Il y a quelques mois maintenant, j’ai décidé d’abandonner l’épilation et le rasage  pour une autre méthode de retrait des poils. Il y a quelques années, je n’aurais jamais imaginé arrêter de me raser ou de m’épiler, parce que les femmes ne sont pas censées avoir de poils. Avec le temps, j’ai appris à envoyer paître toutes ces injonctions et à prendre mes propres décisions

A lire : “La maladie de la beauté


Pourquoi j’ai arrêté de m’épiler et de me raser ?

D’abord parce que c’est contraignant, j’en avais marre. Ça prend du temps, c’est pas facile à certains endroits, et ce n’est pas un moment plaisant. Le rasage comme l’épilation me filaient des poils incarnés, et au niveau du maillot c’était particulièrement désagréable, surtout que si on se dépoile pour l’esthétique, ce n’est pas pour se retrouver avec de gros boutons dégueulasses. J’ai tout essayé pour me débarrasser des poils incarnés, mais il n’y a pas de secret. En parlant de ça autour de moi j’ai conclu qu’on en souffrait quasiment toutes, même en suivant tous les bons conseils sur le sujet.
A part ça, il y a les risques de coupure (surtout près d’un organe aussi vital et sensible huhum !), les irritations, les frottements avec les sous-vêtements ensuite (oui, les poils sont quand même bien utiles en fait…).
Et puis surtout, je me suis demandée pourquoi je le faisais. Pas pour moi a priori, mais par convention sociale et pour répondre aux exigences de certaines personnes. Et j’ai dis m*rde.
Puisque mon activité professionnelle ne consiste pas à me faire filmer le sexe en plan rapproché, et puisque l’épilation au poil près ne me procure aucune satisfaction personnelle, pourquoi je devrais autant m’en soucier ?


Comment s’enlever les poils en se faisant un moindre mal, sans rasoir, sans épilateur ?

Cependant je n’avais pas envie de laisser les poils tranquilles, j’avais quand même envie de garder le contrôle, mais comme j’en avais envie, moi, et sans que ça me fasse mal, que ce soit long, contraignant, coûteux… et j’ai rencontré ma nouvelle amie : la tondeuse électrique !
Un outil à acheter une fois, rechargeable sur batterie (j’ai évidemment pris un modèle pour homme pour le payer beaucoup moins cher, elle n’est pas rose à petites fleurs mais elle fait son job).
La tondeuse coupant les poils au-dessus de la peau, on n’a plus à se soucier des poils incarnés. Les risques de coupures sont assez faibles. Ça ne nécessite pas de préparation, ça prend quelques secondes, on peut faire des retouches, on peut couper les poils ras ou garder des poils et choisir leur longueur (pour le ticket de métro ou autre).
En bref je l’utilise pour mon maillot, pour mes aisselles, et aussi sur les jambes car mes poils sont trop fins pour l’épilation de toute façon, et que si je me rase j’ai des poils incarnés.



Et toi, tu te sens encore obligée de t’épiler, tu le fais par choix, c’est pas trop contraignant ?


A voir ailleurs :

La meilleure raison d’arrêter de se raser les jambes

Une Youtubeuse beauté arrête de se raser les jambes pendant un an pour promouvoir la beauté naturelle

5 femmes expliquent pourquoi elles ont arrêté de s’épiler

Spread the love