J’ai été initiée à l’idée de “Slow Cosmétique©” suite à la lecture du livre Adoptez la slow cosmétique de Julien Kaibeck, membre fondateur du mouvement. Après des années de sur-consommation de cosmétiques en tout genre, ce livre m’a permis de mettre plus de réflexion dans mes habitudes, d’assainir et de simplifier ma routine beauté. Un changement tout naturel !

La cosmétique slow, pourquoi ?

Repenser sa routine cosmétique (hygiène, soins, maquillage) en mode “slow”, c’est remettre de la réflexion dans les gestes du quotidien. T’es-tu déjà demandée pourquoi tu appliquais un masque sur ton visage toutes les semaines, si ta crème hydratante servait vraiment à quelque chose, ou encore pourquoi tu te maquilles ?
En simplifiant et en revenant aux bases, on se rend compte que nos habitudes ne sont pas toujours des résultats de notre propre volonté. Je m’explique : les magazines et autres médias sont payés pour vendre des produits, du coup, ils encouragent à la sur-consommation (et à la sur-utilisation). En même temps, les femmes (principales consommatrices de cosmétiques), sont bombardées d’injonctions (“il faut être belle, attirante…” comme si cela était la seule chose qui nous définit) et se trouvent de plus en plus mal dans leur peau à cause de l’objectification des femmes sur Internet et dans la presse.
Il me semble urgence de faire le tri dans nos gestes ! Le but, c’est de ne garder que les applications de cosmétiques utiles et nécessaires.
Le trop est l’ennemi du bien. A force de multiplier les gestes beauté, finalement notre peau, nos cheveux… saturent, et on en arrive à l’effet inverse.
Cela faisait tellement longtemps que j’utilisais des cosmétiques inutiles, en masse, que je ne connaissais même plus ma vraie nature. J’en étais arrivée à un point où j’étais incapable de déterminer mon type de peau et de cheveux.
Résultat, en adoptant une routine cosmétique plus minimaliste, on économise du temps, de l’argent, de la charge mentale…
produits cosmétiques naturels écologiques et slow

Moins mais mieux

En changeant ma façon de penser et de consommer, je me suis rendu compte que j’utilisais mes produits par habitude, parce que l’opinion publique veut qu’on fasse un masque 1x par semaine, un gommage 2x par semaine, etc. etc. Finalement, je n’écoutais pas les besoins de ma peau et de mes cheveux.

Quand notre peau est en bonne santé et se porte bien (pareil pour les cheveux), pourquoi vouloir absolument la “traiter”, pourquoi se faire des masques purifiants si on n’a pas d’imperfections, pourquoi se faire un masque hydratant si on n’a pas la peau sèche; idem pour les cheveux, pourquoi mettre de l’après-shampoing si on n’a pas les cheveux qui s’emmêlent, etc., les exemples sont nombreux !
Grâce au livre, j’ai pu comprendre comment fonctionnent la peau, les cheveux, etc. et apprendre à détecter les “soins” qui n’ont aucune action, les produits qui ne contiennent pas d’actifs intéressants, etc.
Pour pouvoir s’en rendre compte, il faut faire une pause, épurer ses gestes beauté, laisser l’opportunité à la peau de respirer et de s’exprimer.
Huiles végétales cosmétiques naturelles

Aller au plus simple

Adopter une attitude slow, c’est aussi aller à l’essentiel dans le choix de ses produits. J’achète encore des cosmétiques prêts-à-l’emploi, je ne veux pas que mes choix rendent mes routines contraignantes ou moins agréables (je considère par exemple que fabriquer ses cosmétiques soi-même c’est contraignant). En achetant mes cosmétiques bio et naturels, je réduis considérablement mon empreinte écologique et je diminue le nombre d’ingrédients engagés dans ma routine de soins.
J’essaie également d’utiliser des produits “purs” ou “matières premières”, à savoir des huiles et beurres végétaux, des hydrolats. Je privilégie bien sûr les produits solides, sans emballages, durables.

La boutique Slow Cosmétique propose des produits d’excellentes marques. Je suis fan de Lamazuna, Pachamamaï, Les Tendances d’Emma et La Savonnerie du Nouveau Monde par exemple.


J’ai déjà réussi à éliminer certains produits comme les gommages par exemple : je me suis achetée une brosse pour m’exfolier le corps, et quand je veux changer un peu je mélange de l’huile avec du sucre ou du café; pareil pour le visage où j’utilise une brosse, ou tout bêtement… un gant de toilette !
La cosmétique façon “slow”, c’est encore plein d’autres choses, je reprendrais finalement pour conclure ces quelques lignes tirées de l’article de Madmoizelle.com qui résument bien le concept : La slow cosmétique, qu’est-ce que c’est?
En plus de la connaissance, la pierre angulaire de la slow cosmétique, c’est le bon sens : les produits de beauté doivent répondre aux besoins de la peau, et ne pas en créer de nouveaux.
Il faut aussi limiter le nombre de produits utilisés et leur rester fidèle pour leur donner la possibilité d’agir au mieux. Un œil critique sur la publicité agressive des marques de cosmétiques est aussi préconisé.

En résumé : Comment je fais pour me pomponner plus slow ?

  1. Questionne-toi sur l’origine de tous tes gestes beauté ! Pourquoi tu réalises chacun d’eux, es-tu persuadée d’en avoir besoin ou est-ce juste une habitude ?
  2. Prends tes distances des médias sociaux, de la presse, de la pub, et des youtubeuses beauté qui t’incitent à surconsommer.
  3. Fais une pause : n’applique rien sur ton visage, ton corps et tes cheveux pendant au moins un mois, limite-toi au minimum syndical (l’hygiène), observe les changements éventuels. Réintroduis les produits petit à petit pour trouver ton équilibre.
  4. Désencombre ta salle de bain de tout ce que tu n’utilises pas, ce que tu n’aimes pas, ce qui est superflu : pas de pitié !
  5. Privilégie les produits multi-usages (par exemple, le savon solide ou un savon liquide tout usage), les produits bruts (comme l’huile végétale) et les cosmétiques solides zéro déchet (shampoing solide, dentifrice en poudre…), ils sont plus durables, plus écologiques et plus économiques si tu les utilises au besoin.

Et toi, plutôt slow ou pas du tout ? Ça t’intrigue, ça te laisse perplexe, ça t’inspire ? Dis-moi tout !


☆ à lire ! ☆

Aussi disponible sur la boutique Slow Cosmétique et chez Decitre


☆ visiter la boutique Slow Cosmétique ☆


Spread the love