Récemment j’ai enfin lu le livre Zéro Déchet de Bea Johnson. Après m’être largement documentée sur Internet et avoir assisté à une conférence de Bea Johnson, le livre m’a permis d’approfondir mes connaissances sur tout ce qui tourne autour de la gestion des déchets et m’a un peu plus motivée à aller dans la voie du zéro déchet.
Un point en particulier y est abordé, et on en parle assez peu, c’est le fait que le recyclage n’est pas la solution parfaite.

ce n’est pas parce que les déchets ne sont plus devant nos yeux qu’ils ne polluent pas

Aujourd’hui, la plupart des gens trient leurs déchets (du moins, je l’espère) et les mettent au recyclage, certaines personnes en tirant une satisfaction personnelle (“je ne pollue pas”), pourtant ce n’est pas parce que les déchets ne sont plus devant nos yeux qu’ils ne polluent pas, et ce n’est pas parce qu’ils partent dans un sac de recyclage qu’ils sont inoffensifs.
Tout d’abord, tout ce qu’on met au recyclage n’est pas recyclé. Sans avoir de preuves à mon niveau, nombreuses sont les rumeurs qui courent sur le fait que beaucoup de déchets recyclables finissent dans les décharges car c’est plus facile ainsi pour les gestionnaires de déchets ! Sans parler des erreurs de la part des consommateurs à cause d’un système compliqué, peu clair, différent d’une région à l’autre.
Ensuite, le recyclage consomme, et donc pollue. Un matériau recyclé n’est généralement pas recyclable ensuite, il est de toute façon voué à faire un déchet lors de sa prochaine vie. Le transporter jusqu’au centre de recyclage et le recycler consomme de l’énergie. La fabrication de nouveaux objets entraîne souvent la production d’emballages, trop souvent en plastique.

offrir un semblant de solution avec le recyclage n’incite pas les gens à faire plus attention à leur consommation

Finalement on peut se dire qu’offrir un semblant de solution avec le recyclage n’incite pas les gens à faire plus attention à leur consommation, ni les entreprises à réduire les emballages inutiles ou à améliorer leurs procédés.
Mieux que recycler, si vous voulez améliorer votre mode de consommation et réduire votre empreinte, le mieux est encore de réutiliser ce que vous avez sans vous laisser tenter par toutes les nouveautés sur le marché, se limiter au nécessaire, acheter de seconde main, troquer, échanger, revendre, réparer, choisir des articles réutilisables et de qualité, bouder les produits sur-emballés au supermarché…
Chaque pas compte.

“Je veux que vous arrêtiez de recycler !”

Vidéo très intéressante “Je veux que vous arrêtiez de recycler” (“I want you to stop recycling”) par BuzzFeed, dont voici la traduction :

“Il faut qu’on parle du recyclage. J’entends beaucoup de personnes dire “Je recycle.”. Pourtant je suis là pour vous dire que je veux que vous arrêtiez de recycler. En fait, je voudrais que vous vous concentriez moins sur le recyclage et plus sur la réduction. Nous avons un gros problème avec le plastique. Le plastique est partout, depuis nos vêtements jusqu’au poisson que nous mangeons. Seul 9% de tout le plastique produit est vraiment recyclé. Nous avons produit du plastique en masse depuis les années 50. Le plastique peut prendre jusqu’à 450 ans pour se désintégrer, et 60 % de tout ce plastique est encore sur notre planète. La production de plastique engendre des gaz à effet de serre, qui contribue aux changements climatiques.
Ce que vous devez comprendre à propos du recyclage, c’est que sa seule valeur, c’est celle qu’il a sur le marché. Le recyclage est un marché qui se chiffre en milliards de dollars. Quand vous mettez quelque chose dans la poubelle recyclage, cela ne veut pas dire que ce sera effectivement recyclé. Le plastique doit être traité, paqueté, et mis en vente. Et si personne ne l’achète, il n’est pas recyclé.
En réalité, 50% des choses que nous mettons dans la poubelle de recyclage ne sont pas recyclées. Jusqu’en janvier 2018, la Chine importait et traitait presque la moitié du plastique et du papier recyclables mondiaux, mais ils n’acceptent plus autant de plastique que par le passé, ce qui a causé une crise dans l’industrie du recyclage. A travers le monde, les matériaux recyclables se sont retrouvés dans les décharges et polluent l’environnement. Nous avons tout ce plastique, et nous continuons à en produire pour satisfaire la demande, mais la Terre nage dans le plastique.
Voilà pourquoi je vous demande de vous concentrer sur la réduction du plastique plutôt que de juste recycler.
REFUSEZ LE PLASTIQUE A USAGE UNIQUE.
MANGEZ SUR PLACE.
ACHETEZ DES GOURDES ET THERMOS POUR L’EAU.
ACHETEZ DES BOITES POUR LES RESTES.
CHOISISSEZ DES PRODUITS SANS EMBALLAGE.
ACHETEZ EN VRAC AVEC DES SACS EN TISSU.
ACHETEZ DES SACS SHOPPING.
CHOISISSEZ DU SAVON SANS EMBALLAGE.”

Découvrir le guide pour désencombrer et mieux consommer
“Moins de choses, plus de moi !” :
Spread the love