Le désencombrement ne concerne pas seulement les objets matériels, mais de manière générale tout ce qui est de trop, nous gêne, consomme inutilement des ressources… C’est ainsi que je me suis penchée sur la question abstraite du désencombrement numérique, en particulier de sa présence sur Internet.

Internet, le pollueur invisible

Si Internet était un pays, il serait le 3ème plus gros pollueur au niveau mondial”, “La pollution générée par Internet comparable à celle du transport aérien” (Internet : le plus gros pollueur de la planète ?).
En effet, ce n’est pas parce qu’on n’en voit rien qu’Internet ne consomme pas. Tout du contraire ! Chaque chose stockée en ligne, publiée, chaque e-mail envoyé, conservé… consomme et pollue.
On a souvent tendance à conserver ses contenus sur le Cloud sans trop y penser (c’est gratuit, ça ne prend pas de place…), ou à garder des tonnes d’e-mails alors qu’on ne s’y réfère jamais. Il est important de faire le tri et de réfléchir à ces gestes qui ne sont pas sans conséquences.
Pensez à stocker sur un disque dur externe ou une clé USB lorsque vous voulez conserver des documents et utilisez les solutions en ligne seulement pour les documents hyper-méga-super importants et vitaux, ou que vous devez partager.

Nettoyer sa présence sur Internet pas à pas

Autant pour des raisons écologiques, pratiques, et de sécurité, nettoyer régulièrement sa présence sur le web et la limiter en amont est bénéfique.

E-mails et pollution

Première étape : se désabonner des newsletters commerciales et des newsletters informatives que vous n’ouvrez jamais. Quand tu t’inscris sur un site, pense à décocher l’inscription à la newsletter.

Ce que vous consommez en envoyant un e-mail

Ensuite, on fait attention aux e-mails qu’on envoie, on évite de mettre en copie toute la boîte ou d’envoyer un e-mail au collègue assis à côté de soi. On applique les mêmes raisonnements dans sa vie privée.

Enfin, on fait le tri. On supprime complètement tous les e-mails inutiles. Chaque chose “entreposée” sur Internet consomme des ressources au travers de serveurs (d’énormes ordinateurs qui fonctionnent H24) qui nécessitent du courant, du refroidissement, des matériaux, d’énormes infrastructures…

  • Ne garde dans tes e-mails que ce dont tu as besoin à court terme.
  • Pour les informations importantes, exporte tes e-mails et stocke-les sur un périphérique physique.
  • Crée des dossiers pour pouvoir t’y retrouver plus facilement, et donc aussi nettoyer plus facilement !
  • Pense à vider les messages envoyés, courrier indésirable et la corbeille.

❗️❗️❗️

Les matériaux informatiques nécessitent des minerais qui sont extraits, encore actuellement, dans des conditions inhumaines, allant jusqu’à l’esclavagisme. Les sociétés d’extraction n’hésitent pas à forer des puits là où des villages sont implantés, mettant à la rue des populations précaires. Je te conseille la lecture de mon résumé de La Planète Bazar si tu veux en savoir plus.


C’est pour cette raison qu’il est primordial de limiter son utilisation privée, mais aussi de réduire sa consommation générale, lorsqu’il est question d’informatique.

source Pixabay

Passer moins de temps sur Internet

Moins de temps sur le net = moins de consommation électrique = moins de pollution. Et aussi, moins de tentations d’acheter des choses inutiles sur les e-shops ou de risques de procrastiner sans but. Ou encore, moins d’angoisse ou de frustrations en te comparant à d’autres personnes sur les réseaux sociaux

Si c’est un réflexe pour toi de filer sur le web, d’ouvrir Facebook ou Instagram, ou d’errer sur Youtube, trouve une activité (idéalement hors écran) pour laquelle tu penses souvent ne pas avoir de temps : apprendre une langue, faire du sport, rattraper une série, écrire, dessiner… et fais-en ton nouveau réflexe lorsque tu t’ennuies.

Prendre du recul par rapport aux réseaux sociaux

Pour passer moins de temps sur les réseaux sociaux :

  • fais un gros tri dans tes contacts, les pages que tu suis… : si ton fil d’actualité contient moins d’informations, tu passeras moins de temps dessus,
  • supprime tes comptes sur les réseaux sociaux qui ne t’apportent rien de positif (tu peux le faire !),
  • désinstalle les applications de ton smartphone !
  • Lire aussi : Minimalisme numérique, peut-on se passer des réseaux sociaux aujourd’hui ?

👉 La suite

Spread the love