Le Slow Mag, c’est la rubrique culturelle où je partage mes coups de cœurs et découvertes récents: articles, livres, podcasts, vidéos… sur les sujets qui me sont chers tels que l’écologie, le minimalisme, la déconsommation, l’empowerment des femmes et l’égalité des sexes et la liberté financière.

Les gens qui doutent ont du talent

Fanny Ruwet est une humoriste belge dont j’adore les chroniques (je vais la voir en live bientôt d’ailleurs 😁). En la suivant sur les réseaux sociaux, j’ai découvert son podcast Les gens qui doutent et là c’est le drame. Un matin, motivée comme jamais, je suis partie courir en échangeant ma playlist habituelle contre l’un des épisodes, et j’ai adoré (le podcast, pas vraiment courir 🏃‍♀️ même si je déteste moins qu’avant).

Les interviewés sont des humoristes, des auteur·rices, des chanteur·ses… Le but n’est pas tant de parler de leur actu, mais bien d’explorer leurs doutes (hey, le titre est bien trouvé du coup !), les obstacles auxquels ils sont régulièrement confrontés, leur vie émotionnelle/intellectuelle/relationnelle… mais sans jamais verser dans le mélo. Au contraire, le ton reste léger, et malgré les sujets abordés, le message est toujours positif.

C’est un podcast doudou pour les personnes créatives, les artistes, les hypersensibles, les hyperactifs, les zèbres… qui se retrouveront dans beaucoup de mots et de pensées échangés dans ces épisodes.

Mes coups de cœur pour l’instant :

🧡 Podcast Les gens qui doutent, disponible sur la plupart des plateformes de podcasts/streaming ainsi que sur Youtube.

Sorcières, une histoire de femmes hier et aujourd’hui

Les livres sur les sorcières fleurissent depuis quelques mois. J’ai enfin ouvert celui tout simplement baptisé “Sorcières“, de Mona Chollet. Le thème du féminin sacré m’attire, mais de loin, à cause de son caractère ésotérique, parfois farfelu (à mes yeux), mystique… Le livre de Mona Chollet s’est révélé totalement différent.

Il s’agit d’un essai qui traite de thèmes tels que l’injonction à devenir mère, la pression de l’âge qui pèse sur les femmes, ainsi que le parallèle entre les jugements à l’encontre des femmes, autrefois qualifiées de sorcières dès qu’elles présentaient une certaine indépendance, et le traitement réservé aux femmes aujourd’hui. J’ai trouvé cette lecture passionnante, très éclairante, révoltante par moments, mais aussi réconfortante. Bref, un coup de cœur que je recommande chaudement.

🧡 Sorcières, la puissance invaincue des femmes, de Mona Chollet | Amazon (lien affilié*)

Voir aussi : Mes lectures féministes (classiques, contemporaines et étrangères)

l'étincelle de la créativité

F*ck le lâcher-prise ! J’arrête de me prendre la tête

Celle qui a dit F*ck est un petit roman graphique léger, facile à lire grâce à ses chapitre très courts. Ecrit sous la forme d’un journal, il conte la vie d’Alice qui a décidé d’arrêter de se prendre la tête : arrêter de s’énerver pour rien, de vouloir tout planifier, de se mettre la pression, de ne jamais oser, de rester enfermée dans ses mauvaises habitudes…

Le récit livre habilement des conseils au fil de ses pages afin d’amener le lecteur ou la lectrice à se poser des questions sur ses mauvaises habitudes, et à en adopter de nouvelles pour arrêter de se prendre la tête.

🧡 Celle qui a dit Fuck, le journal d’une imparfaite qui décide d’en finir avec les prises de tête, Anne-Sophie et Fanny Lesage | Amazon (lien affilié*)

Le changement et les doutes (encore eux !)

2019 a été une année tout en changements pour moi : j’ai plaqué un job, une carrière de 10 ans, des doutes et des rêves… J’ai pu opérer tous ces changements jusqu’au bout grâce à une coach qui m’a rassurée sur le fait que les périodes de transitions sont toujours accompagnées de beaucoup d’inconfort, de doutes permanents, de tensions et de frictions avec les autres… mais que c’est un passage obligé si on veut voir une différence ! Se rendre compte que c’est normal, et même indissociable, ça fait du bien bizarrement.

Je te conseille cet article d’Anaelle, S’accorder le droit de changer et rester en cohérence avec soi, qui parle entre autres de cette période d’inconfort qu’on connaît quand on opère de grands changements dans sa vie.

Lire aussi : Oser le changement

Comment faire jouir une femme

Bah oui, un Slow Mag digne de ce nom sans parler de plaisir au féminin, d’équité ou d’empowerment des femmes n’est pas un vrai Slow Mag ! Pour celles et ceux qui sont titillés par le sujet, je partage deux vidéos, celle de Maïa Mazaurette et de sa conférence TED “Ce que l’on a oublié de vous dire sur le sexe”, ode au slow sex, à la conversation, au partage, à l’échange… où elle soulève la problématique des relations hétérosexuelles où l’on essaie d’améliorer des relations ennuyeuses en incorporant toujours plus de violence (à l’encontre de la femme bien sûr).

La deuxième vidéo est de Camille Aumont Carnel, l’instagrameuse aux commandes du compte Je m’en bats le clito et autrice du livre du même nom (Amazon, lien affilié*) qui parle sur Brut du clitoris, de la masturbation féminine et de la jouissance au féminin de manière très intelligente.

Sur le même thème, je recommande le livre Jouissance Club (Amazon, lien affilié*), qui présente des centaines de manières de s’amuser au lit, quel que soit le sexe de son partenaire, sans passer par la case pénétration pénis-vagin, ou le compte Instagram du même nom pour commencer.

Finalement, face à toutes les informations qu’on nous balance sur le sexe ces dernières années, il est important de rappeler que le sexe et n’importe quelle pratique, n’importe quel comportement, ne doivent jamais devenir des injonctions mais bien rester des possibilités.


Des romans qui dérangent

Je clôture ce Slow Mag en vous annonçant que la suite de La Servante Écarlate (la vraie, celle écrite par Margaret Atwood, pas celle de la série), “Les Testaments” (Amazon, lien affilié*), est sortie, tout comme mon propre roman (je n’ai pas le culot de me comparer à mon autrice préférée mais j’en profite pour glisser l’info quand même !) de science-fiction Big Universe que vous serez nombreux·ses à découvrir, j’espère 😃.


Lire les éditions précédentes du Slow Mag :

(*) Liens affiliés. En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.
Si tu n’as pas envie de passer par Amazon pour tes achats, tu peux soutenir le blog grâce à une participation consciente et volontaire. Cela me permet de ne pas mettre de publicité sur mon site (et j’espère bientôt de pouvoir arrêter l’affiliation chez Amazon). Plus d’informations ici.

Spread the love