Je vous donne 5 conseils pour arrêter de dépenser de l’argent dans des vêtements que vous ne porterez qu’une fois (avec un peu de chance) et éviter les dépenses inutiles. D’un côté, on se fait quelques économies pour un projet ou pour “garder une poire pour la soif” (j’ai toujours rêvé de la placer celle-là), et d’un autre on évite le gaspillage massif et la surconsommation, grande tendance aujourd’hui.

Mieux gérer son budget shopping !

1/ On limite d’emblée le budget

Si vous avez une rentrée d’argent régulière, mettez-en une partie directement sur un livret épargne pour ne pas y voir accès quand les tentations se présentent. Pareil si vous recevez de l’argent de manière aléatoire, décidez de la part à garder à disposition (10 % par exemple) et planquez le reste loin de vos mimines assoiffées de shopping.

Fixez-vous un objectif (j’économise 5 000 € d’ici la fin de l’année), essayez de trouver un projet futur qui vous motive à placer cet argent de côté. Quelques exemples :

  • dans 5 ans je fais bâtir ma maison et je veux 20 000 € d’apport en cash;
  • je veux m’installer comme indépendant dans un an et j’ai besoin de 6 mois de salaires pour sécuriser;
  • je veux me payer de belles vacances en juillet donc je mets 1 500 € de côté d’ici là

Sur cette base, déterminez la somme mensuelle qui doit être sauvée pour y arriver.

Même si en fin de compte votre projet ne se réalise pas, vous aurez économisé entre temps et disposerez de cette somme pour le futur beau projet qui se présentera. Si le projet se réalise, cet argent sera dépensé mais pas dans du superflu.

Attention, cela ne veut pas dire que le reste de l’argent peut être dépensé sans remords, mais au moins, quand vous craquerez, vous aurez quand même réussi à épargner une partie de vos rentrées pécuniaires.

2/ On fait le grand rangement de sa garde-robe au changement de saison

Premièrement, ça permet de retrouver des vêtements dont on ne se souvenait plus et ça évite donc d’acheter en doublon. Deuxièmement, on se rend compte qu’on gaspille de l’argent quand on voit qu’on n’a jamais mis cette superbe jupe achetée en soldes mais pas du tout notre genre, ou ce slim orange imprimé python alors qu’on est toujours fringué en noir. Triez vos vêtements, rangez ce que vous gardez par “type” : les robes manches courtes ensemble, les sous-pulls ensemble, les jeans ensemble… Vous remarquerez peut-être que vous manquez cruellement de basiques ou que vous feriez bien de vous racheter un jean, alors que vous avez déjà 27 tops imprimé léopard.

3/ Ne gardez pas les “immettables” (a.k.a. “Désencombrez !”)

Non, vous n’allez pas maigrir pour pouvoir mettre ce pantalon, vous n’allez pas aimer de nouveau ce top immonde sous prétexte qu’il vous a coûté cher, cette robe ne vous ira pas mieux dans un mois par magie… Débarrassez-vous de ces vêtements, mais surtout pas à la poubelle ! Apportez-les chez Emmaüs, organisez un troc/vide-dressing, vendez-les sur eBay, faites une brocante… Vous vous rendrez compte que vous y perdez beaucoup d’argent, que c’est compliqué de les revendre, ça vous fera un peu mal au cœur… et vous permettra de porter un nouveau regard sur vos futures virées shopping. Au bout de quelques saisons, cette routine devrait vous mettre en garde naturellement contre les mauvais achats.

4/ Visualisez votre achat

Difficile exercice, pourtant il peut vous éviter beaucoup d’acquisitions inutiles ! Une jupe peut très bien tomber sur vous en cabine, ok. Mais il faudra absolument la réessayer directement une fois arrivée à la maison parce que, c’est bien connu, les miroirs de chez Zara sont faits pour vous rendre bombesque (attention aux soldes qui ne sont pas toujours échangeables !). De plus, si elle vous va super bien, mais que vous n’avez aucun vêtement avec laquelle l’assortir, ça ne sert à rien !
Pour éviter ces déplacements inutiles, ou pire, la flemme de le rapporter parce que cet achat ne nous a pas beaucoup coûté, visualisez bien le vêtement dans votre tête dès que vous envisagez de l’acheter : Avec quoi allez vous le porter ? Avez-vous déjà les chaussures, le haut ou le bas adéquats ?, est-ce qu’on ne verra pas vos sous-vêtements à travers, est-ce que cette couleur vous flatte, est-ce que le tissu ne va pas faire de faux-plis, est-ce que ce n’est pas trop compliqué à entretenir ?
Des doutes ? Zappez, allez faire un tour, si la pièce vous plaisait vraiment, vous y reviendrez dans 15 minutes, ou quelques jours, sinon vous serez content.e de vous.

5/ Posez vous les bonnes questions

Outre celles déjà relevées ci-dessus, on peut penser à “est-ce mon style ? est-ce que ce n’est pas une mode trop éphémère ? c’est tendance, mais est-ce que ça me va ? est-ce que je l’achète parce que ça me plaît ou parce que je m’ennuie/que ce n’est pas cher/que j’ai juste envie d’acheter ? est-ce que j’ai déjà quelque chose qui va avec ? est-ce que je me vois facilement dedans ? est-ce que je n’ai pas quelque chose qui y ressemble (ok, j’aime le nude, mais 10 robes beige rosé ne me servent à rien) ?” etc., etc.
Repérez vos points faibles lors de vos rangements de placard, écrivez-les et servez-vous en pour éviter les erreurs futures.

Le meilleur conseil : arrêtez de vous tenter

N’allez pas faire les magasins pour passer le temps, arrêtez d’ouvrir les sites des e-shops ! Trouvez des passe-temps qui vous font du bien pour remplacer vos mauvais réflexes. Faire du shopping n’est pas un hobby, c’est quelque chose qu’on devrait faire uniquement quand on a besoin de quelque chose.

Quelles sont vos astuces pour mieux gérer le budget shopping ?

Le guide “Je désencombre mon dressing et je crée ma garde-robe capsule parfaite !”

Besoin d’un coup de pouce ? Découvre le guide pour désencombrer et mieux acheter tes vêtements. Des conseils concrets pour enfin comprendre pourquoi on n’a “rien à se mettre”, des listes pratiques pour trier ou décider d’acheter ou non…

Ça pourrait vous intéresser !
Comprendre les soldes pour ne pas craquer
Avoir les moyens, ou se donner les moyens !

Spread the love