il me reste plein de produit. Le résultat est naturel mais ça ajoute juste un peu de contraste au sourcil naturel.


19 octobre 2017

#metoo

Ces derniers jours, si tu es sur Facebook, tu as sûrement vu fleurir ce hashtag, parfois accompagné d’une phrase d’explication

Me too.
If all the women who have been sexually harassed or assaulted wrote "Me too." as a status, we might give people a sense of the magnitude of the problem.
Copy and paste.

A la base de ce mouvement, un tweet de l’actrice Alyssa Milano.
On pourrait traduire ce poste par « Si toutes les femmes qui ont été harcelées ou agressées sexuellement écrivaient « Moi aussi. » en statut, nous pourrions faire prendre conscience aux gens de l’ampleur du problème. »
photo
Sachant que beaucoup de femmes n’osent pas avouer qu’elles ont été victimes dans leur vie, une fois au moins, de ce genre de comportement, par peur, par honte, et au vu du nombre de femmes qui ont posté ce message, on ne peut effectivement nier l’ampleur du problème.

Avant même d’être majeure, je m’étais déjà fait mettre la main au cul alors que j’étais en train d’attendre à la caisse d’un magasin, à côté de ma mère. Je me suis fait embrasser de force un matin sur le chemin de l’école. Je ne compte plus les commentaires déplacés, regards appuyés, tentatives d’intimidation… Chaque jour, je réfléchis à ma tenue afin d’éviter d’attirer les regards ou de risquer une agression quand je reviens tard des cours du soir ou que je sors. Parfois j’annule une sortie car je sais que je devrai rentrer seule le soir, et j’ai peur. Je ne me sens en sécurité que si j’ai un pantalon large jusqu’aux chevilles, un sweat large, et un regard dur qui signifie « non » avant même que la question ne se pose. Mais même comme ça, j’arrive encore à m’attirer des remarques désobligeantes et des tentatives de contact. Juste parce que je suis une femme.

Je me rends compte de l’ampleur que cette insécurité prend dans ma vie. C’est une des raisons pour laquelle je voulais apprendre un sport de combat depuis plusieurs années déjà, j’aimerais pouvoir vivre comme je l’entends, pas dans la crainte, avec le sentiment que je pourrais me défendre si je devais faire face à un comportement incorrect.
Il y a quelques années, j'attendais mon train à la gare de Paris, seule. Un homme m'a collée jusque dans mon Thalys juste parce que j'avais oublié la règle d'or, ne jamais répondre au bonjour d'un inconnu. Il m'a forcée à faire des photos avec lui, a lui donner un numéro de téléphone, a essayé de m'embrasser de force, a tenté même de faire le trajet avec moi jusqu'à chez moi, j'ai réussi de m'en débarasser in extremis avant que le train ne démarre. J'étais dans une grande gare, dans une grande ville, personne ne m'est venu en aide, tout le monde a fermé les yeux.

Le problème n’est pas dans que dans la rue, il est aussi dans le cercle intime. Qui n’a jamais subi de tentative de rapport ou de pratique forcés dans une relation qu’elle pensait pourtant saine ? Un ami qui essaie de profiter de toi après t’avoir fait boire quelques verres, un petit copain qui tente de t’apitoyer pour te faire faire quelque chose dont il a vraiment envie, mais pas toi.

Malheureusement face à ce mouvement, il y a encore une part non négligeable d’hommes (et certainement de femmes) qui pensent que la faute est du côté des victimes, qu’on le cherche, qu’on devrait « arrêter d’être jolie » (j’ai lu ce commentaire sur Internet en réaction à un article sur le sujet, true story). Une culture du viol bien ancrée où la honte est du mauvais côté, et où l’agresseur est toujours excusé. Heureusement, quelques hommes ont réagi autrement, avouant que ce déferlement de tweets et de postes Facebook leur ont fait ouvrir les yeux. Et comme d’habitude, un lot de not-all-men insiste sur le fait qu’ils ne sont pas tous comme ça, qu’on devrait créer un hashtag pour les hommes biens non ?, qu’on exagère, qu’on fait de la généralisation… parce qu’évidemment, comme d’habitude, tout ceci tourne autour des hommes.

7 octobre 2017

Garde-robe capsule automne 2017

Comme à chaque changement de saison, j'ai composé une nouvelle garde-robe capsule. Habitant (plus que pour quelques mois) toujours dans mon minuscule appart' sans garde-robe, j'ai de nouveau visé le plus petit nombre de vêtements possible.

Je ne me suis pas fixé de limite pour le nombre de pièces et j'en suis arrivée à 50 lors de ma première sélection, ce qui me semble un nombre confortable. Je sais que je peux encore diminuer, je prévois de refaire un énorme tri quand je déménagerai. A la fin de la saison également, je fais le point sur les choses que je n'ai pas portées et je m'en débarrasse.

Voici donc ce qui compose ma garde-robe pour l'automne. Quand l'hiver arrivera, il me suffira de ressortir mes bottes hautes, ma doudoune et un ou deux pulls plus épais, et les accessoires d'hiver.

Comme quelqu'un me l'a demandé, je parlerai bientôt de moyens de revendre ses vêtements après son désencombrement en vous racontant ce que j'ai vendu et où :) Restez connectés sur les réseaux sociaux pour ne pas le manquer.

Vestes/manteaux

- une petite veste imperméable pour les jours moins frais
- le manteau long noir que je mets quasiment tous les jours

Avant je collectionnais les manteaux et vestes, lors de mon dernier gros tri je me suis débarrassée de beaucoup de choses qui faisaient double emploi. Le gros problème de mes vestes et manteaux (à part ma doudoune) c'est qu'ils n'ont pas de capuche.

Jupes

- Jupe courte forme boule
- Jupe genoux évasée
- Jupe courte similicuir

Oui j'ai des jupes colorées, je n'ai juste pas pensé à en prendre quand j'ai choisi mes vêtements dans mes cartons.

Gilets

- Gilet gris
- Blazer rose
- Gilet noir sans boutons
- Gilet noir à boutons
- Gilet noir long

Pour porter avec les t-shirts ou robes à manches courtes, ce qui permet de porter certains vêtements sur plusieurs saisons.

Robes

- Robe claire imprimé oiseaux LM
- Robe skater noire bretelles
- Robe bleue CM
- Robe imprimée M3/4
- Robe courte imprimée M3/4

Pantalons

- Legging long noir
- Leggings courts x3 (qui ne vont pas traîner longtemps là vu les températures)
- Short noir (ajouté après)

J'ai ajouté le short pour porter mes pulls amples car je n'ai plus de jupe tube.

Hauts

- Haut kaki pour les sorties
- T-shirt MC (environ 5-6)
- Blouse grise
- Blouse velours je m'en débarrasse car elle remonte et elle me fait transpirer
- T-shirt noirs LM x3

Pulls

- Sweat-shirt sport
- Pull loose fin beige
- Pull loose fin kaki
- Pull noir long

Accessoires

- Ceinture similicuir
- Ceinture métallique
- Chapeau boule

Je vais peut-être me débarrasser de la ceinture en métal après cette saison, je verrai si je la porte ou pas. 

Chaussures

- Bottines noires
- Baskets noires en cuir
- Baskets en tissu
- Baskets compensées je vais les vendre, je ne les porte pas je n'y pense jamais -> je n'en ai pas besoin
- Bottines à petits talons imprimé serpent

J'aimerais une paire de bottes hauteur genoux, cependant je sais que je peux m'en passer. Je jette quand même un oeil dans les magasins de seconde main...