8 septembre 2012

J'ai lu Le scandale Modigliani de Ken Follett

Voici le genre de livre que je n'aurais pas moi-même acheté mais qui m'a été prêté par une collègue. Il s'agit de ce genre d'histoire où le destin de tout un tas de personnages se croise sans jamais vraiment se rencontrer et nous mener au fil de leurs aventures jusqu'au dénouement du livre. L'histoire se passe dans les années 80 (mais le style ne s'en ressent pas), dans le domaine de l'art (ça, ça m'intéresse) et l'on retrouve tantôt un personnage dans les rues de Paris, plus tard un autre personnage en campagne italienne, bref, de quoi nous faire voyager un peu.

Malgré tout, si j'ai trouvé la lecture agréable, je n'ai pas trouvé l'histoire assez captivante puisque je n'ai pas lu les derniers chapitres... l'intrigue ne ma pas attirée jusqu'au bout, reste à demander à ma collègue le fin mot de l'histoire quand même... C'est le problème avec ces livres où trop de personnages se croisent et se décroisent : j'en perds le fil! Du style "c'est qui encore John?", du coup, difficile de suivre correctement l'histoire!

Ça reste un livre agréable à lire et pas trop casse-tête (à part retenir les noms des acteurs, bien sûr).


3 commentaires:

  1. la fin est chouette pourtant, même si c'est le ken follett qui m'a le moins plu jusqu'à présent

    RépondreSupprimer
  2. c'est toi qui l'a voulu :

    SPOILER





    alors voilà, l'artiste qui s'était énervé sur son galériste décide de monter une grosse opération de faussaire avec un ami et sa femme pour démontrer la vanité du monde de l'art. ils trouvent un mystérieux commanditaire qui leur demande, une fois l'opération réussie et le scandale ayant éclaté, deux faux tableau supplémentaire, en échange de son silence.
    à la fin de l'histoire, deux galéristes, persuadés d'avoir retrouvés un modigliani original apprennent qu'ils possèdent un faux et on apprend les fiançailles de la jeune fille du début (dee?) avec son riche petit ami, devant un tableau original qui lui servira de thème pour sa thèse...

    RépondreSupprimer