Dans le cadre de ma démarche pour une garde-robe plus simple et éthique, j’ai dû déconstruire de mauvaises habitudes et remettre en question pas mal de gestes. Je t’ai déjà dit qu’acheter de seconde main c’est génial niveau écologie, que c’est selon moi la solution à privilégier, mais qu’il faut cependant faire attention à ne pas devenir acheteur compulsif de seconde main. Je t’ai déjà dit aussi qu’acheter des vêtements neufs bon marché n’est pas sans conséquences et que moins on en achète, mieux c’est.

Un autre de mes défauts, lorsque j’étais une consommatrice pas très réfléchie, c’était d’acheter sur Internet. Je n’aime pas aller dans les magasins, je ne suis pas toujours à l’aise au milieu des gens. L’essor de la vente en ligne a donc été une occasion pour moi de retomber dans un gouffre d’achats plus ou moins foireux.

Voici les raisons qui m’ont poussée à diminuer ce circuit pour les achats, et des conseils pour les achats que tu ne peux faire qu’en ligne.

Les problèmes des achats sur Internet

  • Les envois, qui consomment et qui occasionnent des déchets. Plus bas, je te conseillerai d’acheter autant que possible sur des sites où tu peux retourner tes articles. Cependant, cela n’est pas anodin puisque renvoyer ses achats requiert également un transport. Une étude de 2021 pointait que 20% des achats en ligne suite au Black Friday étaient retournés !
    Cependant, cet argument est discutable, puisqu’un magasin consomme de l’électricité, se fait approvisionner par camions, qu’on s’y rend parfois en voiture…
    Comme toujours, il y a lieu de comparer les solutions qui existent, et bien sûr d’acheter uniquement le nécessaire.
  • Sur Internet, on ne peut pas constater la qualité en vrai, on a une idée moyenne du rendu, on ne peut pas essayer, toucher, vérifier les finitions… Cependant, même si un article ne plaît ou convient pas, on va avoir la flemme de le renvoyer parfois, ou les frais seront trop élevés pour le retourner. On se retrouve donc avec des choses qu’on apprécie moyennement… et dont on va rapidement se lasser ou se débarrasser.
  • Les tentations sont nombreuses sur Internet, il n’y a quasiment aucune contrainte : on ne manipule pas l’argent tangible, donc on a moins l’impression de dépenser; on trouve énormément de sites avec des prix sont cassés; les promotions viennent à nous, dans notre boîte mail, sur tous les sites que l’on visite. Il ne faut pas lever ses fesses du divan, on peut acheter dans la salle d’attente du médecin, dans le bus, devant la télé, et même au boulot ! Et ça vient chez nous ensuite. On bypasse alors le processus de réflexion qui devrait accompagner tout achat, car c’est trop facile et rapide.

C’est trop facile lors de l’achat, moins après

Le problème, c’est qu’une fois arrivé, notre achat nous déçoit souvent. Mais vu qu’on a la flemme, qu’on n’a littéralement pas le temps d’aller à la poste, que ça coûtait pas très cher… on se dit “mouais, je trouverai bien une façon de le porter”. Même quand le renvoi est gratuit, il nous arrive de faire ça, parce que c’est tellement plus facile (en plus, c’était pas si cher…).

Dès maintenant, avant de passer commande, pense à ça ! Est-ce que tu as la possibilité de renvoyer ton achat facilement et gratuitement, et est-ce que tu le feras si l’article n’est pas parfait ?

Pourquoi tu es sur le point de cliquer, parce que c’est facile ou parce que tu as vraiment un besoin ?

acheter moins de vêtements est une façon de consommer la mode éthique

Et pour résister aux achats bon marché foireux, utilise les mêmes astuces que quand tu achètes en magasin :

  • Demande-toi “Est-ce que je l’achèterais si c’était plus cher ?
  • Quand tu vois quelque chose qui te plaît ou dont tu penses avoir besoin, sauvegarde le lien et laisse passer quelques jours pour voir si tu n’as pas changé d’avis.
  • Ne te laisse pas avoir par les compteurs qui te disent que le prix va bientôt remonter, c’est souvent de l’arnaque (dans le sens où le prix est “en promo” toute l’année).
  • Désencombre, et pour chaque chose dont tu te débarrasses, réfléchis à l’endroit où tu l’avais acheté, pourquoi, pourquoi ça ne te convient pas… pour y penser lors de tes prochains achats.

Pour bien désencombrer tes vêtements, découvre le guide :

Guide pratique
Spread the love