Pour le challenge slow de ce mois-ci, j’ai envie d’explorer le domaine de la lecture ! Comment lire éthique, slow, écologique ? Est-ce plus slow de lire en format papier ou sur tablette ? Que faire des livres qu’on a déjà lus ? Comment et où acheter ses livres ?

Le marché de seconde main

Pour ma part, j’ai pris une résolution qui est d’acheter mes livres de seconde main. Fini la razzia de livres neufs (même si j’en revendais la majeure partie). J’achèterai mes livres en brocantes ou dans des magasins de seconde main, voire sur Internet entre particuliers.
edit : j’achète parfois des livres neufs, en particulier quand il s’agit de romans publiés par de “jeunes” auteurs ou par de petites maisons d’édition, et j’ai enfin franchi le pas de m’inscrire à la bibliothèque pour tout le reste.

Le troc, la consommation de seconde main, pour moi c’est l’avenir !

En consommant de seconde main, on réduit la production, et donc la sur-consommation, le gaspillage, etc. et c’est tout bon pour le portefeuille.

Le numérique

Les livres au format électronique ? Pas très fan. Déjà parce que je passe toute ma journée devant un écran d’ordinateur, et je suis persuadée que c’est très mauvais pour les yeux (sans parler des troubles du sommeil, de la fatigue, de mon cou qui craque à longueur de journée…), et ensuite parce que j’aime justement le fait de pouvoir céder mes livres grâce au troc ou en les revendant. Je garde rarement mes livres une fois lus, donc j’aime le fait de savoir qu’un objet, que j’ai déjà acheté de seconde main, va encore servir à d’autres, puis à d’autres, etc.

Et puis avec le format électronique on diminue la consommation de papier mais pour augmenter la consommation d’énergie donc quelque part on tourne en rond…

Les magazines

Je ne lis qu’un magazine, et lui c’est une exception je le lis en version électronique car je suis susceptible d’y retourner pour rechercher des infos, et le format tablette est alors assez pratique.

J’aimerais que se développe un système d’abonnement partagé pour les magazines papier. Que les gens n’achètent pas un magazine qu’ils pourraient récupérer de leurs collègues, copains ou autres quelques jours plus tard.

Boîtes à livres et autres actions

Il y a des boîtes à livres partout maintenant, il n’y a qu’à se servir et y laisser les livres lus. D’autres actions voient le jour, comme cette journée où les amoureux de lecture sont invités à laisser des livres dans leur ville pour qu’ils soient trouvés par d’autres amateurs (en laissant des indices ou des photos sur les réseaux sociaux par exemple).
Certains citoyens prennent l’initiative de construire ces boîtes à livres eux-mêmes, tandis que certaines villes s’en chargent. Il peut aussi s’agit d’une cabine téléphonique hors d’usage (comme à Clermont-Ferrand devant le jardin Lecoq). J’en ai déjà vu dans des bleds en campagne, autant que dans les grandes villes.
On peut aussi mettre en place un système similaire au travail, ou dans une association, dans une école…

Bienvenue à la bibliothèque

Souvent délaissées ces dernières années, les bibliothèques ont de nouveau la cote ! Fini d’investir dans des livres neufs, ici on paie quelques euros par an pour lire quasiment tout ce qu’on veut.
Bon à savoir, beaucoup de bibliothèques ont un coin magazines (généralement qu’on doit lire sur place, mais pourquoi pas se prendre un peu de temps au calme à la bibliothèque pour lire les articles qui nous intéressent et prendre des notes si nécessaire ?).

Le mieux est généralement de combiner tous ces moyens pour garder un certain confort tout en changeant complètement ses habitudes.
Tu as peut-être une autre vision des choses, d’autres astuces, ou des difficultés, et je suis curieuse de savoir ce que tu en penses 😊
Et toi, comment tu lis ? Papier, électronique ? Qu’est-ce qui te semble le plus écologique ? Fais-tu des concessions pour être plus slow ou privilèges-tu le plaisir ? Tu gardes tes livres ? Tu achètes neuf ? Dis-moi tout, ici en commentaires, sur le groupe Facebook, sur ton blog ou ta chaîne !

Vos contributions et compléments d’informations :

D’autres articles sur le sujet :

Spread the love