8 août 2013

Mes dernières lectures (le train c'est chouette des fois)

Attention, cet article contient une transition douteuse. Depuis quelques mois, j'ai changé de travail (enfin!), j'ai fait un truc que je croyais que je voulais faire quand j'étais étudiante et que je ne voulais plus faire ensuite mais que j'ai fini par faire : prendre le train pour aller travailler à Bruxelles. Au début, quand j'étais encore aux études, je rêvais d'aller travailler à Bruxelles (quand on est étudiant on a parfois des idées bizarres, la faute aux beuveries peut-être). 

Puis en fin de compte j'ai tout fait pour ne pas aller travailler à Bruxelles, je voulais quitter mon boulot depuis longtemps (ça a commencé 6 mois après que j'ai débuté là, pourtant j'ai tenu le coup 4 ans) mais toutes les offres étaient basées à Bruxelles. Et puis il y a quelques mois, je n'en pouvais vraiment plus, j'en étais arrivée à espérer me casser le pied ou tomber gravement malade pour ne pas devoir aller au travail le lendemain, j'étais vraiment au bout du rouleau de PQ, et par chance (parce que la recherche de travail, ça reste quand même une bonne partie de chance, être où il faut quand il faut) j'ai eu une belle opportunité, mais à Bruxelles.

J'ai cédé, parce que c'était à côté d'une des grosses gares de la capitale, j'ai décidé de risquer ma vie chaque jour  prendre le train. Quand j'ai annoncé ça à mes anciens collègues, ils m'ont dit "ne fais pas ça, le train bla bla bla, tu vas regretter, moi je le ferais pas, tu vas voir ce que tu vas voir". En fait je sais qu'au fond ils voulaient me retenir auprès d'eux Mais je me suis dit qu'on ne peut jamais savoir quoi que ce soit avant d'avoir testé la chose en personne, surtout quand il s'agit de savoir si quelque chose nous convient, à nous, personnellement. Les conseilleurs ne sont pas les payeurs...

Après quelques mois, je peux franchement dire que j'ai bien fait de choisir le train. J'adore conduire, mais pas dans le trafic et les embouteillages. En train, je me sens reposée (sauf quand le train fait un bruit chelou et que j'imagine un fou de vitesse aux manettes), et puis surtout j'ai repris le plaisir de lire, j'en avale des romans depuis que j'ai changé de boulot! D'ailleurs, comme ça fait très longtemps que je n'ai pas parlé de mes lectures, j'ai décidé de te parler de tous les romans que j'ai lu ces derniers mois (en quelques lignes, je vais faire plus court que d'habitude!)

Voilà, en bref, je voulais dire que le train c'est sûr que c'est pas aussi "libre" que de se déplacer avec sa propre voiture (attention, j'ai toujours ma voiture, mes trajets en train se limitent au boulot, ça change aussi beaucoup de choses!) mais ça reste quand même chouette, zen, et bon marché quand c'est dans le cadre du travail (je ne sais pas ce qu'il en est en France de la part prise en charge par l'entreprise). 

On voit des gens bizarres, on peut passer son temps à observer la population comme si on regardait une sitcom. Et puis on peut faire plein de trucs dans le train : lire, se maquiller, manger, se limer les ongles... Pour les personnes qui sont toujours en train de courir, c'est vachement pratique! Après, j'avoue, je suis bien desservie, j'ai des trains régulièrement.

La preuve que le train c'est trop cool


Le train c'est juste pas cool quand ton train est à l'heure mais que le train d'avant n'est pas passé et que du coup les passagers du train d'avant squattent ton train -> gros sentiment d'injustice

Et puis voilà, si vous cherchez encore des idées de lecture, voici la liste de tout ce que j'ai lu récemment. Je vous rappelle qu'il y a un groupe sur FB pour troquer vos livres (en Belgique)...

J'ai mis un lien à chaque fois pour que vous puissiez aller lire le résumé et voir la couverture

En 3 mots : Charlie est un simple d'esprit. Après une expérience réussie sur une souris, Algernon, devenue surdouée, des chercheurs décident de tenter de reproduire ces résultats sur Charlie. Tout se passe bien jusqu'à ce que Algernon commence à décliner jusqu'à perdre la tête...
-> Vraiment touchant comme livre, une chouette histoire mais qui ne finit pas bien... Pas de rebondissements, c'est une histoire assez "calme" mais qui fait cogiter. C'est écrit sous la forme d'un journal.

En 3 mots : ça se passe dans le futur, avec des gens ressuscités, des mi-femmes mi-cyborgs et des conservateurs qui sont contre la vie éternelle. Mon résumé est nul, il vaut mieux aller lire le résumé officiel!
-> Roman de pure science fiction, c'est une sacrée brique mais je ne m'en suis pas lassée! Il y a juste le fameux "secret" qu'on découvre à la fin qui tombe un peu à plat (on s'attend à quelque chose de plus impressionnant). Je suis très fan de Scott Westerfeld, j'avais déjà adoré Uglies, je ne suis pas déçue de cette autre saga, et j'ai hâte de lire Midnighters.

En 3 mots : Neel est un jeune médecin indien qui a réussi en Amérique et fréquente une californienne blonde et potiche. Mais lorsqu'il rentre en Inde voir son grand père malade, il finit par se faire enrôler dans un mariage arrangé sans réussir à se retourner.
-> A lire le résumé, on dirait qu'il s'agit d'une histoire légère et comique mais pas du tout. L'histoire est assez dramatique (sans être désagréable à lire), mais à la fin on penserait presque le livre est une ode au mariage arrangé. Par moment, le personnage de Neel est énervant, le fait qu'il se laisse embobiner dans ce mariage arrangé est rageant (c'est un peu comme quand le gentil se laisse marcher dessus par le méchant dans les films et les séries, ça m'énerve). Le livre vaut au moins la lecture pour le dépaysement qu'il offre.

En 3 mots : l'histoire d'une fille adoptée par une famille aisée libanaise qui ressent le besoin de retrouver sa mère biologique, une gitane, et s'initie à la sorcellerie. Le livre est écrit sous la forme de témoignages.
-> C'est le premier Coelho que j'ai lu. Ça se laisse lire tout seul mais ça manque de relief, trop poétique pour moi. Et puis, franchement, ça se lit vraiment trop vite, c'est pas rentable :D

En 3 mots : le récit d'un agent secret français envoyé à Los Angeles pour empêcher l'enlèvement par un groupuscule islamiste de Britney Spears.
-> Un roman qui ne se prend pas au sérieux, qui donne l'impression de lire un magazine people, qui fait voyager et découvrir Los Angeles à travers les mots. Ça se lit facilement, c'est marrant dans le style humour cynique et désabusé, et on ne sait pas où ça va mener...

En 3 mots : de la chick lit écrite par un mec, ça donne un roman avec une histoire d'amour pas gnangnan, un humour très brut de décoffrage/noir, une héroïne qui n'a pas sa langue dans sa poche (surtout dans les réflexions qu'elle se fait mentalement). 
-> J'ai ri! Vraiment marrant, loin d'être nunuche. Le seul problème dans la chick lit, c'est que la fin est toujours trop arrangée... mais le reste en vaut la peine!


J'en ai lu d'autres mais ça suffira pour cette fois :) Pour mes prochaines lectures, je ferais les articles au fur et à mesure pour éviter des articles aussi lourds mais j'avais vraiment envie de parler de ces livres!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire