Il y a quelques temps j’ai vu sur une page Facebook sur la positive attitude un petit conseil qui a résonné en moi. Il y a beaucoup de choses inutiles et à jeter parmi celles qui se partagent sur le réseau social, mais de temps en temps il y a des choses plus utiles, et même de chouettes pages. Bref, c’était une de ces images qui se partagent de compte en compte, que les gens publient sur leur mur en y prêtant à moitié attention, quelques conseils pour être heureux ou quelque chose du genre (tu vois, ce genre d’images, oui tu sais de quoi je parle). Et l’un des conseils était : Souris aux gens qui tu croises, ils te le rendront et tu auras donné le sourire à deux personnes (encore une fois, quelque chose du genre, je n’ai pas remonté mon fil pour retrouver ladite image).

Alors j’ai décidé depuis lors que j’allais essayer. Je pense surtout au boulot. Depuis que j’ai commencé à travailler, je me suis vite rendu compte que les adultes ne sont pas polis. Combien ne disent pas bonjour, ne te regardent même pas, ou alors te dévisagent ouvertement sans ouvrir la bouche. Après quelques mois, par mimétisme, et par dégoût surtout je pense, j’ai fini par devenir comme eux. Détourner le regard, pas d’interactions avec les gens qu’on ne connaît pas, on oublie ses règles de politesse de base, on efface le mot “bonjour” de son vocabulaire.

Donc j’ai suivi le petit conseil, j’ai commencé à sourire aux gens que je croise dans les couloirs au boulot. Et vous savez quoi ? C’était de la vaste blague encore une fois, c’était un conseil débile de plus, je n’arrive pas à faire sourire deux personnes. Par contre, depuis que je souris aux gens que je croise, que j’ai retrouvé ma politesse d’origine, que je suis sortie du moule des zombies du travail, j’arrive au moins à faire sourire une personne : moi. Je croise quelqu’un, je le dépasse, il ne répond pas à mon sourire, mais une fois que nos chemins ont fini de se croiser, moi je continue de sourire. Et ça, c’est déjà pas mal non d’arriver à se faire sourire soi-même ?

Spread the love