J’avais déjà décidé d’arrêter les recettes qui nécessitaient l’utilisation d’un robot ménager ou mixeur, mais il y a quelques jours j’ai compris que je devais encore simplifier mes repas et ma manière de faire la cuisine. J’avais l’impression de faire déjà au plus simple, mais j’ai réalisé que j’investissais encore beaucoup trop de temps, d’énergie, et même d’argent (tu vas comprendre…) dans la confection de mes repas. Alors que, franchement, je n’aime pas cuisiner.
J’ai lu le fameux livre « La magie du J’en ai rien à foutre », et suivant les conseils de Sarah Knight j’ai tenté de faire la liste des choses auxquelles j’accordais trop d’importance. Pendant un moment, j’ai cru que la préparation de mes repas me prenait trop de temps parce que j’accordais trop d’importance à ce que je mange (ne pas consommer de viande, réduire les déchets, manger de saison, local…) et que pour arrêter de m’arracher les cheveux, je devais revoir mes convictions à la baisse. J’ai même hésité plusieurs fois à m’abonner à une box de repas « prêts à préparer » (mais je trouve ça cher et pas écolo).
J’ai aussi souvent fantasmé sur un chef à domicile, mais j’ai encore moins le budget pour ça.

Quand la cuisine ne m’aime pas

Il y a quelques jours, j’ai passé une petite heure devant les casseroles après ma double journée travail-école. Pas un repas hyper compliqué en soi, mais une nouvelle recette que j’avais trouvée sur Internet. C’était un lundi, j’avais déjà la tête dans le fion. Autant te dire que je ne prenais aucun plaisir à faire la cuisine, tout le contraire même. Le lendemain, j’ai réchauffé mon plat à midi, il était vraiment moche, et il était infâme. J’ai jeté les deux portions que j’avais préparées. J’ai vraiment eu mal au cœur. Malheureusement, ce n’était pas la première fois que ça m’arrivait. Alors j’ai eu une révélation, comme une évidence. Il était temps !
Plat unique pour simplifier son repas

Quand j’ai décidé d’arrêter de me prendre la tête

Pourquoi toujours tenter de nouvelles recettes trouvées sur Pinterest et réalisées par des super-héros de la spatule, ou errer comme une âme en peine au supermarché car je ne sais pas de quoi j’ai envie (rendant cette tâche encore plus pénible que nécessaire) ?
J’ai dressé une liste des recettes que je peux réaliser facilement, que j’aime beaucoup, qui me donneraient envie à peu près n’importe quel jour de l’année. J’ai alors vu se dresser sous mes yeux une belle liste d’une vingtaine de plats. Cela peut paraître peu sur le long terme, mais je peux modifier ou inter-changer certains ingrédients pour varier de temps en temps (sachant que je m’accorde quand même un ou deux plats prêt-à-manger par semaine, que parfois on se commande un truc, qu’on a quelques repas au congélo, que quand je passe chez mes parents je repars quasiment toujours avec minimum une portion pour plus tard, etc.).
Maintenant, avant de partir faire les courses, je n’ai qu’à piocher quelques idées dans la liste, plus besoin de me prendre la tête pour préparer cette expédition que je déteste tant. J’ai ajouté un astérisque à côté des plats qui conviennent pour le soir (quand je mange à la pause aux cours ou que je mange tard en rentrant chez moi), j’ai ajouté une petite liste d’ingrédients magiques auxquels je ne pense pas toujours pour rendre mes plats plus sexy ou goûtus (des graines de sésame, des herbes, des pignons de pin, de l’ail ou de l’oignon, ça peut paraître bête mais je n’y pense pas souvent et pourtant ça rend les plats vraiment plus appétissants). Et voilà, encore un aspect de ma vie simplifié et minimalisé et bien organisé. CHECK 👊
spaghettis cuisiner sans se prendre la tête

Ça peut t’intéresser aussi !

Spread the love