Le kéfir d’eau, ou kéfir de fruits, est une boisson vivante fermentée que l’on peut réaliser à la maison. On prête au kéfir de nombreuses vertus pour la santé, principalement au niveau digestif. C’est également une boisson gazeuse légère et naturelle qui remplacera les limonades et autres sodas.

Les grains de kéfir sont des agglomérats de bactéries et de levures dont l’origine exacte est floue (certain.e.s parlent d’origines baltes, d’autres d’origines maghrébines…). Il ne s’agit pas du kéfir que l’on vend en kits dans les magasins, mais bien de grains qui se transmettent de la main à la main. Il existe de nombreux forums et groupes Facebook. Il y a une tradition parmi les utilisateur.rice.s de kéfir qui veut qu’on ne vend et n’achète jamais des grains de kéfir. De plus, ces grains se multiplient à une vitesse impressionnante, on peut donc facilement en donner autour de soi après quelques jours ou semaines !

Comment faire du kéfir de fruits

Le kéfir de fruits est différent du kéfir de lait, qui utilise… du lait, bingo ! Le kéfir de fruits ou kéfir d’eau convient aux végétariens et végétaliens/véganes. Les recettes varient d’une personne à l’autre et il n’y a pas de version officielle, il s’agit plutôt de traditions, d’habitudes, et d’expérimentations.

Ma recette de base pour produire cette boisson pétillante :

  • 1/2 litre d’eau du robinet (je ne la filtre pas)
  • les grains de kéfir (je ne mesure pas la quantité, je divise mon lot quand je trouve que j’en ai trop)
  • du sucre blanc, la quantité nécessaire pour recouvrir le kéfir (là aussi, c’est vraiment au feeling…)
  • 1 fruit séché (abricot, figue, datte…)
  • 1 rondelle de citron (je préfère du citron vert) ou du gingembre coupé mais non épluché (ça donne une boisson plus sirupeuse semblable à une “ginger beer”)

Je place ces ingrédients dans un gros bocal (contenance d’1 litre) juqu’à ce que le fruit séché soit remonté à la surface (les grains se sont nourri de son sucre), cela prend un peu moins de 2 jours généralement. Alors, je transvase dans une bouteille avec une cuillère à café de sucre (en récupérant les grains de kéfir pour une prochaine fois !) et je laisse refermenter entre 3 et 7 jours en fonction de la température et de mes besoins.

Lorsqu’il fait relativement chaud, j’ouvre la bouteille chaque jour pour dégazer (c’est une boisson fermentée, il y a un risque d’explosion avec les bouteilles en verre !), sinon je place les bouteilles dans mon garde-manger. Le kéfir peut normalement rester dans sa bouteille plusieurs mois, mais quand j’en fais je le bois assez rapidement tellement c’est bon.

Le résultat est une boisson un peu surette, très rafraîchissante, et pétillante.

Aromatiser son kéfir de fruits

Puisque tout le monde n’aime pas le goût de la boisson telle quelle, il est possible d’aromatiser le kéfir, soit en le mélangeant après coup (par exemple, avec du sirop de menthe pour une boisson style mojito sans alcool, et je dois avouer que mon kéfir au gingembre se marie parfaitement avec du whisky, même si pour le coup ce n’est plus tout à fait une boisson santé 😅).

Il est également possible de l’aromatiser à la base. Lorsque j’ai suivi un atelier pour apprendre à faire ma boisson au kéfir, on m’avait conseillé d’ajouter des aromatisants (fruits, épices, thé, jus de fruit…) pendant la deuxième fermentation (en bouteille) pour ne pas salir les grains de kéfir. Je n’aime pas cette technique car niveau conservation je ne trouve pas ça top (si les ajouts sont au contact de l’air au-dessus de la bouteille, il y a risque de contamination, de moisissure, etc.).

Du coup, je fais mon mélange pendant la première fermentation. Même si elle est très courte, c’est largement suffisant pour que la boisson prenne les arômes. Et mes grains de kéfir se portent très bien par la suite.

Voici deux recettes pour aromatiser ton kéfir, qui peuvent également t’inspirer pour une eau aromatisée. L’avantage du kéfir et que c’est bien pétillant, bon pour le système digestif et que ça a déjà un goût rafraîchissant à la base, mais tu peux également utiliser une eau pétillante et l’aromatiser. Pour récupérer plus facilement tes ingrédients, tu peux les glisser dans un collant propre dont tu coupes une jambe et que tu noues (astuce pour recycler tes futurs collants filés au passage !).

Kéfir aux fleurs

Pour ce kéfir, j’ai récupéré des fleurs comestibles de mon jardin et quelques aromates. Le résultat était vraiment délicieux, original et rafraîchissant. J’ai utilisé des fleurs qui n’ont pas un goût trop parfumé (au contraire des roses par exemple, qui ont un arôme particulier en bouche) et qui devrait bien passer auprès de la plupart des gens. Les fleurs comestibles sont généralement bourrées d’anti-oxydants, ce qui en fait une bonne base pour une tisane, avec les bienfaits d’un thé mais sans la théine, qui est excitante.

J’ai utilisé (en plus des ingrédients de la recette classique) :

  • des fleurs de mauve séchées et fraîches
  • des fleurs de calendula (souci) séchées et fraîches
  • des fleurs de bourrache
  • des feuilles de menthe
  • des brins d’origan en fleur
  • des tagètes citron (de la famille de l’œillet d’Inde) séchées et fraîches

Pour les quantités, j’ai fait ça à l’inspiration, comme d’habitude 😉.

Kéfir aux aromates

Toujours en piochant au jardin, j’ai fait un kéfir très frais à base d’aromates, et j’ai ajouté une branche de céleri qui donne un goût original et rafraîchissant, bien marqué.

  • menthe
  • origan en fleur
  • mélisse citronnée
  • aneth officinale
  • fenouil sauvage
  • une branche de céleri
  • quelques fleurs de bourrache

Je ne me suis pas étendue sur le kéfir même s’il y a peut-être d’autres choses à en dire. Il existe de nombreux sites sur le sujet, je te partage celui-ci qui donne pas mal d’infos, tu verras qu’il y a déjà pas mal de différence entre leur recette et la mienne, et si tu fais le tour des blogs et forums sur le sujet tu verras presque autant de recettes de base différentes que d’articles. Le kéfir est une boisson ludique qui permet d’expérimenter pour trouver “sa” recette. La chose la plus importante est de ne pas prendre de risques pour éviter les explosions de bouteilles en verre (privilégier le plastique au début ou protéger ses bouteilles ou dégazer tous les jours) !

Lire ensuite : Bien manger sans se prendre la tête, j’ai simplifié mes repas !

Spread the love