17 mars 2014

La slow cosmétique : comment je l'ai adoptée au quotidien

On parle de plus en plus de slow cosmétique, le concept fait de plus en plus d'adeptes, comme beaucoup j'ai commencé à me pencher sur le sujet après avoir lu le très intéressant Adoptez la slow cosmétique de Julien Kaibeck. Adopter une attitude slow en matière de cosmétique était naturellement en raccord avec mon intérêt pour les produits naturels, bio et home made.



La slow cosmétique, voici comment je l'applique au quotidien dans mes routines de soin : ce que j'en ai retenu en premier lieu, c'est que le trop est l'ennemi du bien. A force de multiplier les gestes beauté, finalement notre peau, nos cheveux... saturent, et on en arrive à l'effet inverse. 




Avez-vous déjà réfléchi au "pourquoi" de chacun de vos gestes? Pourquoi vous appliquez un masque, un soin, pourquoi vous le faites x fois par jour, par semaine, par mois... Moi, je n'y avais jamais réfléchi avant de lire ce livre. Et en y pensant, je me suis rendu compte que j'utilisais mes produits par habitude, parce que l'opinion publique veut qu'on fasse un masque 1x par semaine, un gommage 2x par semaine, etc etc. Finalement, je n'écoutais pas les besoins de ma peau et de mes cheveux.

Parce que quand notre peau est en bonne santé et se porte bien (pareil pour les cheveux), pourquoi vouloir absolument la "traiter", pourquoi se faire des masques purifiants si on n'a pas d'imperfections, pourquoi se faire un masque hydratant si on n'a pas la peau sèche; idem pour les cheveux, pourquoi mettre de l'après-shampoing si on n'a pas les cheveux qui s'emmêlent, etc., les exemples sont nombreux!

Grâce au livre, j'ai pu comprendre comment fonctionnent la peau, les cheveux, etc. et apprendre à détecter les "soins" qui n'ont aucune action, les produits qui ne contiennent pas d'actifs intéressants, etc.


Adopter une attitude slow, c'est aussi aller à l'essentiel dans le choix de ses produits. J'achète encore des cosmétiques en magasin, c'est un plaisir, je ne veux pas que mes choix rendent mes routines contraignantes ou moins agréables. En achetant mes cosmétiques bio et naturels, je réduis considérablement mon empreinte écologique et je diminue le nombre d'ingrédients engagés dans ma routine de soins. J'essaie également d'utiliser des produits "purs" ou "matières premières", à savoir de l'aloe vera, des huiles et beurres végétaux, des hydrolats, etc. (soit pour réaliser des recettes, soit pour les utiliser purs), même si à ce niveau-là je peux encore m'améliorer en remplaçant mes démaquillants par des huiles végétales, en fabriquant mes crèmes et baumes moi-même (c'est bête comme chou, j'en ai déjà fait, ça coûte 3x rien en plus), etc.

Ça viendra, petit à petit, mais bon encore une fois j'ai du stock de produits à liquider avant d'en arriver là.

J'ai déjà réussi à éliminer certains produits comme les gommages par exemple : je me suis achetée une brosse pour m'exfolier le corps, et quand je veux changer un peu je mélange de l'huile avec du sucre ou du café (cfr gommage au sucre ou gommage au café); pareil pour le visage où j'utilise une brosse.

La slow cosmétique, c'est encore plein d'autres choses, je reprendrais finalement pour conclure ces quelques lignes tirées de l'article de Madmoizelle.com qui résument très très bien le concept : La slow cosmétique, qu'est-ce que c'est?




Et toi, plutôt slow ou pas du tout? Ça t'intrigue, ça te laisse perplexe, ça t'inspire? Dis-moi tout!



Et consultez le site Slow cosmétique.org

Découvrez la Slow Cosmétique


2 commentaires:

  1. c'est vrai qu'il y a pas mal de choses à éviter dans les cosmétiques, il faut juste être raisonné et avoir du bon sens, le livre m'a l'air très instructif ça m'intéresse vraiment

    RépondreSupprimer
  2. Moi, c'est plutôt slow (j'essaie de faire pas mal de choses moi même comme le shampoing, la crème de douche, le nettoyant visage, ...) mais j'aime bien aussi les produits des grandes marques !
    En fait, j'aime bien tester des tas d'histoires et on me surnomme parfois la petite chimiste parce quand j'aime des ingrédients (beurre de karité par exemple), il faut tjs que j'invente des recettes pour l'utiliser :D

    RépondreSupprimer