La cuisine est une pièce qui consomme beaucoup de temps et d’énergie, que ce soit dans son utilisation quotidienne ou dans son entretien, mais c’est finalement aussi une pièce facile à désencombrer car on n’y trouve que des objets pratiques. Je conseille d’ailleurs souvent de démarrer par cette pièce quand on se lance dans le désencombrement de toute sa maison.

On peut y consacrer un ou deux jours entiers au désencombrement de la cuisine (en fonction de sa taille, de ta vitesse et du temps disponible sur la journée) :

  • vide tout ce qui se trouve dans les meubles et profites-en pour faire le grand nettoyage (eau chaude vinaigre et huile essentielle ou savon de Marseille),
  • trier consciencieusement en suivant les conseils dispensés dans cet article,
  • repense l’organisation des placards et tiroirs avant de ranger à nouveau : les objets utilisés au quotidien doivent être à portée de main.

Dans cet article, je donne des conseils ciblés pour chaque type d’objet que l’on trouve dans la cuisine. Même si j’en ai omis certains (n’hésite pas à me le signaler !), après ta lecture, tu auras compris le mécanisme de tri et de désencombrement, et tu pourras l’appliquer aux éventuels objets qui te resteront sur les bras.

La nourriture

 

Faire les courses sans gaspiller

 
Faire les courses pour moi, c’est une plaie. Faire la liste des courses, pareil. Cependant, j’ai pris l’habitude de faire cette fichue liste, que ça me plaise ou pas ! L’expérience à démontré que faire les courses sans liste de courses, c’est la quasi certitude de se retrouver avec trop ou trop peu de repas, avec des choses qui vont périmer… et donc risquer de gaspiller.
Le mieux est de ne pas trop amasser d’avance pour savoir ce qu’on a et ne rien devoir jeter : c’est pourquoi je déconseille de faire de gros stocks. Même si c’est en promo. Surtout si c’est en promo.
 
💡 Pour éviter les mauvais achats, j’ai pris une nouvelle bonne habitude : j’ai dressé une liste de repas faciles à préparer, dont je connais la recette sur le bout des doigts, et que j’aime manger. J’ai catégorisé (repas pour le midi, repas pour le soir, repas à emporter au bureau…), et je n’ai plus qu’à piocher dans ma liste d’idées avant d’aller faire les courses ! Si tu veux pousser l’organisation jusqu’au bout, tu peux réaliser des fiches pour chaque repas sur ta liste, avec la liste des ingrédients, et emmener tes fiches au magasin !

Dans le garde-manger

Sors de tes meubles tous les condiments non réfrigérés, épices, ingrédients de base, aliments secs, conserves et bocaux. Si tu en stockes dans plusieurs pièces, rassemble tout pour faire le tri.

Rassemble les différents ingrédients par catégorie, observe si tu as des doublons (des aliments identiques ou qui peuvent se substituer).

Petit conseil si tu croules sous les pots d’épices à peine entamés : adapte tes recettes. Si l’on suit à la lettre les recettes, on se retrouve à acheter énormément d’épices, sauces, condiments, différents que l’on n’utilisera presque jamais. Beaucoup d’éléments peuvent être remplacés par d’autres.

Pour faire le tri dans les aliments : vérifie qu’ils sont encore consommables, observe les changements de couleur (décoloration), l’agglomération, la présence de vers ou d’œufs de nuisibles… et jette tout ce qui n’est plus de première fraîcheur.

Vérifie ensuite que tu n’as pas de doubles exemplaires. Si c’est le cas, essaye de transvaser le tout dans un seul pot, ou propose tes doublons à quelqu’un qui peut en avoir besoin.

Tu avais vraiment beaucoup de doublons ? Profite de ton garde-manger désencombré pour faire une liste, dans ton smartphone par exemple. Tu pourras t’y référer avant de faire tes courses !

A jeter immédiatement :

  • Les épices et autres ingrédients qui ont changé de texture, de couleur ou d’odeur, qui sont agglomérés et déphasés.
  • Les ingrédients que l’on n’a pas touchés depuis 6 mois ou plus.
  • Les aliments que l’on n’aime pas/plus.
  • Les produits périmés douteux.
  • Les sachets de sauce soja et d’huile à pizza ainsi que le pot de sauce du fast food auxquels vous n’avez pas touché en 6 mois (et arrête de les ramener chez toi dès à présent…).

Astuce : évite d’entamer plusieurs produits ayant le même usage en même temps (ouvrir 15 boîtes de thé, 4 sucrants différents, une vingtaine de pots à épices…).

Congélateur et garde-manger : cuisiner sans faire les courses

Régulièrement, pour éviter que mes stocks de nourriture ne gonflent sans cesse, je ne fais pas les courses pendant une ou plusieurs semaines et je ne cuisine qu’avec ce que j’ai dans mon congélateur et mon garde-manger (à l’exception des légumes frais).

 

La vaisselle

Sors toute ta vaisselle. Je parle de ta vaisselle du quotidien, mais aussi de ton service pour les grandes occasions, la vaisselle de stock, et encore de ta collection de beaux verres, la vaisselle jetable…

Nous avons tendance aujourd’hui à posséder de la vaisselle pour tous les jours de la semaine, voire plus, car la plupart d’entre nous avons également un grand lave-vaisselle qu’il faut bien remplir pour pouvoir le faire tourner !

Tu devrais avoir de quoi manger deux ou trois jours maximum (par personne), et laver régulièrement (sauf pour les grandes familles qui remplissent sans effort un lave-vaisselle chaque jour). Les plus courageux feront même la vaisselle à la main tous les jours et n’auront donc besoin que de quelques pièces de vaisselle. Mais ton service du quotidien, ce n’est pas ce qui remplit le plus tes armoires, n’est-ce pas ?

Considérons maintenant les services à vaisselle pour les grandes occasions. Sors-tu ton service pendant les fêtes de fin d’année ? Ou est-ce là le souvenir de ton repas de mariage ? Le garde-tu « au cas où » ? Ces pièces de vaisselle dorment dans un meuble presque chaque jour de l’année et t’encombrent sans raison.

A moins que de donner des réceptions guindées plusieurs fois par an, tu n’en as probablement pas besoin. Tu as peur de manquer de vaisselle si tu reçois ? La vaisselle, ça s’emprunte, ça se loue, alors plus d’excuse. Tes proches passeront-ils un moins bon moment s’ils mangent dans ta vaisselle du quotidien au prochain réveillon ? Probablement pas, tout comme le repas n’en sera pas meilleur ni moins bon.

Fais un tri dans tes verres si tu es également du genre à collectionner les jolis modèles, ou les exemplaires gratuits que l’on reçoit en achetant une bière spéciale ou un pack de vin. Moi-même amatrice de bière, j’aime déguster ma boisson favorite dans un verre adéquat, mais il faut raison garder : il est impossible de garder tous les jolis verres qui me passent dans les mains. Enfin, si, c’est possible, mais ça voudrait seulement dire remplir des meubles ou des caisses avec des verres qui vont prendre la poussière pendant des années. Inutile. Garde de quoi servir du vin, de la bière (pils ou spéciale), un digestif, un cocktail, en nombre suffisant pour recevoir. Pas plus.

Passe en revue également les saucières, les plats à apéritifs (les cacahuètes sont-elles meilleures dans un récipient spécial que dans un bol ?), bref, tout ce qui ne sort quasiment jamais du placard.

La fin de la vaisselle jetable

S’il t’arrive d’en acheter parce que tu trouves cela plus pratique pour certaines fêtes à la maison, change vite tes habitudes. Il existe des couverts en plastique réutilisables si vraiment tu penses tes invités incapables de manger sans casser quelque chose, mais il est aussi possible d’imaginer des repas qui ne nécessitent pas de couverts.

La marque Preserve* propose des assiettes et autres ustensiles en plastique dur recyclé, lavables et réutilisables : zéro déchet, et zéro casse !

Pas de risque de casse, pas de peur, pas de vaisselle, pas de nettoyage, pas de poubelles remplies, pas de gaspillage. Et pour les boissons… vous aviez trop de verres de toute façon, non ? Plus sérieusement, s’il vous reste des fonds d’emballages de couverts jetables, renseignez-vous auprès des associations de votre ville qui pourraient peut-être en avoir besoin pour des distributions de nourriture, ou faites-en don à une école par exemple (mais profitez-en pour leur glisser un mot à propos des couverts recyclables quand même…).

Mes objets à jeter (et remplacer au besoin)

  • Sachet de pailles en plastique : quelques pailles lavables… ou votre bouche tout simplement.
  • Sachet de pics à brochettes en bois : quelques pics à brochettes en métal.
  • Sachets de cure-dents : votre brosse à dent, ou des pics réutilisables.
  • Pile de gobelets en plastiques jetables : gobelets en plastique dur lavables, ou vos verres.
  • Assiettes jetables : assiettes en plastique lavables ou vos assiettes du quotidien.
  • Sachets de couverts jetables : vos couverts.
  • Paquets de serviettes en papier : un jeu de serviettes lavables en tissu.

Voici quelques idées pour remplacer ces ustensiles que vous n’utilisez presque jamais

  • Plateaux de présentation : bols, assiettes…
  • Saucière : un bol ou un petit poêlon, et une louche.
  • Seau à vin : un vase assez large, ou cet appareil que l’on appelle réfrigérateur.
  • Pelle à tarte : des couverts et un peu d’habileté.
  • Presse-purée : une fourchette.
 

Livres de cuisine et recettes

A l’ère d’Internet, désolée pour les auteurs de livres de cuisine, mais ces derniers se font de moins en moins utiles. Bien qu’on puisse aimer les idées originales de certains cuistots particuliers, la plupart du temps, ces livres n’ont pas beaucoup de secrets à dévoiler, et l’on en fait vite le tour.

Tu peux te tourner vers la location (à la bibliothèque) ou l’emprunt (aux proches et aux amis), tester les recettes, et noter celles que tu voudrais refaire dans un joli carnet (ou de photocopier, ou photographie avec ton smartphone…).

Du reste, il est beaucoup plus facile de trouver une recette sur le web parmi la multitude de blogs et sites communautaires qui existent que de feuilleter vos livres.

Pour faire le tri, prends le temps de consulter chacun de tes livres de cuisine. Demande-toi combien de recettes te sont utiles dans chacun, si les recettes fonctionnent bien généralement, quand tu l’as ouvert pour la dernière fois…

Si seules une ou deux pages qui t’intéressent, recopie ou photocopie, et débarrasse-toi du livre.

Les électroménagers

 
Tous ces appareils qu’on utilise 3x par an, ou ces gadgets qui prennent trop de temps à être nettoyés (une pensée pour feu ma centrifugeuse), et dont on peut parfaitement se passer en utilisant d’autres ustensiles : dehors !
Je me suis trop souvent retrouvée devant des appareils dormant qui encombraient mes armoires.
Réfléchis à ton achat suffisamment longtemps pour décider si tu le veux parce que le produit a créé un besoin en toi, ou si tu as enfin trouvé un appareil qui va répondre à un besoin existant.
Pense aussi au marché de seconde main, les petits électroménagers s’y retrouvent très souvent, parfois neufs…
Si tu l’utilises peu souvent, envisage de l’emprunter à quelqu’un de ton entourage !
 
 

Quelques appareils dont vous pouvez probablement vous séparer, comment les remplacer

  • Crêpière : une poêle.
  • Appareil à raclette pour 2 personnes : votre appareil à raclette classique, ou votre microondes.
  • Machine à café à capsules ou pads : une vraie cafetière italienne qui vous permettra d’arrêter de stocker des sachets de capsules ou de pads et vous reviendra beaucoup moins cher !
  • Mixeurs variés : un mixeur unique qui fait tout (personnellement je n’ai gardé qu’un mixeur plongeur avec lequel je fais mes glaces aux fruits, mes burgers, mes soupes…).
  • Presse agrumes : votre force manuelle, ou un petit presse-citron manuel si vous en avez souvent l’utilité.

Linge de table

Débarrasse-toi du linge qui n’est pas pratique (torchon qui n’absorbe pas, essuie mité, serviette trop tachée…) et des exemplaires en trop (en fonction de ton rythme d’utilisation et de lessives).

Pense par contre à échanger les rouleaux d’essuie-tout jetable ou les paquets de serviettes en papier par des linges lavables : ils ne s’achètent qu’une fois, prennent moins de place, ne remplissent pas les poubelles… Choisis des couleurs faciles à laver et sur lesquelles les taches ne se voient pas trop.

Boîtes de conservation

Si tu passes ton temps à chercher les couvercles de tes boîtes, c’est qu’il y a un problème dans ton placard ! On a tendance à garder des tonnes de boîtes de conservation pour pouvoir faire face à toutes les capacités, à tous les formats… mais en faisant cela, on accumule beaucoup trop.

Fais un tri parmi tes contenants, pour éliminer directement tout ce qui n’est pas parfaitement étanche. Débarrasse-toi aussi de tout ce qui ne convient pas à tous les usages que tu en fais (par exemple, les boîtes qui ne peuvent aller au congélateur ou au lave-vaisselle). Les boîtes abîmées doivent aussi être jetées.

L’idéal pour s’y retrouver facilement est d’avoir plusieurs récipients identiques plutôt qu’une gamme variée : tu les rangeras plus facilement et tu trouveras toujours le couvercle !

Pour ranger d’ailleurs, je conseille fortement de ranger les boîtes avec leur couvercle plutôt que de séparer ! Si on n’a pas trop de boîte, c’est tout à fait possible. Cela permet de passer exactement 0 minutes à chercher le couvercle !

Tu as peur de tomber à court ? En cas de surutilisation de tes boîtes, tu peux toujours utiliser un bocal pour transporter ou congeler des aliments mous ou liquides, ou un torchon dans les autres cas.

Gadgets censés simplifier la vie

Dans cette catégorie, on peut retrouver tout et n’importe quoi. Ce sont des gadgets dont tu n’avais pas besoin, jusqu’au jour où tu as appris leur existence. Le rouleau censé éplucher l’ail tout seul, le truc en silicone qui sépare le blanc du jaune de l’œuf, la louche qui tient debout (et qui nécessite un tiroir à elle-seule), le bec qui permet de verser l’eau des pâtes au lieu d’utiliser votre bonne vieille passoire… Une publicité ou une démonstration a créé un besoin en toi, tu as acheté sur la coup de l’impulsion, et tu n’utilise pas ces objets. Débarrasse-t-en. Personne n’en voudra, à raison, mais tant pis. Ils prennent de la place pour rien dans tes tiroirs et te rappellent de mauvaises décisions d’achat, ils n’ont pas la place chez toi.

Récapitulatif de la marche à suivre pour désencombrer sa cuisine :

  1. Tout vider.
  2. Faire le grand nettoyage et aérer les meubles.
  3. Jeter ce qui n’est plus utilisable, ou que tu n’as plus la volonté d’utiliser.
  4. Observe les doublons et les double-emplois, et sélectionne l’objet ou produit que tu veux garder.
  5. Trie les objets en trop (doublons et/ou non-utilisés) et décide si tu peux les donner ou si tu dois les jeter.
  6. Laisse les objets similaires ensemble lorsque tu les ranges.
  7. Réfléchis à ton organisation et ton rangement pour optimiser l’espace mais aussi l’utilisation de vos objets.
  8. Range de manière optimale, seulement quand tu as tout désencombré.
 

Les trucs en plus :

  • EMPRUNTE – Si tu as besoin d’un appareil ou un ustensile particulier, pense à l’emprunter, le louer… au lieu d’acheter ! Ou pense aux achats groupés, avec des amis, ou des membres de la famille : on achète un ustensile/appareil qu’on se prête quand c’est nécessaire.
    Vous en avez besoin une ou deux fois par an ? Louez ou empruntez-le !
  • ÉVITE – les modes, les appareils que toutes les blogueuses s’arrachent, les électro qui te permettent de faire de la nourriture super healthy et te feront perdre 25 kg, les achats compulsifs, les promos inutiles, les réunions Tupperware et compagnie, les choses “qui pourraient servir au cas où”.
  • PROFITE – Tu as moins de choses, tu trouves tout plus facilement, tu reprends plaisir à cuisiner, tu ne jettes plus donc tu gaspilles moins d’argent, tu dois nettoyer, tu gagnes du temps.
  • PARTAGE – Les accessoires de cuisine dont tu vas te débarrasser pourront servir à d’autres personnes qui ont peu de moyens pour s’équiper : un jeune couple, un parent célibataire, une famille nombreuse, une personne qui se réintègre dans la société, des associations… Sois content de toi et de ces choses que tu vas pouvoir donner ou vendre pas très cher à des associations ou à des personnes qui en ont vraiment besoin !

Plus de conseils pour désencombrer chaque pièce de la maison dans le guide “Moins de choses, plus de MOI !”, une méthode pratique pas à pas pour trier, désencombrer, ranger, mieux consommer :

 
 
 

(*) En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Spread the love