Espacer les shampoings peut avoir de nombreux avantages. Se laver les cheveux moins fréquemment, c’est d’abord un gain de temps considérable. Ensuite, on réalise des économies (de shampoing, d’eau, etc) et surtout, ça permet de moins agresser ses cheveux inutilement.
Si vous avez aussi envie de réduire le nombre de shampoings que vous faites chaque semaine, voici quelques astuces qui m’ont aidée et qui pourront vous être utiles.  

 

Comment espacer les shampoings

1. Se laver les cheveux quand on en ressent le besoin, pas “quand il faut”

Tout d’abord, je ne pense pas qu’il y ait de fréquence “idéale”, je ne fais pas partie des personnes qui se donnent pour but d’atteindre un no-poo (zéro shampoing) total. Lire le célèbre livre Adoptez la slow cosmétique m’a fait réfléchir sur une chose : la plupart du temps on utilise tel soin x fois par jour et tel autre x fois par semaine parce qu’on (les magazines, les marques, les copines…) nous dit qu’il faut le faire comme ça.
Après avoir lu ce livre, j’ai laissé ma peau, et elle seule, me dicter quand je devais faire un soin. Je ressens des tiraillements ? C’est le moment de réaliser un masque nourrissant/hydratant. Je luis ? C’est peut-être que le soin que j’utilise est trop riche pour être utilisé tous les jours. Etc.
Donc tout pareil quand je m’occupe de mes cheveux, je ne les lave pas tous les 3 jours parce que tout le monde fait comme ça, je les lave quand ils me semblent sales. Logique non?
 

2. Choisir un shampoing adapté et doux

Ça parait évident, mais beaucoup de personnes utilisent encore des shampoings pour lutter contre les cheveux gras alors qu’elles n’ont pas spécialement les cheveux gras; elles pensent juste que de cette manière, les cheveux vont régraisser moins vite. Or, souvent l’utilisation d’un shampoing trop agressif joue exactement le rôle inverse, du coup on utilise encore plus de shampoing contre les cheveux gras, et c’est une spirale infernale.
Il faut absolument identifier son type de cheveux et utiliser un shampoing adéquat. Si on n’arrive pas du tout à se rendre compte de sa nature de cheveux, autant passer par un shampoing tout à fait neutre pendant un moment et observer.

Dans l’absolu, je conseille évidemment d’utiliser un shampoing bio ou naturel, ou au minimum un shampoing sans silicones. Les shampoings “soin” (avec après-shampoing par exemple) sont aussi à éviter.
Depuis que je n’utilise plus de shampoings avec sulfates, j’ai gagné facilement 2-3 jours et je n’ai plus les racines qui régraissent en quatrième vitesse !

3. Attacher ses cheveux pour dormir, quand il y a du vent, etc

Sur ce point, je sais que certaines ne seront pas d’accord avec moi, mais pour éviter les nœuds et que mes cheveux se baladent partout la nuit, je réalise régulièrement des tresses plates pour dormir. En limitant les frottements, les cheveux régraissent logiquement moins vite !

Encore plus important quand il fait mauvais dehors : vent et pluie contribuent à salir plus vite les cheveux et à les emmêler, donc dans ce cas-là, mieux vaut les attacher.
N’oubliez pas également de laver très régulièrement vos taies d’oreiller (à la limite, plus souvent que les draps si vous avez des cheveux très gras).
 

4. Dégager son visage quand on se maquille ou qu’on réalise des soins visage

Pour éviter de déposer sur les cheveux du contour du visage (qui régraissent souvent le plus vite) des résidus de crèmes et d’huiles qui rendent les franges et les mèches raplapla.

 

5. Brosser ses cheveux avec une brosse en poils naturels

Les brosses en matériaux naturels cassent beaucoup moins les cheveux qu’une brosse en métal ou en plastique et sont plus faciles d’entretien. L’idéal selon moi est une brosse en poils naturels végétaux (certaines ne jurent que pas le poil de sanglier mais je n’ai jamais testé). La mienne est vegan et vient de chez Beauté au naturel. Ce type de brosses permet de répartir le sébum sur les longueurs, donc résultat : les racines sont moins grasses et les longueurs sont brillantes.

Vos brosses doivent toujours être propres sinon vous remettez du sébum et des résidus de produits coiffants sur vos cheveux. Pour nettoyer une brosse à cheveux à fond, utilisez du shampoing, de l’eau bien chaude et une brosse à dent que vous gardez juste pour ça. Un trempage dans de l’eau chaude savonneuse de temps en temps ne fait pas de tort non plus. Chaque jour retirez les cheveux après le brossage. Pour les brosses en poils, il suffit de retirer les cheveux au quotidien avec un peigne.

Les peignes se salissent beaucoup moins et sont plus faciles à nettoyer, pensez-y 😉
N’hésitez pas à investir dans 2 ou 3 brosses pour pouvoir les nettoyer à fond au moins une fois par semaine ou du moins ne pas utiliser une brosse qui doit être lavée.

6. Ne pas abuser des soins sans raison

Les soins, qu’il s’agisse de soins à rincer type après-shampoing ou masque, ou de soins sans rinçage (leave-in), alourdissent généralement les cheveux. Alors on les utilise uniquement en cas de nécessité et pas “parce qu’il faut faire un masque par semaine et qu’il faut appliquer chaque jour un soin régénérant”.

Astuce ! Fais un bain d’huile pour les cheveux quand c’est nécessaire au lieu d’utiliser de l’après-shampoing à chaque lavage

Quand ça devient limite… 

On tire encore un peu sur la corde pour gagner 1,2,3… jours. Evidemment, à partir du moment on a les cheveux qui tirent vraiment trop la gueule ou que ça sent mauvais, je vous dirais de passer au shampoing! Je ne fais pas partie de celles qui se font violence pour réussir à se passer de shampoing pendant plusieurs semaines (je n’y suis pas et je n’essaie pas d’y arriver!) mais parfois on a juste les cheveux qui commencent à être fatigués, et en même temps on sait que le lendemain on a sport, des travaux, un trek, que sais-je, et qu’on risque de devoir faire shampoing sur shampoing dans un laps de quelques jours. Donc sans trop de difficulté, on peut encore gagner un peu de temps comme ça :

 

7. Dégainer le shampoing sec

Grâce aux astuces ci-dessus, j’ai de moins en moins souvent besoin d’utiliser du shampoing sec mais ça reste un must qui dépanne de temps en temps.

 

Le truc en plus : fabriquer son shampoing sec naturel à la maison et comment l’appliquer

 

8. C’est le moment d’utiliser la technique cache-misère : on en profite pour se coiffer

Chignons, tresses, foulards, etc, c’est le moment d’en profiter pour se coiffer. Plus de problème de cheveux raplapla! Evidemment encore une fois si on a les cheveux qui dégoulinent de gras (bon appétit !) ça ne le fera pas mais pour des cheveux qui boudent un peu c’est suffisant.

 
 
 

Spread the love