On pense encore trop souvent que s’habiller éthique, c’est cher, inaccessible, réservé à certaines personnes, que ça ne nous correspond pas, qu’on n’y trouvera pas son style…
Pourtant si on perçoit le terme “éthique” dans un sens plus global, on peut toutes et tous changer notre manière de consommer, sans que cela ne nous ruine ou nous frustre. Quelques pistes parmi d’autres…

Consommer la mode de manière éthique, comment faire ?

1. Penser long terme

Une garde-robe éthique devrait contenir beaucoup de basiques, d’intemporels, pour quelques pièces plus “éphémères” (si vous tenez absolument à coller à la tendance du moment). En investissant dans des vêtements que vous pourrez porter plusieurs années sans craindre l’effet “démodé”, vous réalisez à coup sûr des économies, plutôt qu’en renouvelant chaque année toute votre garde-robe car tous vos vêtements ont été décrétés “has been” par l’un ou l’autre magazine féminin.

Le conseil le plus facile à mettre en place est de garder ses vêtements le plus longtemps possible, et d’éviter d’acheter quand ce n’est pas nécessaire.


Exemple : Si cet été les couleurs pastel reviennent à la mode, est-ce nécessaire d’acheter un pantalon, une robe, une veste, des chaussures, un chapeau, un sac, pastels, alors que cette tendance va ensuite s’éteindre pour au moins 5 bonnes années ? Ou peut-on se contenter d’une tenue basique à accessoiriser avec un sac et un foulard pastel, ou alors investir dans une belle veste pastel. 1 ou 2 pièces pourront être mises de côté pour la prochaine vague pastel, mais pas 6 ou 7. Et comme le pastel ne sera plus à la mode, vous ne pourrez pas les revendre, sinon pour 3 francs 6 sous. 

Cependant, avoir son propre style et ne pas suivre les tendances, c’est très reposant et tout bénèf’ pour le portefeuille !

Avoir beaucoup de paires de chaussures ne rend pas plus heureux

2. Ne pas acheter “juste parce que ce n’est pas cher”

Les soldes, les promos, les ventes privées… Nous sommes abreuvés de publicités et de “bons plans” dans tous les sens. “Bons plans”, vraiment ? Il faut savoir que, sauf cas extrêmes, il est très rare que les marques vendent leurs produits “à perte”. Réfléchissez à ce que ça signifie…
Toutes ces offres nous font souvent acheter des choses dont on n’a pas besoin, pas spécialement envie, on se retrouve parfois avec des choses qui ne collent même pas à notre style ou ne sont pas à notre taille !
Du coup, même si le prix semble vraiment intéressant, il n’existe pas d’offre “à ne pas manquer” : réfléchissez à votre achat comme vous réfléchiriez à un achat au prix fort.
Profitez plutôt des soldes pour racheter des basiques, des vêtements qui s’abîment rapidement (je pense aux sous-vêtements et aux pyjamas), des vêtements de sport, un bon manteau intemporel…

3. Se faire plaisir, vraiment

On achète souvent, dans des magasins pas chers, en masse, et on a l’impression de dépenser moins. Finalement, acheter ne nous satisfait pas plus que ça une fois l’acte d’achat passé, ça remplit nos garde-robes, et l’envie d’acheter revient très vite. Acheter pour acheter.
Au lieu d’acheter plusieurs pièces bof chez H&M par exemple, pourquoi ne pas se payer un joli vêtement un peu plus cher ?
Non seulement la satisfaction de notre achat sera plus grande et durable, mais en plus ce vêtement durera des années sans s’abîmer (ce qui n’est pas souvent le cas dans les magasins de fast fashion).
Et à la fin du mois, on a dépensé autant, si pas moins !
Tu veux savoir où passe ton argent chaque mois ?

4. Acheter local

Acheter des vêtements fabriqués par des “petits” créateurs qui fabriquent localement, de leurs petites mains, ça vous permet d’avoir quelque chose d’unique, quelque chose de qualité, et quelque chose qui n’a pas été fabriqué dans une usine de la honte (sweatshops, ateliers clandestins…).
Certaines marques ou certains créateurs confient la confection de leurs vêtements à des usines basées en Europe, où les conditions de travail sont bien sûr meilleures, ou dans des usines dans les pays en voie de développement mais avec un respect de l’éthique et une démarche commerce équitable.

5. Penser aux vêtements de seconde main

Seconde main ne veut pas nécessairement dire fouiner dans des tas de fripes défraîchies. Ça veut aussi dire acheter des pièces de seconde main quasiment neuves sur Vinted, en vide dressing, dans une bourse aux vêtements, aux copinesParfois les vêtements n’ont même pas été portés (qui n’a jamais craqué sur un vêtement trop juste pendant les soldes ou une robe pas du tout dans notre style sur un site de vente privée ? haha !).
Et pour celles qui aiment le style vintage et la chine, les brocantes, les friperies et les magasins solidaires sont vos nouveaux amis ! Écologique, éthique, slow, et économique !

6. Donner une seconde chance : réparer, customiser, mettre de côté

L’une des pratiques les plus écologiques et économiques à mettre en place est de réparer ses vêtements au lieu de les remplacer, d’en prendre soin pour qu’ils s’abîment moins vite, voire de customiser ou arranger les vêtements pour pouvoir continuer à les porter.

Recyclage

Et pour les vêtements en très mauvais état, pensez à ceux que vous pouvez garder de côté pour les travaux salissants, le jardinage, les colorations qui tachent (si vous en avez besoin !). Ceux dont la matière est adéquate feront de bons chiffons à poussières, et certaines matières feront de très bon plaids pour le panier du chat ou du chien !

7. Troquer, prêter, louer, les nouvelles manières de consommer

Cette tendance se développe dans pas mal de domaines (le prêt d’outils entre voisins, le partage d’électro-ménagers entre familles, les achats groupés…), et on va commencer à consommer la mode de la même manière.
Il existe pas mal de groupes de trocs, mais également des événements qui mêlent vide-dressing et troc de vêtements.
Emprunter des pièces aux copines ou à maman-les-bons-tuyaux permet également de compenser une envie d’acheter.
La location de vêtements existe déjà pour les vêtements de cérémonie et soirée, on a vu naître il y a quelques années la location de sacs et accessoires de luxe, mais le concept s’étend à la mode de rue. Vous pouvez lire un article sur L’express à ce sujet.

Découvre le guide pratique pour désencombrer ta garde-robe et consommer plus éthique grâce à des listes à cocher concrètes et prête à utiliser

Spread the love