Culotte de règles Fempo portée

Nouveau pas vers une vie plus simple et qui produit moins de déchets, nous allons soulever la question des culottes de règles ! Utilisatrice de longue date de la coupe menstruelle, ensuite des serviettes hygiéniques lavables, j’ai fini il y a peu par adopter les culottes menstruelles.

Les culottes de règles sont une alternative zéro déchet aux protections classiques (serviettes jetables et tampons, qui sont hyper polluants et contiennent des substances toxiques pour notre corps) mais aussi une façon de se sentir bien dans ses vêtements pendant une période pas toujours sympathique à traverser.

Je t’explique tout dans cet article !

Règles et protections hygiéniques lavables : mes tests

Je suis un peu une vétérante (une “early adopter” comme disent les marketeux) puisque j’ai publié mon premier article sur la coupe menstruelle en 2013 (ce qui veut dire que je l’utilise depuis au moins aussi longtemps).


Lire : Tout sur la coupe menstruelle !


J’en ai été super contente pendant des années, c’était la libération pour moi ! Une fois le geste maîtrisé, cet objet m’a offert liberté, insouciance, confort, praticité… jusqu’au jour où mes règles sont devenues tellement faibles que la coupe menstruelle est devenue un peu inutile.

C’est alors que je me suis penchée sur les serviettes hygiéniques lavables, fin 2016.


Lire : Les serviettes hygiéniques et protège-slips lavables


Depuis lors, j’utilise toujours les Imse Vimse (dont je parle dans mon article précédent), elles ne bougent pas du tout. Je les préfère largement à celles de la marque Popolini qui ne me convenaient pas du tout car elles ne tenaient pas en place pendant la journée (je t’explique d’ailleurs plus loin comment je les ai recyclées…).

Les serviettes hygiéniques lavables, c’est cool, mais contrairement à la cup, on sent quand elles sont trop humides, il faut reprendre l’habitude de se changer plus souvent, et gérer les serviettes souillées (avec une boîte ou une pochette) quand on n’est pas chez soi.

En ayant très peu mes règles, je n’étais cependant pas vraiment gênée et cette solution me convenait très bien. J’alternais parfois entre coupe menstruelle et serviette lavable. Tout allait bien.

Règles abondantes, cup et serviettes lavables

Pour différentes raisons (toutes sauf celle de vouloir tomber enceinte), j’ai arrêté la contraception hormonale. Et j’ai redécouvert mes règles. Des règles vraiment abondantes (et tous les symptômes qui les accompagnent, avant, pendant, après…). Mes serviettes ont montré leurs limites pendant les 2-3 jours de torrent. Pire, même ma fidèle cup, qui n’avait jamais débordé, a commencé à montrer des signes de faiblesse ! Pour la première fois depuis longtemps, j’ai aussi dû remettre des protections hygiéniques pour la nuit (alors qu’avant le flux n’était pas assez fort pour que j’en aie besoin).

J’ai donc décidé de tester la troisième solution zéro déchet qui existe : les culottes de règles. Je les ai choisies en flux abondant, et j’ai commandé trois marques différentes pour pouvoir trouver ma préférée.

Etant donné le prix de ces sous-vêtements, j’essaie de vous livrer le rapport le plus complet possible pour vous aider à faire le bon choix !

Fempo (Power++)

Culotte de règles Fempo portée
Culottes de règles Fempo

J’ai commandé mes trois culottes de test le même jour, la Fempo est arrivée en deuxième (environ 1 mois après). Elle est composée de textiles EOKO-TEX Standard 100. Cependant, les composants (dont du coton) ne sont pas certifiés bio. Les tissus sont d’origine européenne. Elle est fabriquée en grande partie en Tunisie.

La culotte de règles Fempo est proposée en trois modèles (culotte, hipster et power++ pour les flux abondants).

La matière extérieure ressemble beaucoup à celle d’un maillot de bain (un peu moins rigide et épaisse). Le pad du modèle++ est très grand. Elle est confortable, je trouve même qu’elle taille un peu grand, mais elle tient bien en place malgré mes hanches étroites.

Résultat du test : pas de fuite, pas de sensation d’humidité ni de porter une couche-culotte, pas d’odeurs, sauf quand on a le nez au-dessus (quand on va aux toilettes) mais c’est beaucoup plus discret que l’odeur que l’on peut avoir avec une serviette hygiénique, lavable ou non.

Garantie sans nanoparticules.

La Power++ m’a coûté 38,27 € (dont 4,97 € de livraison et une réduction de 3,70 € grâce à un code parrainage)*. Fempo est clairement la plus chère des marques que j’ai testées, cependant entre les trois ça reste la plus éthique dans la fabrication je pense… (et merci La Révolution des Tortues pour le code promo !).

Modibodi

Modibodi propose ses sous-vêtements absorbants pour les règles et les fuites urinaires, mais aussi des vêtements qui absorbent la transpiration excessive, et une gamme pour femmes enceintes et jeunes mamans. Ils ont donc des tops en plus de leurs culottes, ainsi qu’une gamme de maillots de bain.

Le site ne dévoile pas où sont fabriquées les culottes 🤔, même si Modibodi assure travailler avec des fournisseurs soumis au standard EOKO-TEX… Les matières ne sont pas spécialement écologiques ou biologiques. Le détail de la composition est donné en fonction des modèles, sur la fiche produit.

Chaque modèle est proposé en plusieurs niveaux d’absorbtion, ce qui est cool car on a le choix du modèle quel que soit l’abondance de nos règles. La variété est plus large ici que chez Fempo (mais Modibodi est plus diversifiée dans son offre à la base).

Culotte de règles Modibodi
Culotte de règles Modibodi pour flux abdondant

La culotte que j’ai achetée, Sensual Hi-Waist Bikini – Heavy – Overnight absorbency, est confortable grâce à son large élastique à la taille. Elle est par contre un peu serrante à l’échancrure. J’ai choisi un modèle pour la nuit, le pad monte jusqu’en haut de la culotte (celui de Fempo s’arrête à la raie des fesses je dirais). Le tissu extérieur a un effet classique, “coton”, ce n’est pas une matière brillante qui fait penser à un maillot.

Modibodi a été la plus rapide à livrer puisque ma culotte de règles est arrivée en 3 semaines.

La boutique propose un système d’échange sous 30 jours pour les personnes non satisfaites (non testé).

Il n’est pas fait mention de la présence ou de l’absence de nanoparticules.

Elle m’a coûté 31,50 € (dont 5 € de livraison)*. C’est la moins chère des trois.

Loop

Celle-ci s’est fait désirer puisqu’elle est arrivée en 5 semaines. Le modèle est hyper ressemblant à celui de Modibodi, le pad monte jusqu’en haut (j’ai aussi choisi un modèle abondant/de nuit), et on retrouve ici le tissu qui ressemble à un maillot de bain. Elle taille normalement et est confortable. Par contre, si c’est le modèle que je préfère, j’ai l’impression que c’est aussi la culotte qui absorbe le moins bien entre les trois…

Les produits répondent aux exigences EOKO-TEX standard 100, mais ici, le coton n’est pas bio non plus. Et c’est la débandade quand on lit que… les culottes sont fabriquées en Chine !

Garantie sans nanoparticules.

Culotte de règles Loop
Culotte de règles Dodo de Loop

J’ai payé 35 € (dont 6 € de livraison)* pour la culotte Dodo. Ce qui est cher pour une culotte fabriquée en Chine #dépitée 😪.

Sisters Republic (Boxer Ginger)

Boxer Ginger Sisters Republic

[Produit reçu gratuitement de la part de la marque] Sisters Republic m’a proposé de tester un de leurs modèles de culottes de règles. Ce qui différencie la marque de ses concurrentes dès le premier coup d’œil, c’est l’originalité et la diversité des coupes et modèles. Une culotte bikini taille basse très jolie, une culotte agrémentée de tulle décoratif, ou le boxer bien couvrant que j’ai choisi de tester.

J’ai tout de suite flashé sur le boxer car j’imaginais que ce modèle tiendrait bien en place, ce qui est évidemment pratique pendant les règles. Je n’ai pas été déçue : avec ce modèle, les risques de fuites par les côtés sont nuls. De plus, il permet de ne pas avoir de démarcations aux fesses, et doit être très pratique pour le sport également et pour dormir.

J’ai essayé l’absorption Super (la plus élevée), pendant les jours de flux très abondant et je n’ai pas expérimenté de fuites. Cependant il y a une chose dérangeante avec cette culotte que je n’ai pas expérimenté avec les autres : à la fin de la nuit ou de la journée, elle sent assez mauvais… Rien à dire par contre sur le confort tant au niveau de la coupe que de la matière, et il taille bien. J’aime bien les shorty quand je porte des jeans car ça évite d’irriter les fesses et l’aine, et ça tient bien en place.

Le boxer est vendu au prix de 36 € (et les culottes 32 €) et est disponible de la taille XS à 4XL. Il est possible d’obtenir une réduction à l’achat de plusieurs sous-vêtements dans la boutique en ligne (à partir de 3 culottes). La livraison est gratuite en France à partir de 40 €, sinon il faut compter 4,65 € pour la France, ou 7,95 € dans tous les cas pour le Benelux.

Les culottes de règles Sisters Republic sont fabriquées au Maroc. Elles sont labellisées Oeko-Tex et fabriquées sans nanoparticules.

Cependant, j’ai dû jeter cette culotte après 2 bonnes années car l’odeur ne partait pas et devenait de plus en plus incommodante, alors que mes autres culottes de règles ont plusieurs années de service à leur actif et que je les entretiens toutes de la même manière, et que je n’ai pas ce problème. Je dirais donc que le matériel absorbant des culottes Sisters Republic est moins efficace ou plus fragile. Mieux vaut donc privilégier les autres marques pour leur durabilité.


* J’habite en Belgique, les frais sont peut-être différents pour la France (ainsi que les délais).

Entretien des culottes de règles lavables

Les culottes doivent être trempées dans l’eau froide pour enlever la plus grosse partie du sang à la fin de la journée ou de la nuit. On le met ensuite en machine comme le linge classique. Les conseils varient selon la marque : de manière générale, les consignes sont pas d’adoucissant, maxi 40°, et pourquoi pas un filet pour lingerie pour leur éviter de s’abîmer. Pas de séchage en machine, il faut les pendre pour les sécher. Cependant je dois avouer que ça m’arrive de les sécher au sèche-linge (pas à chaque cycle, mais ça m’est arrivé plusieurs fois depuis que je les ai) et ça n’a pas détérioré les culottes que j’ai a priori. Je les lave généralement à 40° car je trouve que parfois à 30° il persiste une odeur de sang dans la machine (qui s’évapore rapidement, mais je ne suis malgré tout pas fan…). Le plus important, c’est de les laver rapidement une fois les règles terminées.

J’ai mes culottes depuis des années (sauf la Sisters Republic, voir dernier paragraphe) et elles sont toujours utilisables, c’est donc un très bon investissement même si le prix de base semble élevé. Elles sont toutes légèrement détendues (ou alors j’ai perdu un peu de poids mais ça m’étonnerait) mais elles tiennent toujours suffisamment. La Fempo un peu moins bien, car dès le départ elle était plus loose que les autres (l’avantage des culottes avec un large élastique à la taille…).

Aujourd’hui, j’utilise mes culottes de règles avec des serviettes lavable, car je trouve ça plus confortable et hygiénique avec mon flux abondant : à la fin de la journée, je ne mets plus de serviette et je laisse la culotte seule absorber mes règles. Idem pour la nuit, je n’utilise pas de serviette. Mon flux dure 4 jours, en étant intense pendant 3 jours. J’arrive à fonctionner avec 3 culottes (même si j’en ai commandé une 4ème qui est en route, et donc j’ajouterai la review évidemment !) et une dizaine de serviettes. Certaines personnes qui ont un cycle plus long lavent leurs culottes en cours de route pour ne pas devoir acheter trop de culottes (ou en attendant d’avoir pu en acheter suffisamment pour leur cycle complet), mais cela nécessite évidemment une machine qui peut faire des cycles courts (ou laver à la main), et une solution pour les sécher rapidement.

Culottes de règles DIY !

Les serviettes hygiéniques Popolini (dont je parle plus haut et que je n’aimais pas du tout) étaient livrées avec deux pads que l’on pouvait insérer à l’intérieur pour augmenter le pouvoir d’absorption. Etant donné que je ne les utilisais plus, j’ai utilisé ces pads (de la taille d’un protège-slip, un peu plus long) pour fabriquer mes propres culottes de règles. Je les utilise soit le jour où je m’attends à voir mes règles commencer, ou les derniers jours quand une protection plus forte n’est pas nécessaire. Elles ne sont pas assez absorbantes pour les jours de flux élevé, rien à voir avec les culottes de règles citées plus haut. Ça peut aussi être une protection complémentaire à une cup.

Pour ça, j’ai juste collé les pads avec de la colle à tissu (mais tu peux aussi les coudre) dans le fond de culottes que je ne portais plus. Il faut choisir un modèle dont le fond est suffisamment large, et qui tient bien en place.

Où acheter culottes de règles, serviettes lavables et coupes menstruelles ?

Culottes de règles

Les culottes de règles sont généralement vendues sur Internet, je pense qu’il est encore compliqué d’en trouver ailleurs que sur le site de la marque. Il existe par contre de nombreuses autres marques qui se développent, avec une petite visibilité. Beaucoup lancent des campagnes de crowdfunding d’ailleurs. Ça peut valoir la peine… peut-être trouvera-t-on un jour une culotte de règles 100% française ou fabriquée en Europe de A à Z en cherchant…

  • Thinx (non testées mais ce sont les pionnières, par contre elles viennent des USA), modèles variés dont un string et une culotte taille haute
  • Fempo
  • ModiBodi
  • Loop
  • Vous avez d’autres marques à conseiller ? Balancez-les en commentaires !

Coupes menstruelles

Vendues dans les magasins bio, vrac, mais aussi dans les boutiques beauté/hygiène généralistes, voire au supermarché rayon protections hygiéniques, et sur Internet :

Serviettes hygiéniques lavables

Vendues dans les magasins bio et de vrac, dans certaines boutiques d’articles faits main, et sur Internet :

  • Sebio (site belge qui vend la marque ImseVimse que j’aime beaucoup)
  • Amazon* (qui commercialise également la marque ImseVimse, et beaucoup d’autres)

Lire aussi : Culottes éthiques, j’ai testé 3 marques


(*) Liens affiliés. En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.
Si tu n’as pas envie de passer par Amazon pour tes achats, tu peux soutenir le blog grâce à une participation consciente et volontaire. Cela me permet de ne pas mettre de publicité sur mon site (et j’espère bientôt de pouvoir arrêter l’affiliation chez Amazon). Plus d’informations ici.

Spread the love