pièce bien rangée et désencombrée
Consommer slow et éthique, c’est ne pas sur-consommer, et pour cela, il faut de temps en temps faire un point sur ce qu’on possède déjà, et sur ce dont on n’a pas besoin… Un désencombrement s’impose !
 
désencombrer pas à pas
 
 
Ethik Style, qui a pour mission de promouvoir la slow fashion, nous proposait dans sa dernière newsletter de faire un nettoyage de printemps dans notre garde-robe, mais le nettoyage de printemps n’est pas réservé à nos vêtements ! Placards, garde-manger, cosmétiques, on en profite pour tout vider, faire l’inventaire, mettre de côté, et tout briquer par la même occasion.
 
 
Voici donc quelques conseils qui peuvent s’appliquer aussi bien à votre penderie qu’à votre stock de maquillage, qu’à votre cave…
 

 1. Faire l’inventaire

On vide tous les meubles (c’est le moment de faire un grand nettoyage, eau chaude-vinaigre-huile essentielle de citron, grand coup de frais) et on fait le bilan de tout ce qu’on possède. Quand c’est nécessaire, on le note (c’est ce que je faisais pour mes cosmétiques quand je sur-consommais !), ça peut paraître bête mais parfois c’est la seule manière…
  • de se rendre compte de tout ce qu’on a
  • de se rendre compte, quand on a des envies de shopping compulsives, qu’on n’a en fait besoin de rien
  • de vérifier qu’on n’a vraiment plus de shampoing en stock avant d’en racheter bêtement car nos flacons sont cachés derrière 13 flacons de gel douche et 7 bouteilles d’après-shampoing
  • de contrôler les dates limites d’utilisation pour les produits qui périment (nourriture, ingrédients cosmétiques, certains produits de beauté…)

2. Trier

Ce qu’on garde

Tout ce dont on a ou aura besoin et qu’on est sûr d’utiliser dans les temps (pour les choses qui périment), à inventorier et classer selon le type de produit. On profite du grand nettoyage pour ranger les choses par catégories pour mieux s’y retrouver.
On regroupe les fonds de teint ensemble, les shampoings ensemble… Dans la penderie, on réfléchit à une manière intelligente de ranger pour s’y retrouver à tout moment : une pile de t-shirts noirs basiques, une pile de t-shirts à manches courtes, une pile de tops, les jeans ensemble… à chacun de trouver sa façon de ranger, la plus logique et la plus efficace.
Puisque c’est le printemps, on range tout ce qu’on n’utilisera plus jusqu’à l’hiver prochain, dans des housses ou des boîtes.

Ce qu’on donne/vend

Ensuite il y a ces choses qu’on possède, qui sont en bon état, mais qu’on ne va peut-être (plus) jamais utiliser. Il existe de nombreux groupes de troc sur Facebook, que ce soit pour les cosmétiques, les livres, les vêtements… mais aussi des sites qui permettent de proposer ses objets à la vente ou au troc, comme Seconde Main/Le Bon Coin. On préférera donner si on veut s’en défaire rapidement en faisant plaisir à quelqu’un. Sinon la saison des brocantes approche 😉.
 
 
On peut aussi donner à des associations, comme Emmaüs qui récupère à peu près tout, Oxfam qui dispose également de boutiques de vêtements ou de livres de seconde main. Ou tout simplement penser aux copines ou à la famille, organiser une troc party ou offrir certaines choses qui feront plaisir à l’un ou à l’autre.
En ce qui concerne le don de vêtements dans les urnes de différentes associations bien connues, jetez un œil à ce reportage avant de faire votre choix… 

 Reportage Envoyé Spécial sur France 2 : Le business caché du don de vêtements

Ce qu’on met de côté

Pour les grosses hésitations… Stockez dans des boîtes et collez la liste de ce qui s’y trouve dessus, dans quelques mois, voire dans un an, il sera toujours temps de décider si vous vous en débarrassez ou si vous le gardez finalement. Si vous n’y avez pas touché pendant tout ce temps, débarrassez-vous en !

Ce qu’on doit jeter

 
Malheureusement, parfois, il faut jeter. Pensez-y tout de même à deux fois…
  • les vêtements en mauvais état peuvent parfois être réparés ou transformés (un t-shirt deviendra un chiffon à poussière ou servira à monsieur pour s’essuyer les mains quand il tripote sa voiture, un manteau moelleux deviendra un bon plaid pour toutou…). Voici 3 idées de DIY pour customiser ses vêtements ou chaussures, ou encore un tutoriel pour faire des tawashi (éponges lavables) avec ses chaussettes et collants usés.
  • pour les créatifs, Pinterest et les blogs regorgent de tutoriels pour redonner vie à vos vêtements élimés, à vos jouets d’enfance, à des bouchons de bouteilles de vin…
  • certaines denrées alimentaires peuvent être consommées après la date limite de consommation indiquée, ainsi les pâtes, le riz et autres céréales type quinoa et boulghour peuvent être conservés des années, la dlu est seulement une formalité… Certains aliments en conserve ou en bocal sous vide peuvent également être consommés plusieurs mois après la date indiquée
  • pour ce qui n’est vraiment plus récupérable ou utilisable, pensez au tri sélectif lorsque vous les jetez!

La chose à retenir impérativement, c’est qu’être organisé, c’est être conscient de ce qu’on possède, et ça permet de ne pas sur-consommer et gaspiller.


 

Continuer son désencombrement

Consulte la page “Débuter” pour continuer, ou offre-toi le guide pratico-pratique “Moins de choses, plus de MOI !”

A TOI !

Exprimez-vous maintenant sur le groupe privé, dans les commentaires ou sur votre blog/chaîne sur le thème du mois : “Nettoyage de printemps”
  • Faites-vous régulièrement le tri de ce que vous avez ? A quelle fréquence ? Comment gérez-vous vos “stocks” pour les choses que vous possédez en grandes quantités ?
  • Quelles sont vos astuces pour organiser votre dressing? Comment gérez-vous les stocks de nourriture ? Les dates de péremption ?
  • Quand avez-vous pris conscience de l’importance de faire tout ça ? Ou en aviez-vous déjà conscience ?
  • Comment pouvez-vous vous améliorer votre organisation ? Dans quel domaine surconsommez-vous encore ?
  • Avez-vous déjà eu un “choc” en listant les choses que vous possédez, en faisant l’inventaire de ce que vous avez ?
 
 

Spread the love