15 janvier 2017

Le déodorant solide certifié Slow Cosmétique qui a conquis mon coeur (ou plutôt mes aisselles)

Si tu me suis depuis longtemps, tu sais que ma recherche du déo pas cracra était un périple semé d'embûches. Entre les recettes maison et les déodorants bio prêts à l'emploi, aucun ne fonctionnait sur moi, pourtant j'en ai testé une batterie. Il n'y a pas longtemps j'ai fini par trouver le déodorant parfait pourtant! Et comme je suis plutôt sympa je te dis tout!



En fait j'ai profité d'un petit cadeau de la part de l'association Slow Cosmétique pour m'en offrir un nouveau, même si celui que j'ai entamé a encore de quoi durer un moment, car cela me permettait de vous en faire des photos correctes au passage (parce que celui que j'utilise depuis des mois, il a plus vraiment la même tête évidemment).



Ce fameux déodorant que j'aime, c'est le Fresh up! de Pachamamai, qui est donc une marque certifiée Slow Cosmétique. Il est presque zéro déchet (on le reçoit dans un petit emballage papier, avec une agrafe, pour les puristes du ZD), il est solide, il est super facile d'emploi et hyper efficace. Il suffit de le frotter sur les aisselles, et là où il est vraiment plus pratique à utiliser que d'autres, c'est grâce à sa texture. Il ne s'agit pas d'une pierre, d'un déo sec (comme ceux de Lush par exemple) mais il est fondant, du coup il se dépose sans peine sur la peau. La marque conseille de le mouiller mais moi je ne le fais jamais ce n'est pas nécessaire.



Il est vendu 10,50€ sur le shop Slow Cosmétique, je ne sais plus quand j'ai commencé à l'utiliser mais ça fait un bail, donc il dure vraiment longtemps.

C'est aussi la marque Pachamamai qui fait le fameux dentifrice Crystal, ils proposent aussi des savons, des shampoings solides (j'en ai un en stock à tester), des brosses à dents en bamboo vegan et zéro déchet, des éponges konjac, et d'autres soins divers sur lesquels je ne me suis pas penchée car ils ne sont pas zéro déchet, et que je n'en ai tout simplement pas besoin.



Bonne nouvelle si tu ne le savais pas encore, le site Slow Cosmétique (qui regroupe des produits de toutes les marques certifiées) applique maintenant une livraison groupée avec un tarif unique de 3,90 € (ou gratuit pour plus de 65€)

Liste des ingrédients - déodorant solide Pachamamai Fresh Up!









13 janvier 2017

Le recyclage, vraiment écolo? Pourquoi il faut réduire tous ses déchets

Récemment j'ai enfin lu le livre Zéro Déchet de Bea Johnson, après m'être largement documentée sur Internet et avoir assisté à une conférence de Bea Johnson, le livre m'a permis d'approfondir encore tout ce qui tourne autour de la gestion des déchets et m'a un peu plus motivée à aller dans cette voie à l'avenir.

Un point en particulier y est abordé, et on en parle assez peu, c'est le fait que le recyclage n'est pas la solution parfaite.

ce n'est pas parce que les déchets ne sont plus devant nos yeux qu'ils ne polluent pas

Aujourd'hui, la plupart des gens trient leurs déchets (du moins, je l'espère) et les mettent au recyclage, certaines personnes en tirant une satisfaction personnelle ("je ne pollue pas"), pourtant ce n'est pas parce que les déchets ne sont plus devant nos yeux qu'ils ne polluent pas, et ce n'est pas parce qu'ils partent dans un sac recyclage qu'ils sont inoffensifs.

Tout d'abord, tout ce qu'on met au recyclage n'est pas recyclé, sans avoir de preuves à mon niveau, nombreuses sont les rumeurs qui courent sur le fait que beaucoup de déchets recyclables finissent dans les décharges car c'est plus facile ainsi pour les gestionnaires de déchets! Sans parler des erreurs de la part des consommateurs à cause d'un système compliqué, peu clair, différent d'une région à l'autre.

Ensuite, le recyclage consomme et donc pollue. Un matériau recyclé n'est généralement pas recyclable ensuite, il est de toute façon voué à faire un déchet lors de sa prochaine vie. Le faire de recycler consomme de l'énergie. La fabrication de nouveaux objets entraîne souvent la production d'emballages, trop souvent en plastique. Finalement l'impact positif est encore faible.

offrir un semblant de solution avec le recyclage n'incite pas les gens à faire plus attention à leur consommation

Finalement on peut se dire qu'offrir un semblant de solution avec le recyclage n'incite pas les gens à faire plus attention à leur consommation, ni les entreprises à réduire les emballages inutiles ou à améliorer leurs procédés.

Mieux que recycler, si vous voulez améliorer votre mode de consommation et réduire votre empreinte, le mieux est encore de réutiliser ce que vous avez sans vous laisser tenter par toutes les nouveautés sur le marché, se limiter au nécessaire, acheter de seconde main, troquer, échanger, revendre, réparer, choisir des articles réutilisables et de qualité... chaque pas compte

Source photo

10 janvier 2017

Les serviettes hygiéniques et protège-slips lavables

Après des années d'utilisation heureuse de la coupe menstruelle, j'ai testé récemment les serviettes lavables (je te dis pourquoi dans la vidéo). 

Pour résumer, le seul point faible que je leur trouve est qu'il faut s'organiser pour pouvoir en changer pendant la journée lorsqu'on travaille à plein temps ou qu'on suit des cours ou en tout cas qu'on ne passe pas par chez soi au cours de la journée! A force d'utiliser la très pratique cup, j'avais oublié ce "détail". Il faut donc prévoir un récipient pour récolter la ou les serviettes qui doivent être changées au cours de la journée. C'est possible évidemment, mais ça demande de l'organisation.

Par contre pour les personnes qui ont l'occasion de pouvoir se changer chez elles, foncez!


Acheter des protections périodiques lavables :


En savoir plus sur la coupe menstruelle :

9 janvier 2017

Petits gestes écolo au travail

J'espère que vous avez passé de bonnes fêtes, maintenant retour au boulot! Je ne sais pas vous, mais personnellement sur tous mes lieux de travail, j'ai assisté un peu impuissante à un gaspillage massif, à de l'utilisation intensive de jetables, à de la surconsommation, tout ça parce que ce n'est pas notre argent (bien que je pense que les gens qui agissent ainsi au boulot doivent avoir des comportements similaires chez eux), c'est facile de se dégager de cette responsabilité (après tout, ce ne sont pas nos décisions, on ne peut rien y changer, on ne peut pas aller à contre-courant au boulot... hein?)
Pourtant il y a des choses que nous pouvons faire, au pire pour être droits dans nos bottes et ne pas avoir mauvaise conscience et ne pas être acteur de ces mauvais comportements, au mieux pour inspirer les autres et faire changer les mentalités progressivement. Finalement, pas mal de choses qu'on applique dans notre vie privées peuvent trouver un echo au travail.



Eviter la surconsommation : l'économat, les fournitures de bureau
C'est quelque chose que j'ai observé absolument partout, au bureau les gens adorent commander des choses, ils ne paient pas! C'est tellement plus facile de passer une commande que de chercher dans ses affaires (surtout si on accumule tout justement). Ce n'est pas parce que notre propre capital n'est pas engagé qu'il faut oublier ses bonnes résolutions de la maison :

  • on évite d'accumuler de l'inutile
  • on est conscient de ce qu'on possède
  • on utilise/demande/commande uniquement ce dont on a besoin maintenant, pas peut-être plus tard
  • si on n'utilise pas, on donne à un collègue ou on faire remettre dans le stock
  • on essaie d'investir dans des objets qui ont plusieurs utilités plutôt que dans les gadgets
  • on privilégie les accessoires qui ont une longue durée de vie, rechargeables, etc.
Dans le cadre de l'un de mes boulots j'avais la responsabilité du stock de fournitures et des commandes, j'avais fait un inventaire en bonne et due forme afin de savoir ce qu'on possédait exactement, où ça se trouvait... pour que ça fonctionne il faut évidemment mettre les collègues à contribution car ils doivent prévenir s'ils se servent dans le stock, c'est l'occasion de les sensibiliser l'air de rien...


Pas de bouteilles en plastique, ni de couverts jetables, ni de serviettes : le lunch et les drinks
A combien de drinks avez-vous assisté, étalage de gobelets jetables (les pires, ce sont les coupes à champagne en plastique bien dur, bien pollutant, que moi je serais du genre à laver et réutiliser jusqu'à l'usure), de fourchettes et assiettes jetables. Peut-être avez-vous l'occasion d'utiliser une cantine, où des couverts jetables sont fournis. Peut-être avez vous une réserve de ces ustensiles en plastique à usage unique pour les occasions où un collègue apporte quelque chose, ou parce que vous mangez à votre bureau.
Pour éviter d'utiliser ces ustensibles polluants, ayez votre stock d'ustensiles réutilisables : une assiette, quelques couverts, une tasse, un verre ou un gobelet réutilisable, des serviettes en tissu...
Si vous n'avez pas peur de défendre vos opinions et de vous faire questionner, sortez-les également lors des drinks, même si vous êtes le seul à le faire. Encore une fois c'est une occasion d'amener le sujet de l'écologie et du zéro déchet. Les collègues se moquent de vous, ouvertement ou dans votre dos? Tant pis pour eux, vous n'êtes pas responsables de gens qui portent des jugements sur les convictions des autres, ce genre de personnes devrait vous indifférer.
Comme le dit Bea Johnson dans son livre Zéro Déchet "Etre non conformiste demande un certain courage, mais ne baissez pas les bras!"
Aussi emportez votre gourde pour l'eau, que vous pouvez remplir à la fontaine à eau s'il y en a, ou avec de l'eau du robinet, filtrée ou non (vous pouvez opter pour une bouteille friltrante, ou filtrer l'eau chez vous et apporter votre bouteille). Mon ancien employeur mettait à notre disposition de l'eau en bouteilles gratuitement, étant donné que j'en buvais presque une par jour, j'ai fini par renoncer à cet avantage gratuit pour préférer boire l'eau du robinet, gratuite elle aussi de toute manière.


Trop de monde sur les routes : et si on covoiturait?
Je suis toujours effarée du nombre de voitures ne transportant qu'une personne pendant les heures de pointe, tous coincés seuls dans nos boîtes de conserve sur roues. Le covoiturage n'est pas une option possible pour tout le monde, ni tout le temps, mais prenez le temps de vous demander si ce serait une possibilité pour vous. Si vos horaires, votre lieu de travail et votre lieu de vie vous le permettent, pourquoi ne pas tenter l'expérience? Même si c'est seulement de temps en temps, c'est toujours mieux que rien. Cela permet en plus de partager les frais et d'user moins vite les véhicules si on se partage les trajets.


Du papier, des tonnes de papier à la poubelle : pensez avant d'imprimer, et réutilisez
C'est aussi quelque chose que j'ai constaté sur tous mes lieux de travail, on jette tellement de papier, pour rien!
Alors déjà, la plupart des gens impriment tout et n'importe quoi, des mails qui pourtant sont disponibles dans notre boîte, on imprime un mail pour laisser une note à un collègue au lieu de transférer avec l'une ou l'autre instruction. Bien sûr, excessivement peu de gens prennent la peine de n'imprimer que le nombre de pages nécessaires, tandis que d'autres rédigent des signatures d'e-mail kilométriques, vous suivez?
Alors avant d'imprimer, demandez-vous si c'est nécessaire d'avoir l'information sur papier (procédure d'archivage obligatoire, ou document à remettre absolument sur support materiel?), ensuite regardez l'aperçu d'impression pour voir si vous devez absolument imprimer toutes les pages (la dernière page ne comporte-elle pas que la signature, ou une formule de politesse? ou peut-être avez vous déjà imprimé le début de la correspondance précédemment?)
Faites-vous un bac à feuilles de brouillon pour prendre vos notes au quotidian, faire des ébauches, noter des idées, des choses à faire (plutôt que d'imprimer un mail pour y penser), noter votre liste de course pour le soir si vous voulez même. D'expérience, le bac à feuilles de brouillon se remplit toujours à une vitesse affolante. Si c'est le cas, c'est qu'il y a des choses à revoir (ou que vos collègues impriment beaucoup trop et que vous recyclez pour eux).

"Agir en bon père de famille" : le feriez-vous chez vous?
Je suis persuadée (du moins, j’espère) que chez vous, vous ne laissez pas couler l’eau, vous ne laissez pas des pièces allumées, vous n’augmentez pas le chauffage, vous ne laissez rien fonctionner sans raison. Bon ok, je sais que sur ce point là je suis un peu optimiste car pas mal de gens ne font pas attention à toutes ces choses malgré la communication qui est fait et malgré le fait que ça ne peut que leur faire faire des économies, mais vous là, qui lisez cet article, vous n’êtes pas comme ça hein ? Et bien il n’y a pas de raison non plus de faire ces choses au travail, toujours pour la même raison, même si ça ne vous coûte rien, c’est du gaspillage. Alors évitez de venir en robe d’été en plein hiver et de mettre le chauffage à fond les ballons comme ma collègue de bureau :)

Nettoyage numérique : alléger les serveurs
Sans rentrer dans les détails techniques, garder des fichiers sur son PC (généralement stockés en réseau) fait consommer de l'énergie, tout comme garder et envoyer des mails inutiles (eux aussi stockés sur des serveurs qui consomment de l'énergie et qui polluent, même si cette pollution est loin de nos yeux). En plus on travaille mieux quand on n'est pas encombré de tout le superflu, donc faites votre nettoyage numérique régulièrement.

7 janvier 2017

Et les résolutions de 2016?

Je vous ai déjà publié mes objectifs pour cette nouvelle année, mais après être passée sur le blog de Chibi et plus précisément après avoir lu son article bilan 2016, je me suis rendu compte que finalement je (et beaucoup de gens en fait?) ne faisait jamais le point sur les objectifs que je m'étais fixé pour l'année écoulée.

Du coup j'ai cherché pour savoir si j'avais publié un article "résolutions" pour 2016 et c'était le cas, je ne m'en souvenais même pas (c'est fou l'importance qu'on leur accorde à ces résolutions...)



Donc voici les objectifs que j'avais fixé pour 2016, et où j'en suis (et du coup ce qui reste à faire, en plus de mes objectifs nouvellement fixés)

1. FAIRE MES REPAS POUR LE MIDI AU TRAVAIL AU MOINS 4X/SEMAINE

Cette année j'ai mangé un repas préparé maison à midi quasiment tous les jours de l'année puisqu'on s'est organisé dans ce but avec Mr Flonicles, donc là pas de souci. Depuis que j'ai commencé les cours du soir je m'organise aussi pour emporter de quoi manger à la pause et ça marche plutôt bien.

2. RÉDUIRE LES TRAJETS AU BOULOT

Encore à améliorer, je n'arrive pas assez à l'avance pour pouvoir me garer à l'entrée et faire le trajet à pied, ou alors le temps me rebute, donc je le fais rarement. Bon là vu le climat actuel je ne me mets pas trop de pression mais je voudrais m'y mettre sérieusement dès que le temps le permettra.

3. NE PLUS ACHETER DE NOURRITURE À EMPORTER QUAND LES EMBALLAGES NE SONT PAS RECYCLABLES

Un point difficile, car quand j'achète de la nourriture à emporter généralement c'est tout simplement que je n'ai rien à manger, et toute la nourriture à emporter est servie avec des jetables. Il faut aussi que je prenne l'habitude de demander mes boissons sans pailles, j'ai encore pas mal d'amélioration à apporter à ce point, mais c'est compliqué car dans certains cas ça veut dire frustration de ne pas pouvoir m'acheter ce dont j'ai envie sur le moment...

4. ZÉRO ACHAT DE VÊTEMENTS NEUFS

J'ai acheté quelques vêtements neufs, surtout vers la fin de l'année, parce que j'avais la flemme d'aller visiter les boutiques de seconde main, donc je me relance ce défi pour cette année. De toute façon, dans mes nouveaux objectifs, j'ai décidé de ne plus rien acheter jusqu'à mon déménagement, de ne plus jamais rien acheter sur Internet, et de ne plus acheter qu'en cas de nécessité, ce que je n'ai pas appliqué à 100% ces derniers mois alors que j'étais bien partie au début de l'année...

5. DÉSENCOMBRER AU MOINS 465 OBJETS SUR L'ANNÉE

Au début j'ai publié des articles quand je me suis débarrassée de 15,  261  et  109  objets, ensuite j'ai arrêté de tout recenser mais je suis sûre d'être arrivée à 465 objets sur toute l'année, ventes, dons et déchets mis ensembles.

6. ACHETER EN VRAC TOUT CE QUI PEUT L'ÊTRE

Pour l'instant je n'achète que les légumes en vrac, et j'ai commencé vraiment à m'y mettre tard dans l'année, j'aimerais acheter encore plus en vrac, ne serait-ce que fruits, légumes, produits secs pour commencer. Ca me dérange d'acheter la viande en barquettes, comme je le disais dans mon article résolutions de cette année, donc c'est aussi un point d'amélioration.

7. VIVRE AVEC LE STRICT NECESSAIRE 

Vivre dans un petit appartement à deux m'a appris à restreindre mes possessions, j'ai hâte de déménager pour pouvoir ouvrir tous mes cartons et me débarrasser du superflu. Mes habitudes d'achat et de consommation ont vraiment changé, j'arrive à me freiner beaucoup plus facilement quand j'ai envie d'acheter un truc inutile, je me raisonne et finalement je me rends compte que ça ne va rien m'apporter, et plus tard je peux constater que je n'ai subi aucune frustration. Encore aujourd'hui, j'avais le Blu-Ray du dernier Hunger Games dans la main, j'allais l'acheter car j'ai les deux premiers volets et je voulais "compléter la collection", finalement je l'ai reposé en me disant que je n'avais pas besoin d'avoir les disques vu qu'on a tous nos films en format numérique, et que je les regarderai peut-être deux, trois fois dans ma vie maximum. Du coup je pense à revendre les autres...

8. ACHETER TOUT CE QUI PEUT L'ÊTRE DE SECONDE MAIN

Je n'ai pas eu beaucoup d'achats à faire cette année mais j'essaie toujours de privilégier le marché de l'occasion et je compte appliquer cela lorsque je devrai meubler et équiper ma maison.

9. FINI LES ACHATS COMPULSIFS, POUR PASSER LE TEMPS, SOCIAUX...

J'ai craqué 2 ou 3 fois seulement sur l'année, quand j'ai un creux dans ma journée j'essaie de m'occuper autrement pour ne pas retomber dans mes vieux travers. Mais il faut que je continue à y travailler. Obligée de toute façon vu que j'ai dit que j'arrêtais les achats sur Internet.

10. ME REMETTRE AU YOGA ET AUX SPORTS GRATUITS

Ces derniers mois j'ai retrouvé la motivation, après avoir fait du jogging pendant l'été, je me suis remise au yoga et aux pilates chez moi, et j'ai commencé à aller à la salle de sport à laquelle j'ai accès gratuitement au travail tout à la fin de l'année, mon objectif comme toujours est de ne pas baisser les bras et continuer régulièrement.

11. RÉDUIRE MON TEMPS PERDU SUR INTERNET

Avec la reprise des cours difficile de perdre beaucoup de temps sur le net, quand je me rends compte malgré tout que je suis en train de tourner en rond sur le net j'éteins mon PC et je regarde une série, joue ou prends un livre.

12. ATTEINDRE CHAQUE MOIS MON OBJECTIF D'ECONOMIES POUR L'ACHAT FUTUR DE MA MAISON

J'ai rattrapé le mois suivant les rares fois où je n'ai pas pu mettre de côté, le fait de ne plus faire de shopping me permet d'économiser encore plus facilement.

13. DIMINUER MA CONSOMMATION DE PAPIERS

J'utilise des mouchoirs en tissu pour toutes les situations où j'utilisais des mouchoirs en papier avant, j'utilise des chiffons et des lavettes à la place du papier essuie-tout, j'utilise des carrés en coton à la place du PQ pour les pipis, je n'utilise plus de papiers d'emballages, et je fais de mon mieux concernant les impressions papier.

14. MOINS ME DISPERSER SUR LES SORTIES

Objectif atteint, j'ai pris mes distances avec les personnes que je suivais toujours dans des activités qui m'intéressaient peu et qui ne m'accompagnaient jamais dans les activités qui m'intéressent moi. Cette année encore, je me suis donné pour objectif de faire ce que j'ai envie de faire seule si personne ne me suit, sinon je ne fais jamais ce qui me plaît.

15. ACHETER DES EMBALLAGES MINIMALISTES

J'essaie mais je suis loin d'être arrivée au point que je voudrai atteindre. Je me donne souvent pour excuse que quand j'aurai ma maison (avec un compost, avec de la place pour stocker, avec un grand congélo et de l'espace pour préparer maison) je m'y mettrais sérieusement... Cependant je fais attention aux emballages quand je fais mes courses au supermarché et je privilégie le vrac ou les emballages tout carton, ou en verre, ou recyclables.

16. ZÉRO BOUTEILLES EN PLASTIQUE ET CANETTES

A part les rares fois où j'ai oublié de prendre une gourde, je n'ai pas acheté de bouteilles pour ma consommation personnelle cette année, par contre les canettes restent pratiques pour boire un soda de temps en temps sans ouvrir une bouteille, ça reste occasionnel, je me trouve un peu sévère sur cet objectif sachant que j'ai une conso de canettes très modérée... 


Voilà voilà, et toi tu fais le bilan de tes résolutions passées avant d'en prendre de nouvelles?





6 janvier 2017

J'ai aimé récemment - 1

Je partage pas mal de choses sur mes réseaux sociaux mais consciente que ça reste noyé dans le flot d'informations... je reprends mes articles "J'ai aimé" où je partage ce que j'ai aimé lire ou voir récemment sur Internet, autour de mes thèmes de prédilection : bien-être et développement de soi, écologie et slow attitude, égalité des genres...

J'ai aimé récemment...

J'ai (re)découvert la chaîne de Katrin Berndt (en anglais) principalement car elle s'est lancée dans un cheminement vers le minimalisme, après avoir regardé ses vidéos sur le sujet, j'ai continué à fouiller pour trouver plusieurs vidéos qui m'ont touchée (en particulier celle sur la jalousie), j'apprécie son style, sa voix, etc. donc c'est un peu ma chaîne chouchou du moment.

J'ai adoré la vidéo "Rien à dire", étant moi-même introvertie je me suis totalement retrouvée dans cette vidéo que j'ai trouvée parfaite, à voir autant si vous êtes intervertis vous-mêmes, que si vous avez du mal à fiche la paix aux introvertis dans votre entourage.

A l'approche de Noël, on a eu droit à une foule d'articles sur les jouets à connotation "rose/bleue" avec des encouragements à choisir des cadeaux non-genrés, ça a été l'occasion de faire réfléchir pas mal de gens je pense sur les problèmes de sexisme ordinaire : les cadeaux sexistes ont un impact sur vos enfants (Plan Belgique)

La nécessité de ce genre d'actions a été prouvée par cet article dénonçant le sexisme et l'homophobie encore présents dans notre société.

Parlant de cadeaux, le débat a fait rage, entre les gens qui voulaient que la démarche soit écolo et ceux qui ne croient qu'en le cadeau neuf et commercial, Les Petits Ecolos ont pu prouver qu'on peut offrir un "vrai" cadeau de Noël tout en étant économe et écolo avec cette dinette faite à partir d'un meuble de seconde main.

Mais encore :

Romy Bergamote a publié un article sur l'arrêt du maquillage depuis un an

Pourquoi ce n'est pas nécessaire de tirer la chasse quand on fait pipi chez soi

Le blog de l'une de mes lectrices les plus fidèles qui est vraiment génial, Acheter moins pour mieux vivre

Mes choix de vie ne sont pas un jugement des vôtres

Un article du Gorafi qui pour une fois ne sonnait pas comme un pastiche, "123 choses qu'on ne vous reprocherait pas si vous aviez une bite, même une petite"

Annika Victoria a publié une photo de se bedaine pour contrer toutes les photos de filles hyper bien foutues qui peuplent l'Internet, dans une optique "body positive"

Greenpeace alerte sur la sur-consommation de vêtements

La playlist des vidéos que j'ai particulièrement aimé ces derniers temps