La garde-robe minimaliste, ou “garde-robe capsule“, ça en fait rêver certain.e.s… et en effraie beaucoup d’autres ! La principale crainte quand on évoque le désencombrement des vêtements, c’est la peur de se lasser. D’ailleurs, c’est aussi cette impression de lassitude qui pousse à l’achat régulièrement, qui nous pousse droit dans les pièges de la fast fashion et de ses 52 collections par an.

Pourtant, la garde-robe minimaliste a surtout beaucoup d’avantages :

  • 🔥🔥🔥 pouvoir s’habiller en 5 minutes, car on ne possède que des vêtements qui nous vont, qui vont ensemble, qui conviennent pour quasiment toutes les occasions ; aussi parce que plus le choix est large, plus on met de temps à prendre une décision,
  • et donc aussi se sentir bien dans ses fringues, tous les jours,
  • un budget shopping diminué, beaucoup d’économies à la clé, et moins de temps perdu sur les e-shops ou à errer dans les boutiques,
  • une consommation plus éthique et écologique, des achats de meilleure qualité,
  • une meilleure connaissance de son style et de ses goûts vestimentaires,
  • moins d’entretien, moins de charge mentale.

Si la peur de te lasser est le frein qui t’empêche de désencombrer tes vêtements, ou que tu as déjà tenté le dressing minimaliste par le passé mais que la lassitude t’a poussé.e dans les rayons des magasins, voici des conseils pour apprécier sa garde-robe, tous les jours, sur le long terme.

Vêtements similaires

Prends conscience de ta faculté à t’adapter

J’ai suivi un cours en ligne hyper intéressant, que l’on pourrait traduire par “La Science du Bonheur”, dispensé par Yale. Dans ce cours, on apprend à mettre en place des habitudes qui permettent d’augmenter le niveau de joie et de bien-être, mais aussi à déconstruire certains réflexes humains et innés qui nous empêchent d’accéder au bonheur.

On y apprend par exemple que nous avons une superbe faculté à nous adapter aux choses… mais que cela signifie également que nous avons une superbe faculté à nous lasser !

En effet, ce qui nous procure de la joie (objet, situation, personne…) aujourd’hui, malheureusement, on va s’y habituer. Le bonheur que l’on ressentait au départ s’estompe de jour en jour, car cela devient la norme.

Il est donc très facile de se lasser des vêtements ! Même cette pièce qui te faisait hyper plaisir et dans laquelle tu te sentais trop trop bien va finir par tomber dans l’habitude. Après un moment, tu ne vois plus tous les vêtements qui pendant dans ta penderie, car tu les connais par cœur.

Quelques pistes pour sortir de ce cercle vicieux :

  • déjà, en être conscient.e, c’est un premier pas !,
  • à chaque fois que ça te démange d’acheter des vêtements, sors tout ce que tu as, refais des essayages, profite pour te débarrasser de ce qui ne te va plus, et surtout redécouvre ce que tu possèdes,
  • crée de nouvelles “expériences” avec tes vêtements : évite de figer “telle pièce” pour “telle situation” ou en association avec “telle autre panoplie” (je reviens sur ce point plus loin dans l’article),
  • fais une pause : parfois, il est nécessaire d’arrêter de faire quelque chose pour l’apprécier réellement ensuite. Profite du changement de saison pour ranger une partie de tes vêtements hors de ta vue, change l’organisation de ton dressing pour mettre d’autres pièces en avant (le rangement façon Marie Kondo est génial pour ça).

Quand tu as envie d’acheter, rends-toi dans ton dressing, ressors tous tes vêtements, enfile-les un-à-un, essaie de composer de nouvelles tenues… Tu vas pouvoir désencombrer le superflu (ce qui t’empêche de voir clair dans ta garde-robe) et retrouver des pièces que tu avais oubliées.

Choisis soigneusement tes vêtements

L’une des raisons qui peuvent également t’amener à être lassé.e de ton dressing, c’est que tu ne prends pas le temps de réfléchir tes achats. Tout est disponible tellement facilement et pour un prix relativement dérisoire que l’acte d’achat est totalement dénué de réflexion.

Si tu achètes sur un coup de tête, sans chercher la qualité et/ou ce qui te convient parfaitement, tu vas te lasser encore plus vite que si tu achetais des vêtements que tu aimes vraiment.

Privilégie les pièces de qualité, quitte à investir un peu plus, et évite absolument les vêtements pas chers qui ont tendance à s’entasser sans prévenir dans ta garde-robe.

Prends le temps d’essayer (idéalement, achète en magasin) et ne repars avec ton achat que si tu es 100% convaincu.e. Refais un essayage en rentrant chez toi avant d’arracher les étiquettes (quelques jours plus tard si c’est possible) !

Connais ton “style” et ne fonce pas dans les tendances

Les modes et les tendances sont faites pour être éphémères : c’est ce qui permet à l’industrie de la mode de s’enrichir, et surtout aux chaînes de fast fashion d’écouler du stock toute l’année. Plutôt que de vouloir absolument suivre la mode, trouve ce qui te définit, toi.

De cette manière, tu éviteras d’être habillé.e comme tout le monde, et tu ne seras pas tenté.e de te comparer aux dernières tendances (et d’acheter tout ce qui sort).

De plus, les vêtements à la mode ne sont pas nécessairement ceux qui te vont le mieux, dans lesquels tu te sentiras bien, voire qui te plaisent ! Pour trouver ton style, je donne quelques pistes par ici.

Garde robe minimaliste monochrome blanche

Fuis la tentation : plus de virées shopping, d’e-shops et de magazines de mode

Parfois, tu es totalement satisfait.e de ce que tu possèdes… jusqu’à ce que tu voies de nouvelles choses que tu ne possèdes pas encore. Ton esprit de collectionneur.se se réveille, et te voilà en train de faire des achats non nécessaires !

Evidemment, face à tes nouvelles trouvailles, tes propres vêtements te sembleront ternes, vieux, dépassés…

Alors répète après moi :

  • le shopping n’est pas un loisir ou un passe-temps,
  • si je m’ennuie sur Internet, j’éteins mon PC plutôt que de traîner sur les e-shops,
  • les magazines féminins ne servent qu’à me filer des complexes et à me vendre des saloperies,
  • quand je reçois une newsletter commerciale, je file en bas de l’e-mail, je clique sur “Se désabonner”, et je supprime.

Achète des vêtements qui vont ensemble, pense en terme de tenues quand tu t’habilles (et pas le contraire)

Le grand avantage d’une garde-robe capsule (réussie), c’est que toutes les pièces se marient ensemble. Ça veut dire que tu as une multitude de tenues disponibles avec peu de pièces.

Quand j’achetais énormément de vêtements, j’achetais souvent “un haut pour aller avec tel pantalon”, “des chaussures pour aller avec tel bas”, etc. Résultat, quand je m’habillais, je n’avais toujours qu’une ou deux associations possible par vêtement. Donc je me lassais (et quand la moitié de ma tenue était au lavage, c’était la cata).

J’ai appris à trouver les coupes et les couleurs qui me vont, et qui donc vont avec le reste de ma garde-robe, puisque je n’ai conservé que ce qui me va (c’est un point très important du dressing minimaliste !). J’explique mes techniques dans mon atelier en ligne (comment savoir si un vêtement a la bonne coupe, est de la bonne couleur, comment créer des associations de tenues…). Avec ma technique, ma garde-robe peut rester colorée même en étant minimaliste (le monochrome, très peu pour moi…).

Pour apprendre à créer des tenues, je te laisse découvrir le jeu 10 x 10. Dans un autre article, je te montrais qu’un simple chemisier peut avoir des styles et des fonctions bien différents (et quasiment tous les vêtements peuvent se prêter à l’exercice).

Garde robe capsule dans des tons monochromes

La garde-robe selon Bea Johnson

Une autre approche est celle de Bea Johnson, Madame Zéro déchet, qui change de garde-robe chaque année, mais attention, en suivant des règles bien précises :

  • sa garde-robe capsule est saisonnière et minuscule : tout (y compris les chaussures) rentre dans une valise !,
  • elle achète tous ses vêtements pas cher dans des boutiques de seconde main,
  • c’est la reine du vêtement multi-occasions, pas question par exemple d’avoir une robe uniquement pour les occasions habillées, une tenue juste pour les vacances…,
  • à la fin de la saison, elle fait don de ses vêtements en bon état à une association (comme la Croix Rouge ou Emmaus).

C’est une autre façon de faire, mais qui prend un peu plus de temps et d’énergie (par contre niveau lutte contre la lassitude, impossible de faire plus efficace !).

Elle peut aussi être envisagée dans des situations particulières (déménagement dans une zone climatique différente ou projet de voyage à travers le monde, pour les personnes qui changent souvent de taille de vêtement…).

Mais j’insiste, cela implique de jouer le jeu du minimalisme à fond !

Diminuer l’importance que tu donnes à l’apparence

C’est certainement le conseil le plus utile pour arrêter de s’en faire du renouveau de sa garde-robe, mais c’est aussi une habitude libératrice (je te renvoie vers l’article sur l’influence de l’obsession de l’apparence des femmes, et toutes ses conséquences).

Quand je donne mes ateliers sur le désencombrement des vêtements, la première crainte qui ressort, avant de penser à son propre ennuie, c’est “Que vont penser les gens si je suis “toujours habillé.e de la même manière ?”. J’ai un scoop : la plupart des gens ne vont pas remarquer que tu as moins de 100 vêtements au lieu de 500. Ceux qui le remarqueront ? Pourquoi leur donner de l’importance, ils n’ont rien de mieux à faire ?

Arrêter de se soucier de ce que les gens pensent est un excellent moyen de faire des économies, car au final, beaucoup d’achats sont faits pour essayer d’impressionner les autres, d’appartenir à un groupe social, de renvoyer une certaine image de soi…

L’important, c’est d’être bien dans ses fringues, et aligné.e avec ses valeurs !

Quelles actions vas-tu mettre en place maintenant pour te lasser moins vite de tes vêtements ?

Spread the love