Après avoir testé par mal de déodorants bio et avoir fait la chasse aux sels d’aluminium, je ne savais plus vraiment vers quoi me tourner. Finalement, j’ai testé la pierre d’alun, une pierre “magique” qui peut entre autres faire office de déodorant zéro déchet sans parfum. Comme je n’ai pas réussi à trouver comment faire tout de suite, je t’explique dans cet article !  

Pierre d’alun et danger pour la santé ?

Il faut s’assurer de n’utiliser que de la pierre d’alun 100% naturelle dont la composition est : Potassium alum (contrairement aux synthétiques qui sont composées d’Ammonium alum). Elle serait alors sans danger contrairement aux sels d’aluminium synthétiques utilisés pour formuler des déodorants anti-transpirants, qui eux sont instables et auraient la faculté de pénétrer par les pores de la peau.

Connue et utilisée depuis l’Antiquité, la pierre d’alun est une pierre naturelle, qui contient bel et bien de l’aluminium. En réalité, il s’agit d’un sulfate double d’aluminium et de potassium (Potassium Alum). On la rencontre sous plusieurs formes : soit elle est naturelle et se présente alors sous forme d’un minerai recristallisé après extraction de carrières (on la trouve aussi vendue sous forme de poudre) ; soit elle est dite “synthétique” ou reconstituée. Dans ce dernier cas, elle n’est plus composée de Potassium Alum, mais de sulfate d’aluminium et d’ammonium (Ammonium alum).

Emilie Jolibois de Aroma-Zone, dans un article pour Marie-claire

De part sa formule la pierre d’alun naturelle ou reconstituée contient donc bien de l’aluminium (à hauteur de 5%). Mais ce n’est pas le même aluminium que celui qui est utilisé dans les déodorants antitranspirants et qui se présente, lui, sous forme de chlorhydrates d’aluminium

Bioaddict.fr

 
J’ai acheté ma pierre d’alun chez Aroma Zone à 6,90 €. Il s’agit donc bien d’une pierre naturelle. Il faut savoir que pour ce tout petit prix, la pierre d’alun est quasiment inusable, elle va durer à vie.
 

Comment utiliser la pierre d’alun à la place de son déodorant

 
J’avais fait une première tentative et je n’avais pas réussi à l’utiliser. Sur les indications, c’est écrit qu’il faut l’humidifier (ce qui pour moi veut dire y mettre 2-3 gouttes d’eau), mais elle accrochait encore à la peau, impossible de l’utiliser comme un stick. Après l’avoir mise de côté quelques temps, j’ai décidé de faire plus de recherches sur Internet et de retenter le coup. En fin de compte, ce n’est pas vraiment l’humidifier mais bien la mouiller qu’il faut faire.
 
Eurêka, ça fonctionne ! Après quelques temps, j’ai développé ma petite mixture spéciale pierre d’alun. On peut mouiller la pierre avec de l’eau, de l’hydrolat ou quelques gouttes d’huiles essentielles anti-bactériennes. Attention, si vous n’y connaissez rien en huiles essentielle, demandez les conseils d’un professionnel ou procurez un livre référence comme La bible des huiles essentielles. Les HE s’utilisent à petites doses.
J’ai réalisé un mélange d’hydrolat de menthe verte avec quelques gouttes d’huile essentielle de lavandin et quelques gouttes d’huile essentielle de tea tree, que je vaporise sur la pierre d’alun pour l’humidifier
 
Une fois la pierre d’alun humidifiée, il suffit de la passer sur les aisselles comme du déodorant. Très probant, puisque même avec les grosses chaleurs, la pierre d’alun m’empêche de transpirer et de sentir mauvais ! Contrairement à certains déodorants, elle ne laisse aucune trace sur la peau ou les vêtements.
 
La pierre d’alun est une solution zéro déchet, minimaliste (puisqu’on peut l’utiliser seulement avec de l’eau claire) et économique puisque, malgré son petit prix, elle est inusable. Pratique également pour partir en voyage léger !
 
 
 
Elle permet également d’empêcher la transpiration des pieds, ou de colmater une coupure après le rasage (même pour la barbe).
 

Des produits slow et naturels ? Visite la boutique officielle Slow Cosmétique

 

 

 

Spread the love