Sur Internet, tout semble gratuit. Pourtant, tout ce qui existe sur Internet coûte aussi de l’argent pour être hébergé et publié. Rédiger un blog est depuis longtemps devenu une activité professionnelle plutôt qu’un passe-temps : les lecteurs sont de plus en plus exigeants, les auteurs s’y investissent de plus en plus.

Pour “rentabiliser”, ou au moins payer les frais de fonctionnement, beaucoup de blogueurs ont recours à des méthodes de financement qui reposent sur celles utilisées par les médias classiques, à savoir la promotion et la publicité.

En résumant beaucoup, la plupart des médias sont financés par des investisseurs qui injectent de l’argent pour leur permettre de débuter. En échange, les médias vendent des espaces publicitaires ou de la promotion sur leurs pages, ce qui permet d’engranger des bénéfices, qui permettront enfin aux investisseurs de récupérer leur investissement et une marge bonus.

Généralement, les blogueurs adoptent un schéma similaire, sans l’intervention des investisseurs : ils démarrent avec leurs fonds propres. Certains très gros blogueurs travailleurs cependant exactement comme les médias papier et télévisés. Ce cas ne concernant qu’une poignée de blogueurs très célèbres, je ne m’étendrais pas dessus. Cependant, retiens bien que dès qu’il y a investissement de la part d’une entreprise ou d’investisseurs, il y a une obligation d’atteindre des objectifs financiers, et qu’on perd de sa spontanéité…

Je refuse de vous encourager à consommer pour m’enrichir sur votre dos

Concrètement, il existe plusieurs manières de financer un média indépendant, comme un blog :

L’affiliation

Il s’agit de liens vers des produits ou services en ligne. Quand le lecteur clique sur ces liens, s’il achète quelque chose, le blogueur touche une commission sur le total dépensé.

Il y a quelques liens d’affiliation sur mon blog, mais pas assez pour pouvoir en vivre. La raison est simple : pour gagner des sommes significatives grâce à l’affiliation, il faut que les lecteurs achètent beaucoup. Or, je refuse de vous pousser à l’achat, c’est tout à l’opposé de ce que je propose sur ce blog !

Je glisse parfois des liens, parce qu’il s’agit vraiment de produits que je peux recommander et qui sont en phase avec ma philosophie et mon mode de vie. Mais étant donné que je consomme très peu et que je vous encourage souvent à acheter de seconde main si nécessaire, je ne vais certainement jamais pouvoir en vivre. Ça tombe bien, je n’ai pas envie que mon blog devienne un encart publicitaire !

Pour l’anecdote, je bossais avec une plateforme d’affiliation qui gère plusieurs marques éthiques. L’une de ces marques a fait la sourde oreille lors de mes nombreuses plaintes, je n’ai jamais reçu de réponse, et la plateforme d’affiliation ne m’a jamais aidée. Résultat, j’ai dû passer du temps à penser à créer des liens affiliés dans mes articles, tout ça pour ne jamais être payée (par une marque qui se prétend éthique, c’est merveilleux…)

Les articles sponsorisés

Il s’agit d’articles rédigés en échange d’une rémunération. Si je préfère ce type de gain, je peux vous dire que, d’une part, c’est très difficile d’être sollicité pour des articles payants quand on prône la dé-consommation, et d’autre part, les marques et services qui pourraient s’intégrer dans la logique de The Flonicles se plaignent souvent de ne pas avoir de budget pour des posts sponsorisés. On tourne en rond !

La publicité

La publicité pousse à la consommation, alors j’ai beaucoup de mal à utiliser ce moyen également. Les bannières publicitaires poussent également à l’achat, et je n’ai pas envie de ça.

Il y a déjà bien assez de sites web qui vous bombardent de pubs toute la journée !

Votre choix : consommer en conscience

Je vous encourage à travers mes contenus à consommer en conscience, avec réflexion, de faire vos propres choix. C’est pourquoi je vous offre aujourd’hui le choix de participer au financement de The Flonicles. Vous êtes plusieurs à ma suivre régulièrement, depuis plus ou moins longtemps. Certains dans l’ombre, d’autres qui participent aux discussions. Je vous invite à voir le blog comme un service que vous consommez, au même titre que vos abonnements à des magazines, à Netflix, à une box, vos participations à des événements, etc.

Le blog sera toujours public et gratuit, mais vous pouvez désormais me donner un coup de pouce pour m’aider dans son développement.

Cet abonnement se fait sur base volontaire, peut être interrompu à tout moment, et surtout : vous lui donnez la valeur que vous souhaitez !

J’ai choisi un système de Tip (“pourboire”) afin de laisser le choix conscient à chacun. Ça se passe sur la plateforme Tipeee, juste ici.

Pour ceux qui connaissent le système, il n’y aura pas de cadeaux matériels en échange des tips, pas de t-shirts ou de tote bags, je voulais rester cohérente. Cependant, je compte bien récompenser les personnes qui m’aideront ! Il y a différentes contreparties immatérielles proposées sur la page Tipeee, mais sachez également que je compte mettre en place un contenu réservé aux tipeurs dès 20 participants à la “cagnotte” : il s’agit principalement de vidéos en direct pour répondre à vos questions, mais aussi de prix spéciaux pour les futurs ateliers en ligne !

Financer The Flonicles à partir de 1 € par mois

La participation est totalement libre, dans tous les sens du terme : vous choisissez de participer ou non, vous choisissez la durée, vous choisissez la somme.

Par exemple, 1 € par mois, ça représente seulement 12 € par an pour le tipeur (bien moins cher qu’un abonnement à un magazine).

Pourtant, si tous mes abonnés sur Instagram me donnaient 1 € par mois, je pourrais couvrir mes factures de fonctionnement pour le blog ! Si tous mes abonnés Facebook le faisaient, je serais en mesure de couvrir mes dépenses de base et de bosser pleinement à la création de contenu. Si tous les abonnés Youtube me donnaient 1 € par mois, je pourrais largement couvrir mes dépenses et passer à la vitesse supérieure, et même baisser les prix de mes services !

Bien sûr, je ne m’attends pas à ce que tous mes abonnés et lecteurs ne participent, mais je trouvais le calcul marrant. Rendez-vous compte de ce que 1 € peut apporter à un média que vous suivez et soutenez.

Tu peux faire un don unique, un don mensuel, ou visionner des vidéos sponsorisées. Certains dons donnent droit à une contrepartie : un ou deux ebooks pour désencombrer, une session coaching…

Mes engagements

Pas question de me reposer sur vous pour me la couler douce, cette solution est seulement temporaire et me permettrait de mettre en place mes projets pour The Flonicles. Voici mes objectifs et engagements :

  • maintenir le niveau de qualité du contenu gratuit de The Flonicles et continuer à l’améliorer (blog, newsletter, réseaux sociaux…);
  • continuer à répondre à vos messages privés;
  • développer une application mobile GRATUITE pour vous aider dans votre désencombrement – elle a été publiée en 2020 comme promis;
  • donner des conférences gratuites auprès de populations fragilisées qui n’ont pas accès à ce genre de contenus ou n’ont pas les bons réflexes pour redresser leur situation financière (c’est la finalité, lorsque j’aurai atteint mon rythme de croisière).

Merci

Merci. Merci d’être présents, dans l’ombre ou dans la discussion, merci pour votre support, merci aux personnes qui viennent voir mes ateliers, qui viennent me rencontrer lors d’événements, à celles qui m’écrivent, et merci aux personnes qui choisiront de contribuer à The Flonicles en conscience 😃.

Participer au financement sur Tipeee

Spread the love