Ton sac à main pèse une tonne, une chatte n’y retrouverait pas ses chatons, tu mets 7 minutes en moyenne pour trouver tes clés, une forme de vie s’y est déjà développée… il est temps de changer ! Notre sac à main a aussi un grand besoin de passer en mode minimaliste, combien de choses superflues s’y perdent chaque jour ?

Pourquoi désencombrer son sac à main

 
Parce qu’un jour j’en ai eu marre de porter tout ce poids sur mon épaule et de devoir chercher beaucoup trop longtemps pour trouver un petit quelque chose, j’ai décidé de débarrasser l’intérieur de mon sac, pour de vrai.
 
Evidemment, ce n’est pas la première fois que j’essaie de me feinter en prenant un plus petit sac, me disant que j’accumulerais moins de bordel dans un plus petit sac, jusqu’au jour où mon bordel ne rentre plus dans le petit sac et où je reprends le grand modèle. Cette fois, c’est pour de bon ! J’applique les mêmes règles que pour le désencombrement de ma maison : je ne garde que le nécessaire, je vire les “au cas où”.
 
Je vous propose de vous lancer le même défi, prenez votre sac, videz tout, réfléchissez à ce dont vous avez réellement besoin µsur vous, et mettez de côté le superflus. 

La méthode Marie Kondo pour le sac à main

Marie Kondo dans sa méthode de désencombrement propose de vider son sac à chaque fin de journée, et d’y mettre le matin tout ce dont on a besoin pour la journée. C’est une astuce que j’ai bien aimé, même si la fréquence me semble superflue. Si tu es du genre à mettre tout et n’importe quoi dans ton sac, ça peut être utile. Si tu n’en est pas à collectionner les tickets de caisse et autres de jour en jour, tu peux le faire une fois semaine, puis une fois par mois… jusqu’au moment où tu as assez désencombré ton sac pour pouvoir t’en passer !

 

Challenge Smaller Bag – un plus petit sac pour accumuler moins de superflus

 
Un sac moins rempli permet de trouver ses affaires plus rapidement mais aussi d’épargner son dos et/ou ses épaules. C’est plus net, ça évite de nous énerver quand on a besoin de sortir quelque chose rapidement, et on arrête de souffrir du poids qui pèse littéralement sur nos épaules.
 
Pour tout ce qui concerne le boulot, j’ai décidé de me faire un sac à part (genre tote bag) pour y glisser ce dont je n’ai besoin que pendant la semaine de travail : ça me permet d’alléger mon sac de tout les jours et de ne pas devoir faire le tri à chaque fois ou changer de sac avant de sortir. 
 
désencombrer son sac à main

Les clés

 
Avant j’avais plus de porte-clés que de clés. Aujourd’hui, je n’ai même plus de porte-clés, mais ça ne m’empêche pas de les trouver facilement !
 
avoir trop de porte-clés ne sert à rien
 

Les cosmétiques et compagnie

 
Avant, je me baladais avec un déodorant, de la crème pour les mains, parfois un peu de maquillage, une pince à épiler, un nécessaire de coiffure… Aujourd’hui, j’ai seulement un baume à lèvres neutre, parfois des gouttes pour les yeux quand je passe par une mauvais période à ce niveau-là. J’ai une petite pince à cheveux pour pouvoir attacher mes mèches, ou un élastique quand j’ai les cheveux plus longs. Et c’est tout.
 
 
 
J’ai adopté le mouchoir en tissu depuis quelques années, j’en ai toujours un dans mon sac. Je n’emporte de médicaments que quand je suis dans une période douloureuse (j’ai nommé : syndrome prémenstruel).
 
 
J’ai conservé un petit miroir (pour sauver les cils qui se perdent dans mes yeux), je prends quelques cartes de visite quand j’en ai besoin (mais grâce à Internet on peut souvent s’en passer…), et en été mes lunettes de soleil.
 
 

Et du bazar…

Aujourd’hui, je n’ai plus de pastilles, chewing-gums et compagnie dans mon sac (ni chez moi d’ailleurs).
 
 
J’emporte seulement un carnet quand je sais que je vais devoir prendre des notes au lieu de le laisser tout le temps dedans.
 
 
Les écouteurs, très important (j’en ai mis une vieille paire dans mon sac, comme ça je ne crains pas qu’ils s’abîment), le chargeur de téléphone, et un stylo.
 
 

Le portefeuille et les cartes de fidélité

 
Il y a quelques années, j’avais fabriqué ce système pour garder toutes mes cartes de fidélité. Aujourd’hui, j’ai gardé une seule carte (celle du supermarché où je vais le plus souvent). J’ai un petit portefeuille, que j’avais acheté à la base pour les vacances. Quand je partais en vacances, j’aimais bien utiliser un portefeuille plus compact. J’ai fini par l’adopter au quotidien.
 
 
 
Et voilà c’est réussi, tout est rentré sans être coincé l’un contre l’autre!
 
 

 
 

Spread the love