objets vendre ebay desencombrement
Ce mois-ci, quasiment tout ce qui est parti a été vendu sur eBay. Ca fait quelques mois (depuis que je désencombre en fait) que je mets des objets en vente sur eBay mais je ne vends quasiment rien. Ces dernières semaines j’ai eu plein d’enchères d’un coup…Je ne me suis ainsi débarrassée de 10 objets. Ce n’est pas énorme comparé aux dernières séances de désencombrement, mais chaque objet revendu est une petite victoire, un objet auquel j’ai pu donner une seconde vie.

Pour rappel les mois précédents j’avais fait un énorme tri en me débarrassant de 261 objets en janvier-février et 109 objets en décembre.

Ainsi j’ai vendu sur eBay..

Une culotte avec rembourrage en silicone aux fesses. Je n’ai jamais porté cette abomination, pourtant ça fait des années qu’elle est dans mon tiroir. Je l’avais achetée pour “le jour où je porterais une robe près du corps”, complexée par mes petites fesses. L’objet en soi est ridicule, c’est purement un sous-vêtement de célibataire, et puis avec la maturité (ou l’acceptation de moi plutôt ?) j’ai dit non à tous ces artifices. Donc bref, je ne m’en suis jamais servie, achat inutile #47878452. Mais j’ai trouvé une amatrice sur eBay !

J’ai revendu ma doudoune Esprit verte, j’aimais sa coupe (et son prix soldé), je l’ai pas mal portée, mais il faut se rendre à l’évidence : de un, le vert ne va pas avec tout, de deux, une doudoune courte en hiver c’est pas franchement intelligent.

Je me suis défaite de ma tablette de dessin, je n’ai jamais trouvé le temps de m’y mettre et d’apprendre convenablement, ça fait parties des nombreuses choses que j’ai envie d’approfondir mais je me disperse trop.

Deux coffrets DVD d’une série : une fois regardées je ne les revois plus.

Je me suis également débarrassée d’une paire de baskets, jolies mais spéciales dont pas facilement associables, et en plus elles me faisaient mal aux pieds car trop étroites. Énième commande via Internet que j’ai fini par regretter. Même sort pour un short Superdry qui taille vraiment trop petit.

J’ai vendu une paire de gants en cuir longueur mi-bras, le truc vraiment pas facile à porter. Aussi utile et efficace qu’un bodywarmer.

Et une blouse, très jolie sur le cintre, mais que j’avais achetée sans l’essayer, chose qui m’est arrivée régulièrement quand je faisais du shopping chez Primark (petit prix, cabines bondées… mauvais choix), et son copain le jegging aussi acheté chez Primark, coupé pour une espèce inconnue mais probablement pas humanoïde, et un top peplum de chez New Look coupé complètement de travers. Ce que j’aurais pu remarquer probablement si je prenais plus de temps à penser mes achats.

Un soutien-gorge acheté sur Showroomprivé. Déjà que en faisant un bonnet C c’est difficile de trouver un soutif correct en l’essayant physiquement, quelle idée de commander sur le net…

Une jupe Zara qui taille est un peu juste, et qui était translucide (qualité Zara quoi…).

A côté de ça, j’ai vendu de main à main grâce à mon album de ventes sur Facebook une robe et un aspirateur portatif.


Prise de conscience ces derniers temps : les achats via Internet ou les achats sans essayage (pour les vêtements) s’avèrent vraiment très souvent inutiles. Il était bien temps après toutes ces années que ça tilte enfin.

Lire : Arrête d’acheter des vêtements sur Internet !

Pour revendre mes vêtements, aujourd’hui je privilégie Vinted où je vends beaucoup mieux et plus que sur eBay (même si je rappelle que l’idéal est de ne pas tout le temps revendre des vêtements : je conseille ces solutions pendant la période de transition, après avoir désencombré).

Spread the love