12 juin 2012

Dossier épilation : préparer et soigner (1)

Les vacances approchent, et même si vous ne partez pas, les mini-jupes et débardeur ne vont pas tarder à pointer leur nez (en espérant un bel été), c'est donc bien l'heure de parler épilation! J'ai décidé de vous concocter un petit dossier en plusieurs articles basé sur mon expérience personnelle avec la traque du poil... ça va décoiffer!

(Attention, ça devient glauque vers la fin)

Pour ce premier article, j'ai décidé de vous parler des must have pour préparer au mieux votre épilation, et les produits qui vous soignerons et vous soulagerons après. Il est vrai qu'on se penche souvent sur les méthodes mais trop peu sur tout ce qu'il y a autour. Une bonne préparation, c'est la moitié du travail accompli!

Je vous présente donc vos nouveaux amis. Pour vous mettre en condition, il vous faudra un exfoliant, et ce pour toutes les méthodes du rasage à la cire en passant pas l'épilateur électrique... Si vous optez pour l'épilation au sens strict (en opposition avec le rasage), vous aurez besoin de talc pour rendre votre peau complètement sèche et mieux adhérer (même avec un épilateur électrique de première génération).


Pour le suivi, il faudra observer consciencieusement l'endroit épilé chaque jour et réagir à temps pour éviter les poils incarnés, fléau des peaux épilées ou rasées. Juste après l'épilation ou le rasage, je sais que ça pique, mais il faut impérativement passer un coton imbibé d'alcool sur la zone traitée. Je déconseille de mettre un hydratant tout de suite, mais par contre vous pouvez utiliser de la gelée d'Aloe vera, un produit très pur qui soigne les brûlures, les irritations... et la peau épilée/rasée. Il faudra évidemment bien se laver chaque jour, mais au quotidien, il est nécessaire de désinfecter encore avec une solution anti-poils incarnés qui est aussi émolliente (Laurence Dumont, Acorelle...) et continuer les gommages sur la zone épilée.
Si malgré tout, les poils incarnés apparaissent (probabilité : 99 %, chez moi en tout cas), il faudra les exterminer minutieusement. Avec des mains bien lavées, on fait sortir le poil incarné comme on ferait péter un bouton d'acné : un doigt de chaque côté et on pousse pour faire sortir. Parfois, ça fait très mal et il faut recommencer plusieurs jours en suivant, mais c'est nécessaire, sinon ça empire. Une fois que ça a empiré, on a un gros bouton rouge et douloureux (et moche).
Quand on "pète" un poil incarné, on doit réussir à faire sortir le poil qui était mort sous la peau. Il faudra continuer à presser jusqu'à ce que le poil et tout le pu soient sortis (miam!). Après, on passe une bonne rasade d'alcool sur les points traités! Quand j'ai des plaies plus importantes, ou quand je n'arrive pas à faire péter un bouton de poil incarné du premier coup, j'applique de l'iso-Betadine et je rattaque le lendemain.



Voilà, c'était glauque, mais si malgré tout vous êtes toujours prête à passer à l'épilation, on se retrouve dans le prochain article du dossier!

2 commentaires:

  1. lol... les dangers de l'épilation: ausecour XD y a quelques conseils que je prends en note si j'ose retenter l'épilation :)

    RépondreSupprimer
  2. moi j'utilise l'épilateur IPL Philips Lumea Précision donc à part les gommages que je fais régulièrement je ne sais pas si le reste est recommandé après ce genre d'épilation...

    RépondreSupprimer