Salle de bain simple et minimaliste

Quels sont les objets nécessaires pour composer une salle de bains minimaliste, économique et pratique ? Produits d’hygiène, linge de bain, nécessaire de toilette… Voici une proposition de “Kit Minimaliste“, ou le strict nécessaire dans la salle de bains.

J’écris cet article car la question m’a été très souvent posée. Jusqu’alors, il me semblait plus naturel de se pencher sur les choses superflues à éliminer de chez soi, le désencombrement et les achats inutiles que l’on peut éviter. Cependant, avoir une “liste” des objets nécessaires semble intéresser pas mal d’entre vous, que ce soit pour repartir à zéro (désencombrement par le vide ou nouveau départ), pour s’installer dans un habitat léger (tiny house), ou pour une première installation.

J’ai donc tenté ici de lister le minimum nécessaire d’une salle de bains minimaliste pour répondre à cette demande. Cependant, il est évident que chaque personne devra adapter cela à sa propre situation et à ses besoins réels, il est impossible de définir une règle applicable à tout un chacun.

Le nécessaire de la salle de bains : linge de bain

Deux jeux de serviettes et une serviette pour les cheveux (par personne)

Un jeu de serviettes (une moyenne et une grande) dans une couleur claire, une autre dans une couleur foncée. Choisir deux couleurs permet de mieux s’organiser point de vue lessives. Sélectionne des couleurs dans les tons de celles que tu laves régulièrement. Je déconseille les serviettes blanches, qui vieillissent mal. Les serviettes foncées marquent moins les taches, pratique quand on se lave après une tâche salissante, ou pendant les règles. Choisis des serviettes de qualité, bien épaisses, qui dureront.

Serviettes de couleurs assorties

Un sèche-cheveux ?

Si tu as les cheveux longs, une serviette pour les cheveux ne prend pas beaucoup de place mais apporte un certain confort. Dans certains cas, elle permet de se passer d’un sèche-cheveux (cela dépend de ta nature de cheveux, de ton emploi du temps et des températures chez toi). De même, une serviette pour les cheveux n’est pas nécessaire si tu sèches toujours tes cheveux au sèche-cheveux directement après la douche.

Testée et approuvée : la serviette pour les cheveux Les Tendances d’Emma en bambou et sa forme pratique, hyper absorbante (vendu chez Slow Cosmétique)

photo Les Tendances d’Emma / Boutique Slow Cosmétique

A quelle fréquence laver ses serviettes ?

Le nombre de serviettes à posséder par personne dépend grandement du nombre de lessives par semaine ou par mois que tu fais, et de la fréquence à laquelle tu laves celles-ci. Je rappelles que consommer de manière éthique, c’est aussi (et surtout ?) prendre soin de ses objets pour éviter de devoir les changer. Les lavages et le séchoir abîment les textiles. Il convient donc de laver ses vêtements, son linge de maison, etc., seulement quand c’est nécessaire. Privilégie également le séchage à l’air libre quand c’est possible.

Là encore, il n’existe pas de bonne réponse ni de règle universelle. Une personne qui n’effectue pas d’activités salissantes peut très bien garder la même serviette plusieurs semaines, à condition de bien la sécher après utilisation (en la posant sur le radiateur ou en la pendant au fil par exemple). Tant que les serviettes ne sentent pas mauvais et ne sont pas tâchées, on peut continuer à les utiliser.

Deux tapis de sol

Parce que poser ses pieds mouillés sur le sol froid est aussi désagréable que glisser sur le sol et atterrir sur les fesses (mouillées, elles aussi) après la douche. Là aussi, choisis une couleur pas trop salissante (pas de blanc donc), un tapis bien épais et rigide (pour éviter qu’il ne se froisse, on donc de se prendre le pied dedans ou de glisser), en deux exemplaires pour suivre au niveau des lessives.

Deux gants de toilette

Les gants de toilette ne sont à proprement parler pas strictement nécessaires, car il est toujours mieux de se laver à la main. Cependant, avec un gant de toilette, tu peux :

  • exfolier ton visage et ton corps (simplement en frottant ta peau en mouvements circulaires),
  • appliquer une compresse chaude sur ton visage (pour ouvrir les pores et nettoyer en profondeur),
  • appliquer une compresse chaude sur ton corps (sur le vendre pendant les règles, dans le cou en cas de douleur…),
  • te démaquiller (avec de l’huile ou de l’eau) sans cotons,
  • faire une toilette de chat,
  • te laver dans une salle de bains de fortune (en voyage, en camping…).

Bref, c’est un objet multi-usages peu cher et de petite taille.

Le nécessaire d’hygiène : cosmétiques et autres produits de salle de bains

Un savon saponifié à froid ou un savon de Marseille (et son porte-savon)

Produit multi-usages par excellence, un pain de savon permet de laver son visage, son corps, ses cheveux, mais aussi le sol, la vaisselle, à peu près tout dans la maison en fait… Fini le rassemblement de flacons dans la douche, avec un savon et son porte-savon, tu peux tout faire. Le savon de Marseille est souvent plus économique que celui saponifié à froid, mais c’est en testant que tu trouveras le type de savon qui te convient. Pour les adeptes des formules liquides, le célèbre Dr Bronner’s 18-en-1 est l’exact équivalent du savon en pain.

Un pot d’argile blanche

L’argile blanche, moins agressive que la verte, est un produit économique qui en remplace bien d’autres :

  • à sec, elle fait office de gommage léger, de shampoing sec, remplace le talc…,
  • humidifiée, on l’utilise comme masque purifiant, ou comme cataplasme, pour assécher un bouton…,
  • l’argile est lavante : on peut l’alterner avec un autre shampoing pour se laver les cheveux,
  • comestible, elle permet de se brosser les dents (soit à sec, soit mélangée à de l’eau, soit dans une préparation plus élaborée).

Lire aussi : La cosmétique “slow”, comment j’ai simplifié mes routines beauté


Sur le site Slow Cosmétique : 5,95 € pour 250 gr
Sur Amazon pour les plus grands formats
En boutique bio/écologique

photo Bioflore / Site Slow Cosmétique

Une huile végétale

Huile de coco ou huile liquide au choix, tant qu’elle est 100% végétale et pressée à froid. Le mieux est de s’orienter vers une huile non-mélangée, que l’on pourra même acheter au rayon alimentaire (généralement moins chère !). L’huile de coco à l’avantage de sentir bon et d’être comestible (mais ce n’est pas la seule). L’huile d’olive se trouve très facilement, à petit prix. Le choix est large et dépendra de ton budget, de tes besoins et de tes envies.

L’huile végétale permet de nourrir la peau au besoin (pour rappel, je préconise de revoir ses routines beauté dans une optique minimaliste), de se passer d’après-shampoing, de faire des “bains de bouche” (oil-pulling), de se brosser les dents, de se démaquiller facilement, de nourrir ses cheveux (cuir chevelu), de se masser, de lubrifier (attention, cependant non compatible avec les préservatifs en latex)…

Une brosse à dents

Il existe des alternatives à la brosse à dents que je n’ai pas encore testées, comme le siwak. Pour l’instant, j’utilise une brosse à dents en bois qui est normalement compostable. Il existe également l’option brosse à têtes interchangeables, qui semble être le meilleur choix au vu des questions que la culture intensive de bambou soulève…

J’en profite pour revenir sur le fameux conseil des “3 mois puis on jette, prodigué par les sociétés qui produisent les brosses à dents dentistes bienveillants : une brosse à dents, ça se remplace quand c’est usé ! Tant que les poils sont en forme, qu’ils ne tombent pas, que le brosse n’est pas sale, ça ne sert à rien d’en changer. Pour la laver, il suffit de laisser tremper la tête une nuit dans, au choix : de l’alcool blanc, du vinaigre mélangé à de l’eau, du bain de bouche, de l’eau avec 2-3 gouttes d’huile d’essentielle de Tea Tree ou de Girofle, un pois de produit vaisselle dans de l’eau.

Presque zéro déchet… Brosse à dents à tête interchangeable Lamazuna ou brosse à dents en bambou Pachamamaï chez Slow Cosmétique

Et le dentifrice ?

Je ne parlerai pas de dentifrice ici car il ne s’agit pas d’un indispensable. En effet, c’est le brossage des dents qui nettoie, pas le produit que l’on met sur sa brosse. On peut se brosser les dents à sec sans problème. Les dentifrices ajoutent un petit plus pour procurer une bonne haleine, lisser les dents (par micro-gommage)… Comme mentionné plus haut, on peut utiliser de l’huile de coco, de l’argile, un mélange argile-eau(-huile de coco fondue-huile essentielle). Personnellement, j’utilise l’argile la plupart du temps. Parfois je fais un brossage à sec, parfois à l’huile de coco.

Déodorant

Le déodorant n’est pas non plus un indispensable. L’hygiène de vie influe beaucoup sur notre transpiration, comme par exemple le fait de manger de la viande ou pas : pour l’avoir testé, je peux affirmer qu’effectivement, ne pas manger de viande réduit quasiment à néant les odeurs de transpiration (sauf pendant le syndrome pré-menstruel, où là rien n’y fait). Si tu veux absolument utiliser du déodorant, je te conseille le Fresh up! de Pachamamaï qui est le seul déo naturel que j’ai trouvé efficace.

Les règles et les produits d’hygiène menstruelle

Je ne vais pas re-développer ce point puisque j’en ai déjà pas mal parlé. Le seul conseil que je peux donner, c’est de tester pour trouver ce qui te convient, et d’acheter juste le nombre dont tu as besoin pour passer la semaine de menstruations. Les alternatives disponibles dont j’ai parlé sur le blog :

Pas strictement nécessaires : les “plus” dans la salle de bains minimaliste

A priori, les objets mentionnés plus haut sont suffisants. Il ne faut pas grand chose dans une salle de bains si on veut se limiter au strict minimum. Cependant, tu ressentiras peut-être le besoin d’également posséder les objets ou produits suivants :

Une tondeuse

Le choix de garder ou pas ses poils peut faire l’objet d’un long débat. Je conseille l’utilisation de la tondeuse, qui n’est pas intrusive, ne blesse pas, ne dénature pas… associée à l’acceptation qu’un corps adulte est poilu et qu’une repousse de quelques jours n’a jamais tué personne. Produit typiquement masculin à la base, il n’est en plus pas soumis à la “taxe rose”.

Si tu continues à utiliser un rasoir, un savon remplace parfaitement la mousse à raser. Pour le “feu de barbe”, l’huile végétale fait le job.

Un peigne à cheveux

Un seul peigne, adapté à la nature des cheveux… mais les personnes qui ont des cheveux lisses se serviront tout aussi bien de leurs doigts pour peigner et mettre en place leurs cheveux 😉.

Maquillage

Un choix également personnel. Si tu choisis de te maquiller, sélectionne avec soin un produit de chaque type dont tu te sers. Connais les couleurs et textures qui te vont pour faire un choix avisé et ne pas te disperser.


Lire : Réflexion sur l’image de la femme dans notre société, ou la “maladie de la beauté”


L’oriculi

Il remplace les cotons-tige et permet de nettoyer les oreilles. Ce que fait très bien un mouchoir en tissu au bout du petit doigt ! Si tu achètes un oriculi, privilégie un cure-oreilles en métal (vendu en pharmacie moins de 2 € et inusable) au modèle en bois de Lamazuna, qui peut casser.

Se procurer des objets éthiques et écologiques

Le petit rappel qui ne fait jamais de tort ! Pour équiper ta salle de bains minimaliste, pense :

  • Troc et seconde main : il existe déjà plein d’objets sur le marché, parfois neufs. Consommer d’occasion évite de créer de la demande, et donc de la sur-production.
  • Marques éthiques et durables : privilégie des marques reconnues, si possible éthiques et transparentes.
  • Consommation raisonnée : (re)mets de la réflexion dans ta consommation, réfléchis à la nécessité de tes achats (beaucoup de nos objets peuvent avoir plusieurs fonctions !), teste avant d’acheter (achète un seul exemplaire, essaie, valide, puis achète les suivants), n’achète que ce qui est sur ta liste, et seulement si l’objet répond à toutes tes exigences.

J’espère que cette liste vous sera utile ! S’il manque quelque chose à vos yeux, laissez un commentaire. Dites-moi également quelle est la prochaine catégorie dont vous voulez connaître “la” liste du strict nécessaire : dressing, cuisine… ?

Spread the love