Dans cet article, j’ai tenté de compiler toutes mes astuces pour savoir comment faire le tri parmi les produits cosmétiques que l’on possède, pour simplifier, organiser, réduire le nombre de choses dans notre trousse beauté. Comme je suis consciente de la difficulté de donner ou vendre des cosmétiques, j’ai également rassemblé des astuces pour tenter de donner une seconde vie à ses produits, quand ils ne nous conviennent pas.

Désencombrer sa trousse à maquillage !

1/ Mes maquillages ne sont-ils pas périmés ?

Sans se référer strictement aux dates de péremption, sachez que votre maquillage ou produit est périmé s’il change de texture, de couleur ou d’odeur.
Un rouge à lèvre, un gloss, un fond de teint, un fard crème… qui n’est plus utilisable, en général, ça se voit, et ça se sent à l’odeur. Un mascara qui est dépassé ne fonctionne plus très bien et est asséché.

2/ Est-ce que tous ces maquillages me vont ?

Quand on achète un fard à paupière, un rouge à lèvre, un mascara, ou n’importe quel cosmétique, bien souvent, c’est sans l’essayer. Et ensuite, malgré la magnifique couleur de ce maquillage ou les promesses faites par cette gamme de cosmétiques, ça arrive, plus ou moins fréquemment, qu’on soit déçu.

Si on ne connaît pas bien les couleurs/textures à privilégier, on en arrive même à se planter une fois sur deux. Donc à moins de réussir à recycler ses maquillages, on se retrouve avec une foule de produits inutilisables.

Du coup, au lieu de garder ces “précieux trophées”, on se décide à les dégager de notre assortiment : soit on refile ce qui est tout à fait potable à quelqu’un qui en fera bon usage, soit on les jette (et oui, ça fait mal, mais bon, une fois l’argent dépensé, c’est quand même trop tard…).

3/ Est-ce que je sais utiliser ces produits ?

Il va falloir avouer nos faiblesses et assumer le fait qu’on ne sache vraiment, vraiment pas poser des faux-cils, qu’on n’arrive pas à utiliser le mascara vibrant à la mode, que le crayon à lèvre et nous ça fait deux, que l’eyeliner liquide c’est pour les pro… Bref, tous ces maquillages qui vous rendent la vie difficile et vous découragent juste en étant là, sous votre nez, quand vous ouvrez votre trousse beauté.

Alors là, soit on a une copine hyper douée que l’on “engage” (contre notre amitié éternelle) pour nous apprendre, soit on se rend chez un pro pour apprendre, soit… oui, on jette (ou on donne à la copine qui a le coup de main pour ça, quitte à la jalouser à chaque fois qu’on la voit maquillée avec notre produit).

Comment recycler les cosmétiques qui ne conviennent pas

“Que faire des produits que j’ai achetés mais qui ne me conviennent pas ?

Ça arrive souvent, non ? Un magazine (payé pour vous vendre des choses) qui donne de mauvais conseils, une amie qui vous recommande un produit qui finalement n’est pas fait pour vous, un produit reçu gratuitement mais que vous ne voulez pas gaspiller… On fait toutes ou tous, plus ou moins souvent, de mauvais choix. Surtout si, comme moi, vous avez envie de tester toutes les nouveautés du marché de la beauté. Voici donc quelques conseils pour ne pas jeter ces pommades, crèmes, maquillages… avant de leur avoir donné une dernière chance !

Pinceaux

Les pinceaux qu’on n’aime pas utiliser peuvent être utilisés :
  • pour appliquer des masques sur le visage au lieu de tripatouiller avec ses doigts
  • pour nettoyer des brosses à cheveux et passer entre les picots
  • pour faire de la peinture haha!
  • les pinceaux fins peuvent être utilisés pour nettoyer le contour des ongles après avoir avoir mis du vernis, au lieu d’acheter un stylo dissolvant à 15 €
  • et puis surtout, si un pinceau ne convient à son usage prévu, il peut se révéler bien pratique pour un autre usage (moi j’utilise des pinceaux à eyeliner pour faire mes lèvres par exemple)

Shampoing

Un shampoing qui ne vous convient pas peut-être utilisé
  • comme gel douche tout simplement
  • comme bain moussant (selon sa composition, s’il vous irrite le cuir chevelu n’envisagez même pas de vous baigner entièrement dedans)
  • comme nettoyant pour les pinceaux à maquillage et les brosses à cheveux
  • comme nettoyant ménager ou pour le sol (à condition qu’il ne contienne pas trop de produits gainants, qui rendraient le sol glissant)

Après-shampoing

Si votre après shampoing est trop léger, vous pouvez le tester comme “leave-in” (soin sans rinçage) ou l’appliquer généreusement en masque sur les cheveux avant le shampoing en le laissant poser longtemps.
Vous pouvez également tester le low-poo (lavage des cheveux à l’après-shampoing).
L’après-shampoing peut aussi être mélangé à une coloration ou à du henné pour une texture facile à manipuler et à rincer.

Baume à lèvres

Un baume à lèvres dont la texture est désagréable pour les lèvres peut être recyclé en soin pour ramollir et nourrir les cuticules, mais aussi pour fixer les sourcils !

Fond de teint trop foncé

Quelques gouttes dans une crème hydratante, pour le visage ou le corps, pour donner bonne mine. Certaines textures permettent de détourner le fond de teint en produit de contouring.

Ombres à paupières crème

Cette texture particulière ne plaît pas à tout le monde, mais sachez qu’elles font une très bonne base à paupières pour fixer des fards poudre, surtout s’il s’agit de couleurs neutres faciles à recouvrir (tons beige à marron, doré…).

Crayon pour les yeux qui bave/coule

On l’estompe pour créer un effet smoky/fumé, et puis on n’oublie pas sa base surtout. Tiens t’as pas une ombre à paupières crème à recycler pour ça ?

Gel pour les cheveux

Perso avant j’utilisais des produits de coiffage, puis j’ai compris que c’était inutile et qu’en plus ça encrassait les cheveux. Le gel fixant peut tout simplement servir à fixer et discipliner ses sourcils ! Avec un pinceau à eyeliner ou à lèvre, ou un goupillon de mascara nettoyé, pour plus de précision.

Shampoing sec poudre libre

Les shampoings secs en poudre libre (par opposition à ceux en aérosol) peuvent être utilisés pour nettoyer des tapis, des fauteuils en tissu… mais aussi comme du talc (attention s’il est parfumé à ne pas l’utiliser sur des zones sensibles), comme anti-transpirant…

Déodorant

Un déodorant en spray peut être utilisé sur les pieds, il réduira la transpiration et les odeurs.
Il peut servir à désodoriser des textiles, ou comme parfum d’ambiance (en fonction du parfum).

Produits solaires

Un produit solaire perd de son efficacité d’année en année. On considère donc que la protection de cet été… ne vous protégera plus du tout l’année prochaine ! Mythe, coup marketing pour vendre plus, vérité ? En tout cas, si vous avez décidé de respecter cette règle, pas question pour autant de jeter tout ça, non non, car les solaires feront de très bons laits hydratants pour le corps ! Avec toutes ces nouvelles formules non-grasses qui sortent sur le marché, ne me dites pas que vos produits sont trop gras, je ne vous crois pas ! En plus, après les vacances, on passe à l’automne-hiver, et qui dit hiver dit peau de crocodile qui pèle, sécheresse et irritations, donc on se badigeonne gaiement !
Les après-soleils, qui ne contiennent pas de filtres UV, peuvent être réutilisés d’une année à l’autre sans problème, ou être utilisés comme crème hydratante lambda pour ne pas les voir traîner dans nos armoires pendant un an.

Crème visage trop grasse

Le problème peut aussi se poser quand on achète une pommade riche pour l’hiver mais qu’une fois l’été arrivé, on doit se résoudre à utiliser une crème matifiante à cause de la chaleur et de la transpiration et qu’on n’a pas envie de laisser ce pot à moitié entamé dans le fond de notre armoire jusqu’à l’hiver prochain.

Là, plusieurs solutions s’offrent à vous : la crème peut servir de pommade pour les mains (à mettre le soir si elle est vraiment trop grasse). Dans le même esprit, offrez vous une fois par semaine une feet-therapy maison en enduisant vos pieds de crème bien grasse et en mettant une bonne paire de chaussettes par dessus avant de dormir… le lendemain, vos pieds abîmés par les talons et les chaussures serrantes sont comme neufs ! Toute crème hydratante peut servir de baume à lèvres de dépannage, donc s’il s’agit d’un petit tube emportez-le dans votre sac pour un soin express des lèvres ou des mains partout où vous allez.
Si c’est l’hiver et que la crème est quand même trop grasse pour votre peau, utilisez-la pour soigner votre nez douloureux quand vous avez un rhume… ou utilisez-là comme crème de nuit!

Finalement, si vous lissez ou bouclez souvent vos cheveux à la chaleur, si vous faites beaucoup de brushings, que vos cheveux sont abîmés, vous pouvez vous en servir comme soin sans rinçage à mettre sur les pointes de vos cheveux à la place de votre soin habituel, ou comme masque avant shampoing.

  • sur les pieds ou les mains avant d’aller dormir, particulièrement en hiver
  • ainsi que sur les coudes, les genoux, toutes les zones sèches du corps!
  • comme hydratant avant la douche, à la façon d’un masque, qui sera rincé de son côté gras en se lavant
  • en masque à éponger ensuite s’il s’agit d’une crème pour le visage
  • comme crème pour les cuticules
  • en toute petite dose sur les pointes de cheveux très sèches

Rouge à lèvre ou gloss

En maquillage, avec un bon coup de main et un peu d’imagination, on peut facilement tricher. Vous avez acheté la mauvaise teinte, vous avez changé de couleur de cheveux (ça change beaucoup niveau maquillage !), vous avez reçu des échantillons qu’il vous ferait mal au cœur de jeter ?

Si la couleur est trop foncée, on peut essayer de balancer, soit en utilisant un pinceau à lèvres qui donne un résultat plus tempéré, soit en tapotant sur les lèvres pour les colorer légèrement, soit en mélangeant son rouge à lèvre avec un peu de baume hydratant pour les lèvres, de la crème visage, un autre rouge à lèvre plus clair…

Si la couleur est trop claire, vous pouvez également tenter des mélanges avec d’autres produits, ou si la couleur est trop discrète, vous en servir comme baume pour les lèvres (attention aux formules mattes qui assèchent par contre).

Si malgré ces petites expérimentations vous n’arrivez pas à obtenir la bonne couleur et que votre gloss ou rouge à lèvres est rosé ou abricoté, tentez de l’utiliser en toute petites touches comme illuminateur de teint ou blush crème en tapotant doucement du doigt sur les pommettes, après avoir appliqué votre base de teint.

Autobronzant

L’autobronzant, on a le truc… ou on l’a pas ! Difficile d’apprendre, moi-même j’ai fini par abandonner. Si comme moi vous désespérez de pouvoir un jour appliquer votre soin bronzant comme un pro, n’ouvrez pas le couvercle de la poubelle tout de suite, j’ai un truc ! Le truc, c’est d’y aller progressivement : aussi bien pour le visage que pour le corps, on mélange une dose de soin bronzant avec une dose de crème hydratante et on étale bien uniformément le mélange. On le fait deux jours d’affilé, on laisse passer 2-3 jours sans l’autobronzant, un petit gommage et on recommence (si vous avez le teint un peu plus mat déjà, adaptez le rythme).
Cette technique permet d’éviter les vilaines marques et taches, et de rectifier progressivement.

Fond de teint trop foncé, trop épais, trop orange…

De prime abord j’aurais envie de vous conseiller de toujours acheter votre fond de teint après l’avoir testé, soit en parfumerie soit à la maison avec des échantillons, de le regarder à la lumière du jour avant de retourner l’acheter surtout, etc. Mais je ne le fais pas moi-même, et je ne suis sûrement pas la seule ! Parce que, honnêtement, le test sur l’intérieur du poignet, à l’intérieur d’un magasin à la lumière bien dosée pour que tout ait l’air joli, ça ne vaut rien ! Alors oui, vous avez déjà acheté, et achèterez encore dans le futur, un fond du teint qui n’est pas adapté à votre couleur de peau. C’est toujours délicat, surtout si le fond de teint est orangé sur vous (très difficile à rattraper), mais encore une fois, on n’a pas envie de jeter un produit qui coûte minimum 15 €.

Alors on peut essayer de tricher en mélangeant son fond de teint à une crème hydratante adaptée à notre peau (pas trop grasse de préférence), le tout étant de trouver la juste balance.


Lire aussi : Fabriquer son gommage en deux minutes sans ingrédients spéciaux


***

C’est difficile de faire un tri dans ses cosmétiques, car cela sous-entend qu’il va falloir jeter en général… Vous pouvez toujours organiser un petit troc entre copines comme vous le feriez pour vos vêtements (avec les cosmétiques non périmés bien sûr !) mais c’est délicat d’échanger des produits qui ont été en contact avec notre visage. Si on imagine assez bien refiler des crèmes ou un fond de teint à une copine, qu’en est-il des maquillages en contact avec la bouche et les yeux par exemple ?

Par contre on jette directement ses gloss, ses mascaras, les maquillages pour les yeux qui s’appliquent directement sur l’œil (embout mousse, stick, eye-liner feutre…), les crèmes et fonds de teint en pot dans lesquels on a trempé ses doigts directement…

***

Petit truc pour éviter les cosmétiques périmés : on met au frigo toutes les textures “crème” ou liquides qu’on n’utilise pas pendant une période prolongée, on n’entame pas plusieurs produits identiques en même temps, on range bien ses produits fermés, à l’abri de la lumière et de la chaleur, et on touche le moins possible directement avec ses doigts pour prévenir l’intrusion de bactéries dans les flacons et pots.

minimalisme et désencombrement

Spread the love