Je vous ai déjà expliqué comment revendre vos objets (quoi, où, comment, combien…), ainsi que où donner les choses dont vous n’avez plus besoin mais qui peuvent encore service à d’autres. Avant toute chose, il faut décider de ce que l’on va faire de nos objets. Oui oui, avant même de commencer à désencombrer, il faut savoir si on compte vendre ou donner, ou les deux… Si naturellement, les gens se dirigent vers la vente, le don peut s’avérer beaucoup plus pratique et facile à vivre dans certains cas.

Pourquoi on a tendance à vouloir tout vendre

Si tu es dans une démarche de désencombrement, c’est que tu affiches un profil bien particulier qui explique comment tu t’es encombré.e en premier lieu. Il existe une dizaine de profils typiques de l’accumulateur/acheteur compulsif (j’en parle dans mon cours en ligne).

Certains de ces profils ont systématiquement un problème avec l’argent, que ce soit un problème de perception, un problème pour le garder, un problème pour le gérer…

Quand on désencombre, on se rend compte de l’argent que l’on a gaspillé pendant des années. Et on pense pouvoir annuler en partie ces erreurs du passé en vendant ses objets.


Lire aussi : Pourquoi on n’arrive pas à désencombrer et comment dépasser ses freins


Comprendre que l’argent qui a été dépensé hier, le mois passé, l’an passé, il y a 10 dix, est déjà “perdu”, est très important pour pouvoir avancer. Il n’y a rien à annuler ou à rattraper, et surtout pas de culpabilité à avoir : tu as décidé de changer, tu es dans une démarche positive, alors n’essaie pas de t’améliorer en te flagellant !

Avantages et inconvénients de vendre ses objets

L’avantage, bien sûr, c’est de gagner de l’argent. Mais pour ça, il faut revendre des objets de valeur. Si tu as accumulé des gadgets pas chers, des vêtements de mauvaise qualité, des objets inutiles… tu ne vas pas en tirer grand chose.

Du côté négatif, il ne faut pas se voiler la face, vendre, ça prend beaucoup de temps ! Que tu te lances dans la vente entre particuliers, que tu utilises des systèmes de dépôt-vente, que tu fasses des brocantes, que tu mettes des annonces en ligne… ça prend un temps fou.


Conseil : si tu te lances dans ton désencombrement avec la ferme intention de revendre des choses, prends ton appareil photo et réalise directement les photos pour tes annonces, cela t’évite de devoir manipuler les objets plusieurs fois.


Vendre, c’est devoir faire des photos, poster des annonces, répondre à des questions, envoyer, donner des rendez-vous… S’il ne faut pas toujours exclure totalement la revente de ta démarche, il faut cependant bien réfléchir à ce qui vaut le temps et l’énergie d’être mis en vente.

L’un des principes mis en oeuvre dans un désencombrement réussi, c’est de faire sortir les objets rapidement de chez soi. En effet, si tu désencombres pour te sentir mieux dans ta maison, tu n’as pas envie de stocker des cartons de “choses à vendre en attente” dans tous les coins…

Pourquoi donner gratuitement a ses avantages

Donner, c’est beaucoup plus facile ! Il existe des associations, comme Emmaüs, qui reprennent tous types d’objets tant qu’ils sont encore utilisables. Alors imagine, en un trajet de voiture, tu oublies une fois pour toutes ces trucs que tu viens de désencombrer.

Donner, c’est rapide, facile, c’est un geste généreux et gratifiant (si tu veux effacer ta culpabilité ou réussir plus facilement à désencombrer, c’est une bonne piste !) et ça permet de faire sortir les objets très vite de chez soi. Zéro hésitation, zéro remords. Une fois que les objets ne sont plus à portée de vue, on les oublie vite, crois-moi !

Un choix personnel

C’est à toi de décider maintenant. Pèse le pour et le contre, réfléchis à ton but à travers le désencombrement, aux possibilités à ta portée (quelles structures, quels magasins de seconde main, existent dans ta région), à tes besoins.

De manière générale, je pense qu’il est inutile de vendre des objets en dessous de 10 €, et si tu n’as pas vraiment “besoin” (le besoin d’argent et les “moyens” que l’ont a sont des notions très subjectives et souvent tronquées) d’argent, tu peux encore augmenter le plancher.

Pense que cette démarche dois rester simple, la plus facile possible, te donner satisfaction et te permettre de poursuivre l’objectif que tu t’es fixé au départ.


Si tu as déjà commencé à désencombrer, tu as préféré donner, vendre, un peu des deux ?


Pour ma part, au début, j’ai fait l’erreur de vouloir vendre beaucoup. Aujourd’hui, je donne vraiment facilement car je sais que la revente prends du temps (que je ne veux pas consacrer à ça) et de l’énergie (que je voulais récupérer en changeant de mode de vie).

Donner ou vendre : le choix en 8 questions

  • Combien cet objet peut me rapporter à la revente, à coup sûr ? (le prix doit justifier le temps et l’énergie dépensés pour l’acte de vente, du début à la fin)
  • Cet objet peut-il être utile à des personnes précarisées ? (oui : je donne)
  • Ai-je besoin d’argent, sincèrement ? (non : place un plafond très haut pour choisir les objets que tu vas vendre, ou donne carrément tout, tu n’en seras pas moins riche)
  • Ai-je la possibilité de vendre mes objets facilement (structure, magasins, dépôt-vente…) ? (non : vendre sur Internet prend vraiment beaucoup de temps !)
  • Cet objet est-il très recherché, demandé ? (oui : tu devrais pouvoir le vendre facilement)
  • Quel est mon but à travers le désencombrement ? (par exemple : retrouver un intérieur rangé, alors il faut faire sortir les objets rapidement)
  • Est-ce que je risque d’aller piocher dans les cartons si je ne vends pas rapidement ? (oui : donne !)
  • Je dispose de temps libre en suffisance ? (non : donne !)

Vendre sur Internet / Où donner ses objets


A toi ! Comment te mettre au désencombrement ?

Spread the love